Archives par mot-clé : Judith Rainhorn

Judith Rainhorn

Version française

Professor in Modern Social History at Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne

judith.rainhorn[at]univ-paris1.fr

2020-2022: Senior Research Fellow at the Maison française in Oxford, head of the History and History of Science programme. Affiliated to Wolfson College, University of Oxford.

Award of the French Fondation des Sciences sociales 2020

Membre de l’Agder Academy of Science and Letters (Agder Vitenskapsakademi), Norway.

Senior Visiting Scholar in History at Brown University, 2020

Senior Visiting Researcher in the History of Science, Medicine and Technology at Maison Française d’Oxford, 2019 (Hilary Term)

Director of the Master Degree « Histoire des sociétés occidentales contemporaines », Paris 1, 2017-2020

Honorary junior member of the Institut universitaire de France (IUF, 2008-2013)

Alumna of Ecole normale supérieure-LSH (1991-1995)

After developing a comparative study in the history of international migrations in 19th and 20th c., my current research interests concern environment and health among urban and industrial populations in France, Europe and the United States (19th-20th C.).
I focus on the question of pollution both outside (environment) and inside (plant) the workplace. Comparative history (Europe/US) of occupational diseases and work hazards is the heart of my current work.

My current research is on Dr Alice Hamilton (1869-1970), pioneer for urban reform and industrial medicine in the US.

I am PI for the project « Masks: History of a Device. Science, Work, Epidemics » funded by Institut national des Sciences humaines et sociales (InSHS)/CNRS (Projet MAMA, 2022-2024, 100,000€).

I am a member of the international research programme “Deadly Dreams. The Cultural History of Poison, 1850-2020”, led by Agder University, Norway.

ACADEMIC AND RESEARCH DUTIES
  • President of the Scientific Board of Comité d’Histoire de la Sécurité sociale (Committee for the History of Social Protection, Ministry of Health and Social Affairs).
  • Member of the Scientific Board of Centre Historique Minier in Lewarde
  • Vice-President of the Executive Board of RUCHE (Réseau universitaire des Chercheurs en Histoire environnementale, French branch of European Society for Environmental History).
  • Elected Member of the Executive Board of Association française d’histoire des mondes du travail (French Association for Labour History).
  • Member of the Research cluster « Études Sociales et Politiques des Populations, de la protection sociale et de la santé » (ESOPP, Sciences Po-EHESS, Paris).
EDITORIAL DUTIES
  • President of the the Editorial Board for Revue d’histoire de la protection sociale
  • Member of the Editorial Board for Le Mouvement social and Histoire urbaine journals
  • Member of the Steering committee for Presses universitaires du Septentrion (Université de Lille).
PUBLICATIONS
Monographs

Blanc de plomb. Histoire d’un poison légal, Paris, Presses de Sciences Po, 2019, 372 p.

Awarded the 2020 François-Bourdon Academy Prize, the 2020 Prescrire Prize and the 2020 OCIRP-Francis Blanchard Prize-Special Mention of the Jury.

Paris, New York : des migrants italiens, années 1880 – années 1930, Paris, CNRS Éditions, 2005, 233 p.

Books and journal special issues (as editor)

La Protection sociale en Italie, XIXe-XXe siècles, special issue of Revue d’histoire de la protection sociale, 12, 2019/1 (with Bruno Valat).

A History of the Workplace : Environment and Health at Stake, London, Routledge, 2014, 160 p. (with Lars Bluma).

Santé et travail à la mine, XIXe-XXIe siècles, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2014, 313 p.

History of the Workplace : Environment and Health at Stake, European Review of History/Revue européenne d’histoire, special issue, vol. 20/2, 2013 (with Lars Bluma).

Étranges voisins. Altérité et relations de proximité dans la ville depuis le XVIIIe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010, 276 p. (with Didier Terrier).

Petites Italies dans l’Europe du Nord-Ouest. Appartenances territoriales et identités collectives à l’ère de la migration italienne de masse (milieu du XIXe – fin du XXe siècle), Valenciennes, Presses Universitaires de Valenciennes, 2005, 209 p.

Research Report

Histoire et mémoire des immigrations dans le Nord-Pas-de-Calais aux XIXe et XXe siècles, Rapport de recherche commandé par l’Agence nationale pour la Cohésion sociale et de l’Égalité des chances, Acsé – Paris, Ifrési CNRS – Lille, 2007, 220 p.

