Archives de catégorie : Annuaire

Maxence Demeule

Doctorant contractuel en co-direction entre l’ENS de Lyon  et l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

maxence.demeule[at]univ-paris1.fr

Recherches en cours

Thèse en préparation depuis octobre 2022 (titre provisoire): « Administrer le travail en Afrique : une question internationale. Le rôle des inspecteurs du travail, des experts et des organisations internationales (OIT, CCTA) de la Seconde Guerre mondiale au lendemain des indépendances ».

Sous la co-direction d’Isabelle Lespinet-Moret (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, CHS) et de Pascale Barthélémy (ENS de Lyon, LARHRA).

Travaux universitaires précédents

Mémoire de M2 Recherche : « « Des coups d’épée, inspecteur, des coups d’épées! Mais pas de coups d’épingles! » Inspecter le travail en Afrique Équatoriale Française de l’entre-deux-guerres à 1961 », sous la co-direction d’Olivier Wieviorka et d’Annick Lacroix, ENS Paris-Saclay, 2021, 333 p. Mention spéciale du Prix Maitron.

Parcours académique

  • 2022-2025 : Doctorant contractuel à l’ENS de Lyon et chargé d’enseignements à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
  • 2021-2022 : Préparation et admission à l’agrégation externe d’histoire : 13e.
  • 2018-2022 : Etudiant à l’ENS Paris-Saclay.
  • 2019-2021 : Master 2 recherche en Histoire contemporaine, mention « Histoire politique des mondes contemporains », ENS Paris-Saclay.
  • 2019 : Licence d’Histoire (Université Paris Panthéon-Sorbonne).

Enseignements

2023-2024 :

  • – TD L1 Histoire : « La révolution industrielle des sociétés européennes (années 1870-1980) », Université Paris I Panthéon-Sorbonne, enseignants-référents: Anne-Sophie Bruno, Jean-Michel Guieu etJudith Rainhorn, 39 heures.
  • – TD L2 Histoire : « Histoire et statistiques », Université Paris I Panthéon-Sorbonne, enseignante-référente : Anne-Sophie Bruno, 19,5 heures.

2022-2023 :

  • TD L1 Histoire : « La révolution industrielle des sociétés européennes (années 1870-1980) », Université Paris I Panthéon-Sorbonne, enseignant-référent: Olivier Feiertag, 60 heures.
  • Atelier méthodologique L1 Histoire, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, enseignante-référente : Anne-Sophie Bruno, 4 heures

Publications

  • Marie-Laure Archambault-Küch, Maxence Demeule, Antoine Ropion et Bastien Tourenc, « Régulation », Les Carnets du LARHRA [En ligne], 2023, 1.

Organisation d’ateliers

  • 2022-2023 : Organisation, avec Marie-Laure Archambault-Küch, Antoine Ropion et Bastien Tourenc, de l’atelier « Régulation » des doctorants de l’axe « Régulations : marchés, populations, circulations » du LARHRA : 4 séances.

Marion Bertin

Chercheuse postdoctorale Centre d’histoire sociale des mondes contemporains – LabEx Dynamite (2023-2024)

Contact : marionbbertin@gmail.com

Docteure en anthropologie historique, sociale et culturelle (2021) et Diplômée de Troisième Cycle de l’École du Louvre en histoire de l’art et muséologie (2021), thèse intitulée Circulations et valeurs des objets océaniens dans les collections privées et publiques (1980-2020), réalisée sous la co-direction du Professeur Charles Illouz et de la Professeure Cecilia Hurley-Griener.
Attachée temporaire d’enseignement et de recherche (ATER) en muséologie (section 71 du Conseil national des Universités), Université d’Avignon (UFR SHS), et chercheuse au Centre Norbert Elias (UMR CNRS 8562) (septembre 2021-août 2023)
Récipiendaire d’une bourse Immersion du LabEx Création Arts Patrimoine (CAP), accueil en résidence au musée national Picasso-Paris (2020)

Chargée de cours à l’École du Louvre : Travaux Dirigés devant les Œuvres (TDO) en arts et anthropologie de l’Océanie (L3)

