Séminaires de recherche

Séminaires de recherche 2021-2022

Histoire culturelle et histoire sociale du cinéma

Organisé conjointement par Gabrielle Chomentowski (CNRS- CHS), Myriam Juan (Université de Caen), Mélisande Leventopoulos (Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis), Stéphanie Louis (École nationale des Chartes), Guillaume Vernet (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne ), à l’Institut national de l’Histoire de l’art (INHA) 2 rue Vivienne, salle Julian un jeudi par mois de 18h à 20h à partir du 21 octobre 2021.

Ce séminaire explore les dimensions artistique, culturelle, sociale, politique, économiques de nos sociétés à travers l’objet cinématographique. Les chercheurs invités présentent leurs recherches qui peuvent porter aussi bien sur le spectacle cinématographique, sur la production artistique des films, sur les actrices et acteurs sociaux qui font vivre le cinéma ou encore sur les imaginaires portés par les films. Cette année l’accent sera mis essentiellement sur une histoire sociale du cinéma.

Le programme complet est ici : https://histcultcine.hypotheses.org/4335

Passer’aile

Mensuel. Tous les premiers mercredis du mois, de 10 à 12h. En visio.

Ce séminaire fait partie d’un projet Erasmus qui vise à renforcer les capacités des travailleurs sociaux prenant en charge des Mineurs Non Accompagnés  ouest-africains en Europe afin de lutter contre leur exclusion sociale dans leur pays d’accueil. Au cours d’une même  séance interviendront toujours un.e Chercheur.e et un.e travailleur.se social.e.

Voir le programme complet en PDF

Mercredi 6 octobre

  • Luc Cambrézy (IRD)- Classer, cataloguer les migrants et les migrations : pour qui ? pourquoi ? Comment ? Les migrants sont-ils toujours des indésirables ?
    Luc Cambrézy, géographe, Directeur de recherche honoraire de l’IRD (ex ORSTOM) dont il a  dirigé pendant un temps le département des sciences sociales mais aussi ancien Professeur à l’IFG de l’université Vincennes St Denis. A effectué différents travaux sur la mobilité des populations dans les pays du Sud aussi bien au Niger, au Rwanda, ou au Mexique et a beaucoup travaillé sur les diverses modalités d’accueil des réfugiés en Afrique de l’Est et, encore plus récemment, sur l’immigration en Guyane.
    S’agissant des populations réfugiées, il a travaillé  dans le cadre de conventions de recherche avec le HCR, en Ouganda et avant cela au Kenya. Et il a  également  été pendant 3 ans juge assesseur représentant le HCR, en France à la CNDA, l’instance qui, après l’OFPRA statue sur les demandeurs d’asile déboutés en 1ère instance. 
  • Brehima DIALLO et Noumassa BAKAYOKO, travailleurs sociaux de l’AJDM –«  Parcours migratoires et prise en charge des enfants migrants : l’expérience de l’Association Jeunesse et Développement du Mali (AJDM) »

Séminaire en visio : https://zoom.univ-paris1.fr/j/96587037010?pwd=RzUrWEVXTEVESXJPelFlMklVb3VZZz09

Photographie et Histoire

Archives nationales, site de PARIS (CARAN), de 10h00 à 12h00.
11, rue des Quatre fils, 75003 Paris (« Salle Albâtre » dans le hall d’entrée). A l’exception des visites d’expositions.

Ouvert aux chercheur.es, aux doctorant.es, aux étudiant.es en master ainsi qu’aux responsables en charge de collections de photographies dans les institutions, le séminaire Photographie et Histoire se propose d’une part de poursuivre l’approche réflexive et la mise en perspective des recherches en cours ; et d’autre part, de faciliter la circulation des informations relatives aux fonds et collections photographiques conservés dans les secteurs tant public que privé (organismes ou particuliers), en France et à l’étranger.

Couvrant les domaines des arts appliqués, des arts visuels et des médias, les travaux du séminaire porteront sur les modalités de production, de diffusion et de commercialisation dans la presse, l’édition, sur internet et les réseaux sociaux. Les questionnements sur les problématiques de repérage, de conservation, de droits, de mise à disposition du public et de valorisation des fonds ou des collections, seront développés et actualisés. Enfin, résolument inscrite dans le champ de l’histoire culturelle, la réflexion sur le rôle de l’image dans la construction d’une représentation sociale, d’un imaginaire collectif, et au-delà, dans l’élaboration de récits historiques, sera enrichie.