Articles in national and international peer-reviewed journals
  • « Le plomb, le peintre et la flèche de Notre-Dame. Politiques de l’ignorance à propos du risque saturnin en longue durée », Revue d’Anthropologie des Connaissances, 15/4, 2021.
  • «Portraits grinçants de la céruse en assassin dans L’Assiette au beurre (1905) », Parlement[s]. Revue d’histoire politique, n°33, 2021/1, p. 235-246.
  • « Structures sociales, mobilisations et crises. Jalons pour une histoire séculaire de la protection sociale en Italie », Revue d’histoire de la protection sociale, 2019/1, n°12, p. 10-19 [avec Bruno Valat].
  • « Interroger l’opacité d’une maladie : le saturnisme professionnel comme enjeu sanitaire, scientifique et politique dans la France du XIXe siècle », Histoire, Économie & Société, numéro spécial {Politiques sanitaires et professionnels de santé, XVIIe-XXe siècles}, 2017/1.
  • « Qui fixe le tarif des corps ? La difficile mise en pratique de la loi de 1898 à la mine (bassin du Nord-Pas-de-Calais, premier XXe siècle) », Revue du Nord, Hors-Série La réparation des accidents du travail, pratiques et acteurs. France-Belgique, XIXe-XXe siècles, 2016, n°34, p. 95-109.
  • « Poussières de plomb et pollution de l’air au travail : la céruse en question sur le temps long », Pollution atmosphérique. Climat, santé et société [En ligne], n°222, avril-juin 2014.
  • « History of the Workplace: Environment and Health at Stake – An Introduction », European Review of History, special issue History of the Workplace: Environment and Health at Stake, vol. 20/2, 2013, p. 171-176.
  • « Banning white lead: French and American Experiences in a comparative perspective (early twentieth century) », European Review of History, special issue History of the Workplace: Environment and Health at Stake, vol. 20/2, 2013, p. 197-216.
  • « L’épidémiologie de la bottine ou l’enquête médicale réinventée. Alice Hamilton et la médecine industrielle dans l’Amérique du premier XXe siècle », Gesnerus. Swiss Journal of the History of Medicine and Science, vol. 69/2, 2012, p. 330-354.
  • « Le mouvement ouvrier contre la peinture au plomb : stratégie syndicale, expérience locale et transgression du discours dominant au début du XXe siècle », Politix, vol. 23, n°91/2010, p. 9-26.
  • « Le Nord-Pas-de-Calais, une région frontalière au cœur de l’Europe. Histoire et mémoire de l’immigration », Hommes et migrations, n° 1273, mai-juin 2008, p. 18-34.
  • « Liens de parenté et liens communautaires dans deux ‘Petites Italies’ : une comparaison entre Paris et New York (1880-1930) », Studi Emigrazione, n°166, aprile-giugno 2007, p. 429-442.
  • « Structuration et frontières internes du territoire des migrants : les Italiens à Paris et à New York à la fin du XIXe siècle », Revue du Nord, n° spécial Territoires, frontières, identités. Concordances et discordances dans le monde d’hier et d’aujourd’hui, 2004, n°18, p. 85-104.
  • « Enclaves et creusets matrimoniaux à Paris et à New York. Perspective comparée de deux expériences de mixité matrimoniale au sein de l’émigration italienne », Annales de Démographie historique, Les migrations au scalpel, 2002, n°2, p. 79-99.
  • « Production ou reproduction ? Les migrantes italiennes entre rôle maternel et intégration professionnelle à Paris et à New York, de la fin du XIXe siècle à l’entre-deux-guerres », Revue d’Histoire moderne et contemporaine, n°49-1, janvier-mars 2002, p. 138-155.
  • « Commerce à l’italienne : immigration et activité professionnelle à Paris dans l’entre-deux-guerres », Le Mouvement social, n°191, avril-juin 2000, p. 49-68 (with Claire Zalc).
Contributions to edited books
  • « White lead. Biography of a serial killer », in Bernadette Bensaude-Vincent (ed.), Biographies of Materials, MIT Press, 2022.
  • « Observer, connaître, reconnaitre : la mort lente à l’ère industrielle », dans Didier Fassin (dir.), Vies invisibles, morts indicibles. Travail, Exil, Prison, Paris, Éditions du Collège de France, 2022.
  • « Un assassin à Notre-Dame. Regard d’historienne sur l’accommodement collectif aux poisons environnementaux », dans Claudia Senik (dir.), Sociétés en danger, Paris, La Découverte, 2021.