Qualifiée dans le corps des maîtres·ses·s de conférences dans les sections 18 (architecture (ses théories et ses pratiques), arts appliqués, arts plastiques, arts du spectacle, épistémologie des enseignements artistiques, esthétique, musicologie, musique, sciences de l’art), 20 (ethnologie, préhistoire, anthropologie biologique) et 22 (histoire moderne et contemporaine) du Conseil national des Universités (CNU) (2022)
Qualifiée dans le corps des maîtres·ses·s de conférences du Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) dans les sections 20 (ethnologie, préhistoire, anthropologie biologique) et 71 (sciences de l’information et de la communication) du CNU (2023)

Thématiques de recherches

  • anthropologie du patrimoine et des musées / histoire des collections (XIXe-XXIe siècles) / muséologie
  • vie sociale des objets / culture matérielle
  • circulations d’objets / restitutions
  • étude du marché de l’art et des collections privées / histoire économique du marché de l’art / anthropologie économique
  • anthropologie et histoire des savoirs / inventaires et bases de données de collections / taxonomie et classification
  • arts et anthropologie de l’Océanie / histoire de l’art contemporain océanien
  • histoire culturelle et politique de l’Océanie
  • droits culturels / diplomatie culturelle

Terrains de recherche : musées en Europe et en Océanie ; collections privées et marché de l’art en Europe et en Océanie ; archives ; base de données numériques.

Projet de recherche post-doctorale

Mon projet de recherche au sein du CHS et du LabEx DynamiTe s’intitule « Le “patrimoine kanak dispersé” : un patrimoine disséminé, partagé et circulant ». Je souhaite étudier comment se construit le « patrimoine kanak dispersé » et qui sont les acteurs et actrices (individus, collectifs comme institutions) de sa patrimonialisation. Mon étude a pour objectif de mieux comprendre comment le « patrimoine kanak dispersé » est à la fois disséminé dans des musées à travers le monde, envisagé de manière partagée par ces institutions et la Nouvelle-Calédonie et mis en circulation entre ces territoires. Il s’agit d’identifier de quelle manière ces trois dimensions s’articulent et, en particulier, de considérer en quoi elles peuvent générer des tensions entre les multiples acteurs et actrices, tout en abordant les négociations et les résistances ayant lieu. Je souhaite en particulier me concentrer sur la multiplicité d’acteurs et d’actrices impliquées pour questionner comment cette patrimonialisation intervient de manière dispersée et partagée. Ma recherche se focalise en particulier sur la France hexagonale et la Nouvelle-Calédonie. Dans le but de construire une histoire connectée du « patrimoine kanak dispersé », je souhaite confronter les sources calédoniennes que j’ai étudiées lors de ma thèse à des fonds conservés en France hexagonale, notamment aux archives d’un corpus de quatre musées qui conservent des objets du « patrimoine kanak dispersé » et qui serviront de cas d’étude (musée d’Aquitaine de Bordeaux, muséum d’histoire naturelle de Toulouse, musée du quai Branly-Jacques Chirac à Paris, musée des Beaux-Arts de Chartres).
L’exemple du « patrimoine kanak dispersé » permet d’interroger les liens entre patrimoine et territoire, en abordant la dialectique de la présence et de l’absence dans les relations d’attachement patrimonial. Mon objet de recherche aborde de manière centrale la question du territoire et des ancrages territoriaux du patrimoine, à travers un cas d’étude mobilisant différentes échelles et territoires, répondant aux réflexions du LabEx DynamiTe.

Collectifs et projets de recherche

Membre active du Conseil international des musées (depuis 2015) : membre d’ICOM France et du Comité international pour la muséologie (ICOFOM)
Membre élue au conseil d’administration du Comité international pour la muséologie (ICOFOM) : Secrétaire principale (2019-2022) ; Co-vice-présidente et Responsable du groupe de travail sur les conférences (2022-2025)

Membre fondatrice et trésorière de l’association CASOAR (Cabinet Atypique de la Société des Océanophiles Amateurs de Rocambolesque) (depuis 2018)
Lauréate de la résidence INHALab à l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), Paris (France), avec l’association CASOAR dans le cadre du projet Collecter les mémoires – Arts, Archéologie et Anthropologie de l’Océanie (mars à juillet 2022)

