Journée d’études (Dé)mobilisations en Bourgogne. Les conflictualités sociales et politiques contemporaines en question

Journée d’étude et numéro coordonnés par Romain Castellesi et Adeline Blaszkiewicz-Maison

Jeudi 17 octobre 2024 (10h – 18h) – Université de Bourgogne – Dijon – Salle Chevrier (Bâtiment Droit)

Programme ici

Terre rurale et d’industrialisation, héritière d’une tradition politique monarchique centralisatrice, la Bourgogne est également un territoire de subversion politique et sociale de la Révolution française, jusqu’aux conflits les plus contemporains des gilets jaunes et des retraites, en passant par les antagonismes politiques du XIXe siècle.

Cette polyphonie et richesse des luttes s’est traduite par la construction d’une historiographie locale très féconde comme en témoignent les colloques, numéros de revue et divers travaux publiés par les sociétés savantes locales, bien souvent avec la participation ou le soutien des historiennes et historiens l’Université de Bourgogne.

Cette journée d’étude ne cherche pas une impossible exhaustivité ou synthèse de cette histoire des (dé)mobilisations en Bourgogne, mais d’en rapprocher les différents chercheurs en sciences sociales, mais aussi les acteurs du travail archivistique et mémoriel, et de considérer la parole d’anciens acteurs et actrices de ces conflits. Il s’agira autant de dresser un état des lieux des recherches en cours que de dessiner de nouvelles perspectives par la présentation des recherches les plus récentes. Ces dernières interrogeront notamment la diversité des acteurs de cette contestation en insistant sur le genre, la qualification ou la question générationnelle des luttes, à toutes les échelles, en milieu rural comme urbain. La conflictualité politique, enfin, sera abordée sous l’angle d’une histoire sociale du politique, et donnera lieu à des contributions sur les rapports de force locaux et les forces politiques locales, dans une optique comparative avec l’échelle nationale.