  • « Corps et santé au travail dans le monde industriel et artisanal, 1830-1930 : perceptions, prévention, réparation, mobilisations », dans Joëlle Alazard, Xavier Vigna (dir.), La casquette et le marteau. Nouveaux regards sur le travail en Europe occidentale (1830-1930), Paris, Bréal, 2021, p. 185-211.
  • « Le tableau numéro 1 sur le saturnisme, cadre princeps de la sous-reconnaissance des maladies professionnelles », dans Catherine Cavalin, Emmanuel Henry, Jean-Noël Jouzel, Jérôme Pélisse (dir.), Cent ans de sous-reconnaissance des maladies professionnelles, Paris, Presses de l’École des Mines, 2021, p. 39-58.
  • « Introduction », Health Down the Mine. Stakeholders and Healthcare Systems, Lewarde, 2020, p. 176-179.
  • « Des médecins enquêtent sur le travail ouvrier : terrains et pratiques en Belgique et en France (1840-1914) », dans Eric Geerkens, Nicolas Hatzfeld, Xavier Vigna (dir.), Enquêtes ouvrières dans l’Europe contemporaine, entre pratiques scientifiques et passions politiques, Paris, La Découverte, 2019, p. 223-239 (avec Eric Geerkens).
  • « La santé au risque du marché. Savoir médical, concurrence économique et régulation des risques, entre blanc de zinc et blanc de plomb (France, XIXe siècle) », dans Thomas Le Roux (dir.), Risques industriels. Savoirs, régulations, politiques d’assistance, fin XVIIe-début XXe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2016, p. 21-44.
  • « Médecins des mines et médecins des villes autour du corps blessé. L’enjeu du certificat médical d’accident du travail au début du XXe siècle », dans Sylvie Aprile, Matthieu De Oliveira, Béatrice Touchelay, Les houillères entre l’État, le marché et la société, XVIIIe-XXIe siècles, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2015, p. 123-137.
  • « Entre contrainte et concurrence, crédit et confiance. Les ressorts sociaux de l’échec économique », dans Natacha Coquery, Matthieu De Oliveira (dir.), L’échec a-t-il des vertus économiques ? Actes du Congrès de l’Association française d’histoire économique, Paris, Comité pour l’Histoire économique et financière de la France/IGPDE, 2015, p. 21-23.
  • « Les maux de la mine. Revisiter l’histoire minière au prisme des enjeux de santé au travail », dans J. Rainhorn (dir.), Santé et travail à la mine, XIXe-XXIe siècles, Lille, Presses universitaires du Septentrion, 2014, p. 19-29.
  • « Observer les corps, délier les langues, ou comment dévoiler les interactions entre travail et santé dans les mines de cuivre de l’Arizona (Etats-Unis, 1919) », dans J. Rainhorn (dir.), Santé et travail à la mine, XIXe-XXIe siècles, Lille, Presses universitaires du Septentrion, 2014, p. 267-286.
  • « Faire l’histoire d’un conflit manqué. Pollution environnementale et risques sanitaires autour de Metaleurop-Nord, 1970-2003 », dans Thomas Le Roux, Michel Letté (dir.), Débordements industriels. Environnement, territoire et conflit, XVIIIe-XXIe siècles, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2013, p. 377-397 (with Coralie Dumontier).
  • « Workers Against Lead Paint: How Local Practices Go Against the Prevailing Union Strategy (France, at the Beginning of the 20th c.) », in Lars Bluma, Karsten Uhl (eds.), Kontrollierte Arbeit – Disziplinierte Körper? Zur Sozial- und Kulturgeschichte der Industriearbeit im 19. und 20. Jahrhundert, Transcript Publ. / Ruhr-Universität Bochum, 2012, p. 137-161.
  • « The Fight Against Lead Poisoning in the Paint Industry: A Comparison between the French and American Experiences, 1900-1940 », in Paul Blanc, Brian Dolan (eds.), At Work in the World: Proceedings of the Fourth Conference on the History of Occupational and Environmental Health, Perspectives in Medical Humanities series, San Francisco, University of California Press, 2012, p. 169-172.
  • « De l’enjeu invisible à l’outil de mobilisation : le syndicalisme ouvrier à l’épreuve du saturnisme des peintres (France, début du XXe siècle) », dans Catherine Omnès, Anne-Sophie Bruno, Nicolas Hatzfeld, Éric Geerkens, dir., La santé au travail, entre savoirs et pouvoirs (19e-20e siècles), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2011, p. 213-229.
  • « Immigrés italiens sur les deux rives de l’Atlantique », dans Italiens. 150 ans d’émigration en France et ailleurs, Toulouse, Editions Editalie, 2011, p. 123-128.