Membre de la Pacific Arts Association (depuis 2019)
Membre de Mêtis-Lab (depuis 2019)

Membre du laboratoire-junior COLL-AB (Collaborations – Collections d’Abomey et du Bénin), LabEx SMS, LISST et FRAMESPA — 2023
Membre du projet Perceptions d’un haut lieu de patrimoine : expérimentations méthodologiques (P-H-PAT) — 2023
Membre du projet international Le « travail décolonial » dans les collections muséales (Europe et Afrique subsaharienne). Histoires locales et circulations globales — 2021-2022
Membre du projet international Museums, Community Action and Decolonisation — 2019-2022

Publications (sélection)

Articles
  • « La statuette ambassadrice. Diplomatie kanak au musée du quai Branly », Terrain, 73, 2020, pp. 228-235. DOI : <https://doi.org/10.4000/terrain.20572>.
  • « Le futur de la tradition : quelle muséologie pour les musées nationaux du Pacifique Sud ? », ICOFOM Study Series, vol. 48, 2020, pp. 95-108. DOI : <https://doi.org/10.4000/iss.2016>.
  • Avec Tissandier, Marianne (préf.), « Archives délaissées, archives retrouvées, archives explorées : les fonds calédoniens pour l’étude du patrimoine kanak dispersé », Les Cahiers de l’École du Louvre, 14, 2019. DOI : <https://doi.org/10.4000/cel.5438>.
  • « Allier kastom et tabu au musée : gestion et exposition des objets du Vanuatu », ICOFOM Study Series, vol. 47, 2019, pp. 41-56. DOI : <https://doi.org/10.4000/iss.1316>.
  • « De la sortie de terre à la mise sous verre : la Vénus de Lespugue comme chef-d’œuvre de l’art mobilier paléolithique », Organon, vol. 50, 2018. DOI: <https://doi.org/10.4467/00786500.ORG.18.002.9496>.
Directions d’ouvrages et de revues
  • Directrice de publication invitée des ICOFOM Study Series sur la thématique des tabous dans les musées et dans la muséologie, avec Anna Leshchenko et Elizabeth Weiser (numéro 51-1, à paraître, 2024).
  • Éditrice d’un glossaire avec Martin Huellebroeck dans le cadre de l’ouvrage Traces. Les manifestations du (dé)colonial au musée, sous la direction de Felicity Bodenstein, Damiana Otoiu, Anna Seiderer et Margareta von Oswald, Paris : Éditions Horizons d’attente (à paraître : édition papier en 2024, édition numérique en 2024).
  • Weiser, Elizabeth (dir.), Bertin, Marion (dir.), Leshchenko, Anna (dir), Taboos in Museology: Difficult issues for museum theory, Paris : ICOFOM, 2022.
Chapitres d’ouvrages
  • « “The market is dying”: power and conflicts between art dealers and auctions houses in the tribal art market », in Mariz, Vera, Saint-Raymond, Léa, Beyond Borders: The Key for Art Market Power, Lisbonne : Caleidoscópio (à paraître, 2024).
  • « La figure de Ku-ka’ili-moku de la collection Vérité : chef-d’œuvre de la sculpture kona, pièce de tiki bar ou ki’i ? », in Plançon, Thomas (dir.), Sartori, Carina (dir.), Les regards croisés de l’histoire. Entre mobilités, échanges et mémoires, Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2022, pp. 123-135.
  • « Galerie numérique/galerie physique : le marché des arts africains et océaniens sur Instagram », Journal d’été de la Bibliothèque Kandinsky, 6+7, 2021, pp. 64-66.
  • « Paul Rivet (1876-1958) », in Mairesse, François (dir.), Histoire de la muséologie. Quelques figures marquantes du monde muséal francophone, Paris : ICOFOM, 2019, pp. 113-130.
Autres publications