Voir le programme en PDF

Quand les archives pacelliennes s’ouvrent à l’histoire :
pratiques humanitaires et captivités en guerre en Europe (1939-1956)

Séminaire de recherche et de formation – 2e semestre 2021 (2e année)

Présentation : L’ouverture des archives du pontificat de Pie XII (1939-1958) en mars 2020 constitue une formidable opportunité pour initier une recherche internationale sur les pratiques humanitaires et les captivités en guerre sur le continent européen pendant la Seconde Guerre mondiale. A travers plus de 120 fonds accessibles, les historiens peuvent non seulement renouveler leurs questionnements sur la politique du Saint-Siège en termes de caritas et mesurer combien la guerre et la sortie de guerre furent un temps d’adaptation pour le pouvoir catholique, mais ils peuvent également envisager le phénomène transnational qu’a été la captivité de millions de prisonniers militaires, d’internés civils et de réfugiées en articulant désormais échelle macro des acteurs interétatiques, méso des organisations et politiques de l’humanitaire, et micro, celle des camps – de prisonniers comme de réfugiés – et de l’action caritative.
Le séminaire de recherche et de formation animé par une équipe de chercheurs – de France, d’Italie, d’Allemagne et de Suisse – depuis janvier 2021 est le lieu d’une réflexion collective autour de la politique humanitaire du Saint-Siège comme de la constitution de nouveaux corpus mettant en regard les archives vaticanes avec celles d’institutions genevoises (Comité international de la Croix Rouge, YMCA, Conseil oecuménique des Églises) afin de tenter une nouvelle histoire de l’Europe en guerre au prisme de l’humanitaire et de la figure du captif, en guerre mondiale et en sortie de guerre (1939-1956).

Les séances auront lieu sur Zoom. Elles sont ouvertes à un large public sur inscription en envoyant un mail à fabien.theofilakis@univ-paris1.fr

Les jeunes chercheurs (Master et doctorants) sont également invités à participer à ces séances qui auront une dimension méthodologique en s’intéressant aux pratiques historiennes.
Les séances du 1e semestre 2021 sont disponibles sur le carnet Hypothèses « Humanitaires en guerre mondiale (1939-1956) »

Le programme complet est ici

La région parisienne, territoires et culture

Histoire de la santé et de l’environnement XVIe-XXIe siècles

Pré-inscription obligatoire, contact : emmanuel.bellanger[at]univ-paris1.fr

Séminaire organisé par Emmanuel Bellanger (CNRS/CHS), Sophie Hennet (Archives nationales), Christine Langé et Gaël Normand (Archives départementales de Seine-Saint-Denis), Rosine Lheureux-Icard (Archives départementales du Val-de-Marne), Guillaume Nahon (Archives de Paris), Emilie Potonet-Stec et Claire Morillon (service Identité et Patrimoine de la RATP) et Sylvie Zaidman (Paris Musées)

Voir le programme en PDF.

Travail et syndicalisme en Afrique

Campus Condorcet-CC
Salle 3.08
Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
2nd semestre / hebdomadaire, mardi 12:30-14:30
du 8 mars 2022 au 7 juin 2022
Nombre de séances : 12

Ce séminaire se situe à la croisée de l’histoire, de la socio-anthropologie et de la science politique. Il porte sur la question centrale du travail en Afrique, et sur les mobilisations qui lui sont liées. Organisé pour la troisième année consécutive, nous avions priorisé jusqu’alors l’invitation de chercheurs présentant leurs travaux afin d’offrir un panorama des recherches actuelles sur ces sujets. Pour l’année universitaire 2021-2022, nous proposerons de parcourir plus largement les études sur le travail en Afrique, en ciblant une période allant de l’entre-deux-guerres à aujourd’hui.

Esclavage, travail forcé, domestique, informel, essor lent et continu du salariat, promotion de l’entreprenariat individuel : la variété des formes de travail en Afrique et leur articulation –beaucoup coexistent toujours- en font un objet d’étude privilégié et parfois singulier. Ce séminaire doit ainsi permettre de comprendre comment la question du travail a été abordée par les sciences sociales en Afrique à travers différentes périodes. Nous présenterons donc une réflexion épistémologique fondée sur une sociohistoire de ce champ de recherche, en nous intéressant tout autant aux contenus scientifiques qu’à leur contexte de production à la fois politique, institutionnel et académique.

Nous n’oublierons pas de mettre en exergue les principaux enseignements de ces recherches aux différentes périodes évoquées, mais aussi leurs partis-pris et points aveugles. Nous nous intéresserons également aux enjeux méthodologiques et disciplinaires de l’étude du travail en Afrique. 

Les Vendredis du music-hall.

Héritiers, héritages du music-hall (XVIIIe – XXe siècles)

Séminaire de recherche organisé par Camille Paillet (associée au CHS).

Animé par une perspective épistémologique, le séminaire « Les Vendredis du music-hall. Héritiers, héritages du music-hall (XVIIIe–XXe siècles) » propose d’ouvrir un chantier de recherche sur le music-hall, en explorant les racines historiographiques de ce divertissement, dans le contexte euro-américain, et sur une large période comprise entre les prémices des cafés-spectacles au XVIIIe siècle jusqu’au music-hall du XXe siècle. Articulé autour de trois principales acceptions du music-hall (en tant que lieu, spectacle, objet patrimonial) et trois enjeux méthodologiques (documenter, identifier, contextualiser) , cette manifestation scientifique souhaite impulser une recherche collective et fédérer un premier groupe de chercheurs et chercheuses spécialisé.es ou en voie de spécialisation sur ce domaine d’étude.

Voir le programme complet en PDF

Archives séminaires