  • « Le bruit et l’odeur. Nouvelles contraintes du voisinage dans la ville en construction, Lille, fin XIXe – début XXe siècle », dans Judith Rainhorn, Didier Terrier (dir.), Étranges voisins. Altérité et relations de proximité dans la ville depuis le XVIIIe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010, p. 19-36.
  • « Migrants au travail. Les Italiens à Paris et à New York dans l’entre-deux-guerres » et « Les mariages mixtes dans l’entre-deux-guerres », dans Laure Blevis, Hélène Lafont-Couturier, Nanette Jacomin Snoep, Claire Zalc (dir.), 1931. Les étrangers au temps de l’Exposition coloniale, catalogue de l’exposition de la Cité nationale d’Histoire de l’immigration, Paris, Gallimard, 2008, p. 60-67 et 122-125.
  • « Voisins en conflit. Italiens et Portoricains à New York dans les années 1930 », dans Pilar Gonzales-Bernaldo, Manuela Martini, Marie-Louise Pelus-Kaplan (dir.), Étrangers et Sociétés. Représentations, coexistences, interactions dans la longue durée, Rennes, Presses universitaires de Rennes [coll. « Histoire»], 2008, p. 395-409.
  • « Paris, New York : deux ‘Petites Italies’ dans l’entre-deux-guerres. Éléments pour une comparaison transatlantique », dans Marie-Claude Blanc-Chaléard (dir.), Petites Italies dans le monde, Rennes, Presses universitaires de Rennes [coll. « Histoire»], 2007, p. 45-55.
  • « Bornes matérielles et frontières symboliques. Les « Petites Italies » de Paris et New York dans l’entre-deux-guerres », dans Danièle Fraboulet, Dominique Rivière (dir.), La ville sans bornes, la ville et ses bornes, Paris, Éditions Nolin, 2006, p. 125-135.
  • « ‘Petites Italies’. Le mot et la chose », dans J. Rainhorn (dir.), Petites Italies dans l’Europe du Nord-Ouest. Appartenances territoriales et identités collectives à l’ère de la migration italienne de masse (milieu du XIXe – fin du XXe siècle), Valenciennes, Presses Universitaires de Valenciennes/Les Belles Lettres (coll. « Recherches valenciennoises », n°19), 2005, p. 6-18.
  • « L’irréductible fossé atlantique ? Mémoire et histoire comparée des Italiens : Paris (La Villette) et New York (East Harlem) au XXe siècle », dans Marie-Claude Blanc-Chaléard (dir.), Les Italiens en France depuis 1945, Rennes, Presses Universitaires de Rennes-Génériques, 2003, p. 253-265.
Other publications
  • « La mort lente », L’Histoire, Hors-série Les Collections de L’Histoire, Les Révolutions industrielles, n°91, 2021, p. 78-81.
  • « 1919-2019 : la loi de (sous-)reconnaissance des maladies professionnelles a cent ans », Santé et Travail, n°110, avril 2020, p. 44-46.
  • « Blanc de plomb. Le poison légal qui tuait hommes, femmes et enfants », Retronews (BnF), décembre 2019, en ligne : www.retronews.fr/sante/interview/2020/01/21/blanc-de-plomb-judith-rainhorn
  • « La mosaïque américaine sans cesse recomposée », Le Monde, Hors-série n°115, « Histoire des Amériques », avril 2018, p. 110-111.
  • « La tardía prohibición de la cerusa », Investigación y Ciencia, n°497, Feb. 2018, p. 57-63.  
  • « Une maladie professionnelle : le saturnisme des peintres en bâtiment. Piste pédagogique », Historiens & Géographes, numéro spécial « Histoire du travail », n°438, mai-juin 2017, p. 71-73.
  • « Abel Craissac, commis voyageur de la santé ouvrière (1875-1940) », Santé et Travail, n°98, avril 2017, p. 48-49.
  • « Un syndicat médical solidaire des ouvriers (1909-1914) », Santé et Travail, n°82, avril 2013, p. 50-51.
  • « Guerre à la céruse ! La lutte contre le blanc poison en Belgique », Port du masque obligatoire, numéro spécial des Cahiers de la Fonderie [Centre d’histoire économique et sociale de la région de Bruxelles], décembre 2012, p. 22-29.
  • « Metaleurop, quand les ouvriers mettent la mémoire en archives », Histoire d’entreprises, n°9, février 2011, p. 50-59.
  • « Alice Hamilton, pionnière de la santé au travail », Santé et Travail, n°68, octobre 2009, p. 50-51.
  • « Saturnisme : les ouvriers peintres contre la céruse », Santé et Travail, n°65, janvier 2009, p. 48-49.
  • « Golden Door, un voyage entre Italie et Nouveau monde », Vingtième Siècle. Revue d’histoire, n°97, janvier 2008, p. 234-236.
  • « L’Appel de l’Amérique », L’Histoire, n°219, avril 2007, p. 20-21.