Organisation de manifestations scientifiques

  • Membre du comité scientifique et d’organisation du colloque international Favoriser la visibilité et l’attractivité des patrimoines insulaires : Un enjeu muséologique du XXIe siècle, organisé par l’Association des musées et des établissements patrimoniaux de Nouvelle-Calédonie (AMEPNC), le Comité international pour la muséologie (ICOFOM) et l’Université de Nouvelle-Calédonie, du 16 au 21 octobre 2023.
  • Membre du comité scientifique et d’organisation du séminaire Patrimoines en représentations, organisé par le Centre Norbert Elias (UMR 8562) et Avignon Université (2022-2023).
  • Membre du comité scientifique et d’organisation du 45e symposium annuel du Comité internationale pour la muséologie (ICOFOM), sur le thème Taboos in Museology: Difficult issues for museum theory, Prague et Brno (République tchèque), du 22 au 27 août 2022.
  • Cycle de séminaires d’introduction à la recherche en Océanie et de séances de cinéma, Institut national d’Histoire de l’Art (INHA), Paris (France), de mars à juin 2022, dans le cadre d’une résidence INHALab.

CANDICE RAYMOND

Chargée de recherche CNRS

contact : candice.raymond[at]cnrs.fr

Thèmes de recherche

  • Histoire sociale des intellectuels
  • Histoire sociale et culturelle des guerres civiles
  • Socio-histoire des sciences sociales
  • Historiographies arabes contemporaines

Publications

Ouvrages, ouvrages collectifs et numéros thématiques de revues

  • Candice Raymond, Le métier d’historien au Liban. Sociohistoire d’une discipline indisciplinée, Beyrouth, Presses de l’Ifpo, 2023 [à paraître].
  • Candice Raymond, Myriam Catusse, Sari Hanafi  (dir.), Un miroir libanais des sciences sociales. Acteurs, pratiques et disciplines, Marseille, Diacritiques éditions, 2021.
  • Noureddine  Amara, Candice Raymond et Jihane Sfeir (dir.), Ecritures historiennes du Maghreb et du Machreq. Approches critiques, numéro thématique hors-série n°2 de la revue Naqd (Alger), en français et en arabe, 2014. [En ligne]
  • Christine Jungen, Candice Raymond (dir.), Pratiques d’archives. Fabriques, modelages, manipulations, numéro thématique n˚36 des Ateliers d’anthropologie, 2012. [En ligne]

Articles dans des revues à comité de lecture

  • 2022, avec M. Catusse et S. Hanafi, « Mari’ât al-‘ulûm al-ijtimâ’iyya al-lubnâniyya fî mujtama’ihâ » [Un miroir des sciences sociales libanaises dans leur société], Idâfât, revue arabe de sociologie, n° 55-56, p. 5-23.
  • 2021, « Reconstruire l’histoire nationale dans le Liban d’après-guerre : trois dispositifs historiographiques pour une sortie de conflit », 20 & 21. Revue d’histoire, n° 151, p. 125-138. [En ligne]
  • 2020, « Beyrouth avant Beyrouth. Historiographies contemporaines d’une “ville arabe ottomane” (XVIe-XVIIIe siècle) », Revue des Mondes Musulmans et de la Méditerranée, n° 148 : « Fantômes d’Empire : persistances et revendications d’ottomanité(s) dans les espaces post-ottomans » (dir. A. Schlaepfer, Ph. Bourmaud, I. Hassan), p. 131-148. [En ligne]
  • 2019, « Les Annales à Beyrouth. Circulations savantes et appropriations historiographiques entre la France et le Liban », Revue d’histoire des sciences humaines, n°34, p. 17-34. [En ligne]
  • 2014, « L’historiographie du Liban ottoman entre conflits idéologiques et renouveau disciplinaire », Naqd (Alger), hors-série thématiques n°2, p. 95-120 (en français) et p. 95-110 (en arabe). [En ligne]
  • 2013, « Vie, mort et résurrection de l’histoire du Liban, ou les vicissitudes du Phénix », Revue Tiers Monde, n˚ 216 : « L’écriture de l’histoire dans les pays en développement » (dir. C. Maurel), oct.-déc. 2013, p. 71-87.  [En ligne]
  • 2012, « Matière à controverse. La polémique autour de l’édition des Documents diplomatiques et consulaires relatifs à l’histoire du Liban », Ateliers d’anthropologie, n˚ 36 : « Pratiques d’archives. Fabriques, modelages, manipulations » (dir. C. Jungen, C. Raymond). [En ligne]
  • 2012, avec Christine Jungen, « Les trajectoires matérielles de l’archive », Ateliers d’anthropologie, n˚ 36 : « Pratiques d’archives. Fabriques, modelages, manipulations » (dir. C. Jungen, C. Raymond). [En ligne]