Book reviews in Le Mouvement social, Revue d’histoire moderne et contemporaine, Revue d’histoire du XIXe siècle, Vingtième siècle. Revue d’histoire, Histoire urbaine, Travail et Emploi, Revue du Nord, La Trace, Hommes et Terres du Nord, etc.

Judith Rainhorn

Professeure en Histoire sociale contemporaine à l’Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne

Titulaire de la Chaire Recherche Santé-SHS (2022-2024)

CHS Mondes contemporains Campus Condorcet Paris-Aubervilliers Bât. Recherche Sud – 5, cours des Humanités – 93322 Aubervilliers Cedex

  • Lauréate de la Fondation des Sciences sociales 2020.
  • Membre junior de l’Institut universitaire de France (IUF, 2008-2013).
  • Ancienne élève de l’École normale supérieure-LSH (1991-1995).

Directrice du Master d’Histoire des Sociétés contemporaines à Paris 1.

Délégation à la Maison française d’Oxford (2020-2022), responsable du programme scientifique en Histoire et Histoire des sciences. Chercheuse invitée à la Maison française d’Oxford/Wolfson College, Hilary Term, janvier-mars 2019. Professeure et chercheuse invitée à Brown University, Department of History, février 2020. Membre de l‘Académie des Sciences et des Lettres d’Agder (Vitenskapsakademi, Norvège).

Thèmes de recherche

Histoire sociale des populations urbaines — Histoire du travail — Histoire de la santé et de la santé au travail — Histoire de l’environnement urbain

Après une thèse de Doctorat consacrée à l’histoire de l’immigration comparée des migrants italiens à Paris et à New York (2001), j’ai soutenu, en 2015, une Habilitation à diriger des recherches à l’Institut d’Etudes politiques de Paris, intitulée « Histoire sociale des populations au travail. Ville, santé, migrations, XIXe-XXe siècles », dont le mémoire inédit est publié aux Presses de Sciences Po, sous le titre Blanc de plomb. Histoire d’un poison légal, 2019 , 372 p. Cet ouvrage a reçu trois prix académiques.

J’écris actuellement une biographie d’Alice Hamilton (1869-1970), femme médecin américaine, pionnière de la réforme urbaine et de la médecine industrielle aux Etats-Unis, ainsi qu’un ouvrage sur les intoxications arsenicales dans l’Angleterre victorienne.

Réseaux de recherche et projets collectifs

Je dirige le projet « Masques. Histoire d’un dispositif socio-technique entre science, travail, épidémies et société », financé par l’INSHS-CNRS dans le cadre du projet MAMA (100.000€), en collaboration avec la Maison française d’Oxford et le centre A.-Koyré (Campus Condorcet).

Je suis membre du programme de recherche international intitulé « Times of Toxics, 1850-2020 », piloté par University of Agder (Norvège), Augbsurg Universität (Allemagne) et Braunschweig Universität (Allemagne).

Présidente du comité éditorial de la Revue d’histoire de la protection sociale. Membre du comité de rédaction et du comité éditorial de la revue Le Mouvement social. Membre du comité de lecture de la revue Histoire urbaine et des Presses universitaires du Septentrion.

Présidente depuis 2017 du Conseil scientifique du Comité d’histoire de la Sécurité sociale. Membre du Conseil scientifique du Centre historique minier de Lewarde (Nord).

Membre du Bureau de l’Association française d’Histoire des mondes du travail (AFHMT), membre du Bureau et trésorière de la Société française d’Histoire urbaine (SFHU), membre du Conseil d’administration du Réseau universitaire des chercheurs en histoire environnementale (RUCHE).

Plus de 140 interventions en colloques internationaux, journées d’étude, séminaires de recherche. Conférences invitées à l’Université d’Oslo/Centre universitaire norvégien à Paris (2017), University of Agder, Norvège (2018), Universitat de Valencia (2018), à l’Institut des Hautes études de Belgique (2021), au Collège de France (2021, 2022), à l’Agder Avcademy of Science and Letters de Norvège (2023).

Séminaires

« Histoire des sociétés urbaines, XIX-XXIe s. », 2022-2023 avec Charlotte Vorms, au Centre d’Histoire sociale des mondes contemporains (CHS), Campus Condorcet, Bâtiment de Recherche Sud, jeudi 10-12h.

« Santé et Environnement. Questions et pratiques de recherche en histoire », 2022-2023 avec Charles-François Mathis, Sorbonne, salle Fossier, mardi 15h-18h.

Publications

Ouvrages

Blanc de plomb. Histoire d’un poison légal, Paris, Presses de Sciences Po, 2019, 372 p.

22e Prix d’Histoire de l’Académie François-Bourdon (2020), Prix Prescrire 2020, Mention spéciale du jury du Prix OCIRP-Francis Blanchard 2020 de l’AFOIT.

Direction d’ouvrages et de numéros de revues

Le chemin, la rive et l’usine. Faire de l’histoire environnementale avec Geneviève Massard-Guilbaud, Paris, Presses des Mines, 2023 (avec Renaud Bécot, Elsa Devienne, Patrick Fournier, Stéphane Frioux et Charles-François Mathis).

La Protection sociale en Italie, XIXe-XXe siècles, numéro spécial de la Revue d’histoire de la protection sociale, 12, 2019/1 (avec Bruno Valat).

A History of the Workplace : Environment and Health at Stake, London, Routledge, 2014, 160 p. [avec Lars Bluma].

History of the Workplace : Environment and Health at Stake, European Review of History/Revue européenne d’histoire, special issue, vol. 20/2, 2013 [avec Lars Bluma].

Santé et travail à la mine, XIXe-XXIe siècles, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2014, 313 p.

Étranges voisins. Altérité et relations de proximité dans la ville depuis le XVIIIe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010, 276 p. [avec Didier Terrier].