Chapitres d’ouvrages collectifs

  • 2021, avec Myriam Catusse et Sari Hanafi, « Un miroir libanais des sciences sociales. Introduction », in C. Raymond, M. Catusse, S. Hanafi, (dir.), Un miroir libanais des sciences sociales. Acteurs, pratiques et disciplines, Marseille, Diacritique éditions, p. 8-34.
  • 2021, « Des savoirs passés en revue. Espace éditorial et pratiques de publication dans les revues libanaises des années 1960 à 1990 », in C. Raymond, M. Catusse, S. Hanafi (dir.), Un miroir libanais des sciences sociales. Acteurs, pratiques et disciplines, Marseille, Diacritique éditions, p. 242-285.
  • 2021, « Une autonomie à négocier… ou pas. Travailler pour un institut de recherches libyen dans le Liban en guerre (1975-1990) », in V. Frangville et al. (dir.), La liberté académique. Enjeux et menaces, Bruxelles, Editions de l’Université de Bruxelles, p. 78-86.
  • 2019, « Des guerres de papier. Ou la double vie des archives historiques libanaises de la Direction générale des Antiquités », in C. Jungen, J. Sfeir (dir.), Archiver au Moyen-Orient, Paris, Karthala, p. 47-77.
  • 2019, « Committed knowledge. Autonomy and Politicization of Research Centers and Researchers in Wartime Lebanon (1975-90) », in R. Jacquemond, F. Lang (eds.), Culture and Crisis in the Arab World: Art, Practice and Production in Spaces of Conflict, I.B. Tauris, p. 73-102.
  • 2014, « Réceptions et usages historiographiques libanais de Charles Henry Churchill », in S. Daccache et al. (dir.), Cohabitation et conflits dans le Bilad al-Cham à l’époque ottomane : les relations entre musulmans et chrétiens à travers les écrits des chroniqueurs et des voyageurs, Ifpo, Orient-Institut, Université de Balamand, Université Saint-Joseph, Beyrouth, p. 305-324.
  • 2011, « Autour de La Dégénérescence du Liban », in P. Lahoud (dir.), Ahmad Beydoun, `alam al-ma`ânî wa-l-mabânî, Publications de l’Université Antonine, Baabda, p. 169-176.
  • 2010, « D’une guerre civile (à) l’autre. Les harakât de 1840-1860 dans l’historiographie libanaise contemporaine », in F. Mermier, C. Varin (dir.), Mémoires de guerres au Liban (1975-1990), Sindbad/ Actes Sud, Paris, p. 72-94.
  • 2007, « Samidoun, 33 jours de mobilisation civile à Beyrouth », in E. Picard, F. Mermier (dir.), Liban : Une guerre de 33 jours, Paris, La Découverte.

Animation de la recherche (sélection)

  • Depuis 2021 : Membre du Comité de rédaction de la Revue d’Histoire des Sciences Humaines
  • Depuis 2015 : Membre du Comité de rédaction de la Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée (REMMM)
  • 2023 : Responsable (avec Simon Mangon et Sbeih Sbeih) du séminaire en ligne Economies politiques de la recherche en sciences sociales dans le monde arabe (Ifpo)
  • 2021-2022 : Organisation du cycle de conférences Retrospective of Arab Academics/Intellectuals (Ifpo/American University of Beirut, Beyrouth)
  • 2021-2022 : Responsable (avec Aya Khalil) du séminaire Mondes intellectuels beyrouthins : figures, institutions, circulations (1958-2005) (Ifpo/CRESSPA-LabTop, Beyrouth) 
  • 2020-2022 : Responsable (avec Floriane Soulié-Carraguel) du séminaire Actualité de la recherche sur le Liban en guerre(s) (Ifpo, Beyrouth)
  • 2017-2019 : Responsable scientifique du projet Les divisions du sens. Producteurs culturels et politisation de la culture en situation de guerre civile (ERC Social Dynamics of Civil Wars)
  • 2016-2017 : Chef de projet (partie française) pour le projet de recherche franco-libanais Un miroir des sciences sociales. Acteurs, pratiques et savoirs au Liban, porté par l’IREMAM et l’American University of Beirut, en collaboration avec l’Ifpo.