Petites Italies dans l’Europe du Nord-Ouest. Appartenances territoriales et identités collectives à l’ère de la migration italienne de masse (milieu du XIXe – fin du XXe siècle), Valenciennes, Presses Universitaires de Valenciennes, 2005, 209 p.

Rapport de recherche

Histoire et mémoire des immigrations dans le Nord-Pas-de-Calais aux XIXe et XXe siècles, Rapport de recherche commandé par l’Agence nationale pour la Cohésion sociale et de l’Égalité des chances, Acsé – Paris, Ifrési CNRS – Lille, 2007, 220 p. [disponible en ligne]

Articles dans des revues nationales et internationales à comité de lecture

Contributions à des ouvrages collectifs et actes de colloques

  • « Who Sets the Price for the Injured Bodies? Doctors, Mining Companies and the Legal Action Against Industrial Hazards. France, 1898-1930s », in Peter Itzen, Birgit Metzger, Anne Rasmussen (eds), Accidents and the State. Understanding Risks in the 20th Century, New York, Columbia University Press, 2023 (à paraître).
  • « When The ‘Lady of Washington’ Explored Men’s Work: Industrial Medicine, Labour, and Gender in Early Twentieth Century Industrial America », in Isabelle Lémonov, Grégory Dufaud (eds), Women in Science, Oxford, New York, Berghahn Books, 2023.
  • « De l’usine à la cuisine : l’environnement empoisonné. Le saturnisme en longue durée », dans Nicolas Senn, Marie Gaille, Maria del Rio Carral, Julia Gonzalez Holguera, (dir.), Santé et environnement. Vers une nouvelle approche globale, Chêne-Bourg, RMS Éditions, 2022, p. 322-329 .[https://www.revmed.ch/content/download/868017/6912948/1].
  • « La mort lente au travail à l’ère industrielle », dans Didier Fassin (dir.), Vies invisibles, morts indicibles, Paris, Éditions du Collège de France, 2022, p. 21-38.
  • « White lead », in Bernadette Bensaude-Vincent (ed.), Between Nature and Society. Biographies of Materials, World Scientific Encyclopedia of the History and Development of Materials Science, vol. 2, Singapore, World Scientific Publishing Company, 2022, p. 159-175.
  • « Un assassin dort à Notre-Dame. Regard d’historienne sur l’accommodement collectif aux poisons environnementaux », dans Claudia Senik (dir.), Sociétés en danger. Menaces et peurs, perceptions et réactions, Paris, La Découverte, 2021, p. 227-249.
  • « Corps et santé au travail dans le monde industriel et artisanal, 1830-1930 : perceptions, prévention, réparation, mobilisations », dans Joëlle Alazard, Xavier Vigna (dir.), La casquette et le marteau. Nouveaux regards sur le travail en Europe occidentale (1830-1930), Paris, Bréal, 2021, p. 185-211.
  • « Le tableau numéro 1 sur le saturnisme, cadre princeps de la sous-reconnaissance des maladies professionnelles », dans Catherine Cavalin, Emmanuel Henry, Jean-Noël Jouzel, Jérôme Pélisse (dir.), Cent ans de sous-reconnaissance des maladies professionnelles, Paris, Presses de l’École des Mines, 2021, p. 39-58.
  • « Introduction », Santé à la mine, Acteurs et systèmes de soin. Actes du colloque international de Lewarde, 4-5 avril 2019, Lewarde, Centre historique minier, 2020, p. 10-16 ; également publié en anglais : « Introduction », Health Down the Mine. Stakeholders and Healthcare Systems, Lewarde, 2020, p. 176-179.
  • « Des médecins enquêtent sur le travail ouvrier : terrains et pratiques en Belgique et en France (1840-1914) », dans Eric Geerkens, Nicolas Hatzfeld, Xavier Vigna (dir.), Enquêtes ouvrières dans l’Europe contemporaine, entre pratiques scientifiques et passions politiques, Paris, La Découverte, 2019, p. 223-239 (avec Eric Geerkens).
  • « La santé au risque du marché. Savoir médical, concurrence économique et régulation des risques, entre blanc de zinc et blanc de plomb (France, XIXe siècle) », dans Thomas Le Roux (dir.), Risques industriels. Savoirs, régulations, politiques d’assistance, fin XVIIe-début XXe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2016, p. 21-44.
  • « Médecins des mines et médecins des villes autour du corps blessé. L’enjeu du certificat médical d’accident du travail au début du XXe siècle », dans Sylvie Aprile, Matthieu De Oliveira, Béatrice Touchelay, Les houillères entre l’État, le marché et la société, XVIIIe-XXIe siècles, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2015, p. 123-137.
  • « Entre contrainte et concurrence, crédit et confiance. Les ressorts sociaux de l’échec économique », dans Natacha Coquery, Matthieu De Oliveira (dir.), L’échec a-t-il des vertus économiques ? Actes du Congrès de l’Association française d’histoire économique, Paris, Comité pour l’Histoire économique et financière de la France/IGPDE, 2015, p. 21-23.
  • « Les maux de la mine. Revisiter l’histoire minière au prisme des enjeux de santé au travail », dans J. Rainhorn (dir.), Santé et travail à la mine, XIXe-XXIe siècles, Lille, Presses universitaires du Septentrion, 2014, p. 19-29.
  • « Observer les corps, délier les langues, ou comment dévoiler les interactions entre travail et santé dans les mines de cuivre de l’Arizona (Etats-Unis, 1919) », dans J. Rainhorn (dir.), Santé et travail à la mine, XIXe-XXIe siècles, Lille, Presses universitaires du Septentrion, 2014, p. 267-286.
  • « Faire l’histoire d’un conflit manqué. Pollution environnementale et risques sanitaires autour de Metaleurop-Nord, 1970-2003 », dans Thomas LE ROUX, Michel LETTE (dir.), Débordements industriels. Environnement, territoire et conflit, XVIIIe-XXIe siècles, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2013, p. 377-397 (avec Coralie Dumontier).
  • « Workers Against Lead Paint : How Local Practices Go Against the Prevailing Union Strategy (France, at the Beginning of the 20th c.) », in Lars Bluma, Karsten Uhl (eds.), Kontrollierte Arbeit – Disziplinierte Körper ? Zur Sozial- und Kulturgeschichte der Industriearbeit im 19. und 20. Jahrhundert, Transcript Publ. / Ruhr-Universität Bochum, 2012, p. 137-161.
  • « The Fight Against Lead Poisoning in the Paint Industry : A Comparison between the French and American Experiences, 1900-1940 », in Paul Blanc, Brian Dolan (eds.), At Work in the World : Proceedings of the Fourth Conference on the History of Occupational and Environmental Health, Perspectives in Medical Humanities series, San Francisco, University of California Press, 2012, p. 169-172.
  • « De l’enjeu invisible à l’outil de mobilisation : le syndicalisme ouvrier à l’épreuve du saturnisme des peintres (France, début du XXe siècle) », dans Catherine Omnès, Anne-Sophie Bruno, Nicolas Hatzfeld, Éric Geerkens, dir., La santé au travail, entre savoirs et pouvoirs (19e-20e siècles), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2011, p. 213-229.
  • « Immigrés italiens sur les deux rives de l’Atlantique », dans Italiens. 150 ans d’émigration en France et ailleurs, Toulouse, Editions Editalie, 2011, p. 123-128.
  • « Le bruit et l’odeur. Nouvelles contraintes du voisinage dans la ville en construction, Lille, fin XIXe – début XXe siècle », dans Judith Rainhorn, Didier Terrier (dir.), Étranges voisins. Altérité et relations de proximité dans la ville depuis le XVIIIe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010, p. 19-36.
  • « Migrants au travail. Les Italiens à Paris et à New York dans l’entre-deux-guerres », dans Laure Blevis, Hélène Lafont-Couturier et. al. (dir.), 1931. Les étrangers au temps de l’Exposition coloniale, catalogue de l’exposition de la Cité nationale d’Histoire de l’immigration, Paris, Gallimard, 2008, p. 60-67.
  • « Les mariages mixtes dans l’entre-deux-guerres », dans Laure Blevis, Hélène Lafont-Couturier et. al. (dir.), 1931. Les étrangers au temps de l’Exposition coloniale, catalogue de l’exposition organisée par la Cité nationale d’Histoire de l’immigration, Paris, Gallimard, 2008, p. 122-125.
  • « Voisins en conflit. Italiens et Portoricains à New York dans les années 1930 », dans Pilar Gonzales-Beraldo, Manuela Marini, Marie-Louise Pelus-Kaplan (dir.), Étrangers et Sociétés. Représentations, coexistences, interactions dans la longue durée, Rennes, Presses universitaires de Rennes [coll. « Histoire »], 2008, p. 395-409.
  • « Paris, New York : deux ‘Petites Italies’ dans l’entre-deux-guerres. Éléments pour une comparaison transatlantique », dans Marie-Claude Blanc-Chaléard (dir.), Petites Italies dans le monde, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2007, p. 45-55.
  • « De La Villette à La Courneuve : itinéraires croisés des Italiens dans le Nord-Est parisien », 5e Colloque historique des Bords de Marne, Communauté d’agglomération de la Vallée de la Marne / DRAC Île-de-France, 2007, p. 52-66.
  • « Bornes matérielles et frontières symboliques. Les « Petites Italies » de Paris et New York dans l’entre-deux-guerres », dans Danièle Fraboulet-Rousselier, Dominique Rivière (dir.), La ville sans bornes, la ville et ses bornes, Paris, Éditions Nolin, 2006, p. 125-135.
  • « ‘Petites Italies’. Le mot et la chose », dans J. Rainhorn (dir.), Petites Italies dans l’Europe du Nord-Ouest. Appartenances territoriales et identités collectives à l’ère de la migration italienne de masse (milieu du XIXe – fin du XXe siècle), Valenciennes, Presses Universitaires de Valenciennes/Les Belles Lettres, 2005, p. 6-18.
  • « L’irréductible fossé atlantique ? Mémoire et histoire comparée des Italiens : Paris (La Villette) et New York (East Harlem) au XXe siècle », dans Marie-Claude Blanc-Chaléard (dir.), Les Italiens en France depuis 1945, Rennes, Presses Universitaires de Rennes-Génériques, 2003, p. 253-265.