Charlotte Grabli

Chargée de recherche CNRS, Centre d’histoire sociale des mondes contemporains – UMR 8058

Docteure en histoire et civilisations, EHESS, 2019, qualifiée en 22e section

contact : charlotte.grabli[@]cnrs.fr

Thèmes de recherche

  • Histoire globale des Afriques
  • Histoire des colonisations et décolonisations
  • Histoire sociale et culturelle des mondes musicaux africains
  • Sound studies, études de la radio et du disque
  • Histoire des femmes et du genre

Terrains de recherche :

Congo-Kinshasa, Congo-Brazzaville, Afrique du Sud, Cuba

Programme de recherche

2021-2024: Marie Skłodowska-Curie fellowship CONGOTOPIA « Sonic migrations. Congolese rumba and utopias in 20th century West Central Africa. » EC H2020-MSCA-IF-2020, CNRS/UCLA.

Publications

Ouvrages, ouvrages collectifs et numéros thématiques de revues

  • Charlotte Grabli, Urbanités sonores : musiques, imaginaires et panafricanisme de Kinshasa à Johannesburg, 1930-1960, Éditions de l’ENS, Lyon (en préparation).
  • Charlotte Grabli et Elina Djebbari (co-dir.), « Imaginer le ‘mémorial musical’ : musiques et (re)transmissions des mémoires des traites et des esclavages », Esclavages & post~esclavages / Slaveries & Post~Slaveries, vol. 7, 2022.

Articles dans des revues à comité de lecture

  • « Elegant incursions. Fashion, music and gender dissidence in 1950s Brazzaville and Kinshasa », Journal of Women’s History, Numéro « Black Feminisms and Activism in the (Post)imperial French Context / Histories, Challenges, and Perspectives », dir. Jennifer Anne Boittin et Jacqueline Couti, vol. 35/3, 2023.
  • « Célébrités transimpériales. Sur les routes des premières stars de la guitare katangaise dans les années 1950 », Ethnologie française, Numéro « Mondes de l’art translocaux », dir. Alice Aterianus-Owanga, Armelle Gaulier, et Cécile Navarro, vol. 52/2, 2022.
  • « The Township’s Soundtrack: Cinematic Culture and Sonic Urbanity in Kinshasa and Johannesburg, 1930-1960 », Revue d’histoire contemporaine de l’Afrique, Numéro « Cultures urbaines », dir. Sophie Dulucq, Noor Nieftagodien et Matthieu Rey, vol. 2, 2021. (version française dans le même numéro en ligne)
  • « La ville des auditeurs : radio, rumba congolaise et droit à la ville dans la cité indigène de Léopoldville (1949-1960) », Cahiers d’études africaines, vol. 233, 2019.
  • « Hugh Tracey’s trans-imperial networks and ideology, 1930-1980 », African music, en preparation.

Chapitres d’ouvrages collectifs

  • « Rumba Ecopoetics », in Conjuring the Congo basin: Limits and lines, dir. Lys Alcayna-Stevens et Joshua Walker, à paraître.
  • « Jazz et dystopie : Louis Armstrong au Congo, 1960 », in La renaissance de l’Afrique centrale, 1960-2020, dir. Charles Tshimanga, Charles-Didier Gondola, Katrien Pype, à paraître.
  • « The Musical Afterlives of the Kongo Kingdom between Cuba and Central Africa in the 20th century », in Textures of Power. Equatorial and Central Africa in the Long 20th Century, dir. Florence Bernault, Benoît Henriet et Emery Kalema, Leuven press, à paraître.
  • Chapitre « Chanter, danser » et notice « Rumba congolaise : indépendance cha cha 1960 », in Manuel Atlande. Les sociétés africaines et le monde : histoire connectée (1900-1980), dir. Guillaume Blanc, Atalande, Paris, 2022.
  • « Atlantic Voices: Imagination and Sound Dialogue between Congolese and Cuban Singers in the 1950s », in Cuba & Africa: Writing an Alternative Atlantic History, dir. Kali Argyriadis, Giulia Bonacci and Adrien Delmas, Wits University Press, 2020.
  • « The Listeners’ City: Radio, Congolese Rumba and the Appropriation of Urban Space in the Belgian Congo in the 1950s », in Africa Everyday: Fun, Leisure, and Expressivity Culture on the Continent, dir. Kemi Balogun, Lisa Gilman, Melissa Graboyes, Habib Iddrisu, Ohio University Press, 2019.