Interventions dans les médias, podcasts

Autres revues, valorisation de la recherche

  • « La mort lente », L’Histoire, Hors-série ‘Les Collections de L’Histoire’, Les Révolutions industrielles, n°91, 2021, p. 78-81.
  • « 1919-2019 : la loi de (sous-)reconnaissance des maladies professionnelles a cent ans », Santé et Travail, n°110, avril 2020, p. 44-46 : https://www.sante-et-travail.fr/1919-2019-loi-sous-reconnaissance-maladies-professionnelles-a-100-ans
  • « Blanc de plomb. Le poison légal qui tuait hommes, femmes et enfants », Retronews (BnF), décembre 2019, en ligne : www.retronews.fr/sante/interview/2020/01/21/blanc-de-plomb-judith-rainhorn (avec Marina Bellot).
  • « La mosaïque américaine sans cesse recomposée », Le Monde, Hors-série n°115, « Histoire des Amériques », avril 2018, p. 110-111.
  • « La tardía prohibición de la cerusa », Investigación y Ciencia, n°497, Febrero 2018, p. 57-63.
  • « Une maladie professionnelle : le saturnisme des peintres en bâtiment. Piste pédagogique », Historiens & Géographes, numéro spécial « Histoire du travail », n°438, mai-juin 2017, p. 71-73.
  • « Abel Craissac, commis voyageur de la santé ouvrière (1875-1940) », Santé et Travail, n°98, avril 2017, p. 48-49.
  • « Un syndicat médical solidaire des ouvriers (1909-1914) », Santé et Travail, n°82, avril 2013, p. 50-51.
  • « Guerre à la céruse ! La lutte contre le blanc poison en Belgique », Port du masque obligatoire, numéro spécial des Cahiers de la Fonderie [Centre d’histoire économique et sociale de la région de Bruxelles], décembre 2012, p. 22-29.
  • « Metaleurop, quand les ouvriers mettent la mémoire en archives », Histoire d’entreprises, n°9, février 2011, p. 50-59.
  • « Alice Hamilton, pionnière de la santé au travail », Santé et Travail, n°68, octobre 2009, p. 50-51.
  • « Saturnisme : les ouvriers peintres contre la céruse », Santé et Travail, n°65, janvier 2009, p. 48-49.
  • « Golden Door, un voyage entre Italie et Nouveau monde », Vingtième Siècle. Revue d’histoire, n°97, janvier 2008, p. 234-236.
  • « L’Appel de l’Amérique », L’Histoire, n°219, avril 2007, p. 20-21.

Directions de thèses en cours

  • Erica CEOLA, Migrations internationales et mutations de sociétés rurales de part et d’autre de l’Atlantique : les migrants du piémont vénète en Arkansas (Italie — Etats-Unis, fin XIXe-XXe siècles). Erica Ceola est lauréate d’une Bourse de l’École française de Rome (2020) et lauréate du programme Alliance Paris 1 – Columbia University (New York, Etats-Unis).
  • Carole LANNOY, Les immigrés originaires du Maghreb dans le département du Nord, 1974-années 1980 : vivre en émigration à l’ère de la récession économique, en co-direction avec le Prof. Frédéric Attal, Université Polytechnique Hauts-de-France.

Garante du dossier d’HDR de Giacomo PARRINELLO (2023) et Laurent HERMENT (2021).

Directions de maîtrises : suivre le lien

Blanc de plomb. Histoire d’un poison légal.

Judith Rainhorn, Blanc de plomb. Histoire d’un poison légal, Paris, SciencesPo Les Presses, 2019, 372 p.

Couronné deux fois en 2020 ! Prix d’Histoire François-Bourdon et prix Prescrire 2020 

Les substances toxiques peuplent notre monde, elles ont conquis l’air ambiant et envahi l’espace domestique.

Continuer la lecture de Blanc de plomb. Histoire d’un poison légal.

A History of the Workplace

Judith Rainhorn et Lars Bluma (eds.), A History of the Workplace: Environment and Health at Stake, Routledge, coll. « Nano and Energy », 2014, 160 p.

Interest in the history of the workplace is on the rise. Recent work in this area has combined traditional methods and theories of social history with new approaches and new questions. Continuer la lecture de A History of the Workplace