Compte-rendu d’ouvrage

  • Culture, Class, and Politics in Late Imperial Congo: The Lumumba Generation African Bourgeoisie and Colonial Distinction in the Belgian Congo de Daniel Tödt, The Journal of African History, 2024.

Diffusion de la recherche

Animation de la recherche

  • Membre de la Central African Studies Association (CASA)

Camille Paillet

Chercheuse associée
Docteure en arts du spectacle de l’Université Côte d’Azur, Qualifiée en 18e et 22e section, Ingénieure de recherche (CollEX-Persée), Chargée d’enseignement (Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, Université Bordeaux Montaigne)

Contact : paillet.camille@gmail.com

Continuer la lecture de Camille Paillet

Agnès Unterberger

Doctorante

Centre d’histoire sociale des mondes contemporains – UMR 8058

Contact : Agnes.Unterberger@etu.univ-paris1.fr

Thèse en préparation (depuis octobre 2022)

La fabrique parisienne des musiques auvergnates de la fin du XIXe siècle aux années 1930 : pratiques, circulations, représentations sous la direction de Pascale Goetschel (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – CHS des mondes contemporains)

Diplômes universitaires

  • Master en Histoire des sociétés occidentales contemporaines, 2022 (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, CHS des mondes contemporains) : Léon Chanal (1864-1912), commerce parisien et musique auvergnate à la fin du XIXe siècle. Activité, sociabilité et cultures urbaines (direction Pascale Goetschel). Mention spéciale du prix de master 2023 attribuée pour ce mémoire par le Centre d’histoire du XIXe siècle.
  • Maîtrise de Français Langue Etrangère, 2001 (Université Nancy 2)
  • Maîtrise de Lettres classiques, 1996 (Université Paris 4)

Publications antérieures

Ouvrages (éditeur avec comité de lecture)
  • Unterberger Agnès, Victor Alard, musicien ambulant (1905-1955), Aurillac, Société des lettres, sciences et arts « La Haute-Auvergne », 2018, 246 p.
  • Lenormand Fabrice, Unterberger Agnès, Bécamel Bruce, Paris-cabrette. Enquêtes sur les générations pionnières, Aurillac, Société des lettres, sciences et arts « La Haute-Auvergne », 2013, 200 p.
Articles publiés dans des périodiques imprimés
  • Unterberger Agnès, « PEZE A PARIS. La maison Pezé aux XVIIIe et XIXe siècles », Larigot. Bulletin de l’Association des Collectionneurs d’Instruments à Vent, 63, 2019, p. 30-63.
  • Unterberger Agnès, « Avant L’ Auvergnat de Paris… L’ Auvergnat (1867-1868) », Trad’ Magazine, 165, 2016, p. 20-24.
Articles disponibles en ligne

Lara Seradj

Doctorante contractuelle, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Contact : lara.seradj@univ-paris1.fr

Recherche en cours :

Thèse de doctorat : « Mères, femmes au travail, qui protège-t-on ? Une histoire sociale du congé de maternité en France (1892-1975) »

Directrice de thèse : Judith Rainhorn

Parcours :

Depuis septembre 2023 : doctorante au sein du CHS.

  • 2022-2023 : enseignement dans le secondaire (collège Victor Hugo, 92130 Issy-les-Moulineaux).
  • 2022 : obtention de l’Agrégation d’histoire.
  • 2020 : soutenance du mémoire de Master intitulé « L’hôpital face à la charité : les dons et legs à l’Assistance publique de Paris (1893-1953) », sous la direction de Judith Rainhorn, au CHS. Obtention du prix du Comité d’histoire de la Sécurité sociale (CHSS) en 2021.
  • 2015-2018 : obtention de la double-licence Droit-Histoire au sein de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.