Archives par mot-clé : annuaire

Fabrice Langrognet

Chercheur associé (depuis 2019)

Contact : fabrice.langrognet[at]univ-paris1.fr

Fonctions actuelles
  • Porteur principal du projet interdisciplinaire « Penser ensemble le climat et les migrations » (CLIMIG), financé par l’Institut Convergences Migrations (2023-2024).
  • Membre du projet de recherche interdisciplinaire « L’archéologie d’une norme de l’Union européenne. Processus d’adoption et d’application de la directive 2001/55/CE sur la protection temporaire » (ARDI 2001), financé par l’Institut Convergences Migrations et le réseau Europe, droit et action publique Jean-Monnet (2024-2025).
  • Co-porteur du projet de l’AMuLoP « Les migrants dans le logement ordinaire : modes d’accès, appropriations des intérieurs et patrimonialisation », initialement financé par l’Institut Convergences Migrations (2020-2022). Membre du conseil d’administration de l’AMuLoP et du commissariat collectif de l’exposition La vie HLM : histoires d’habitant·e·s de logements populaires (Aubervilliers, 2021-2022).
  • Leverhulme EC Research Fellow (Faculty of History) et William Golding Junior Research Fellow (Brasenose College) à l’Université d’Oxford, Royaume-Uni (2021-2024). Projet de recherche : Negotiating Asylum at European Airports, 1980-1996.
  • Membre de l’action COST Women on the Move (CA19112), 2021-2023.
  • Membre du projet POPP relatif à l’océrisation des recensements parisiens entre 1921 et 1946, coordonné par Sandra Brée (CNRS).
  • Co-porteur principal, avec Sandra Bermann (Université de Princeton) et Jernej Habjan (Académie des sciences et des arts de Slovénie) du projet Poetry and War: Translating the Untranslatable (2022-2024), financé par une Magic Grant for Innovation du Princeton Humanities Council.
  • Co-fondateur de l’Oxford Network on Climate and Migration (2022-).
  • Fellow de l’Institut Convergences Migrations, Paris.
  • Fellow du Global Public Policy Institute (GPPi), Berlin.
Manifestations scientifiques

Passées :

  • Co-organisateur, avec Jérôme Valette (Paris 1) et Audrey Lenoël (Collège de France), d’une  journée scientifique internationale « Migrations et changement climatique » à l’occasion de la rentrée de l’Institut Convergences Migrations, Campus Condorcet, 22 septembre 2023.
  • Co-organisateur, avec Muriel Cohen (CHS), du colloque international « Donner à voir l’histoire sociale des migrations : contenus, scénographies, médiations », Campus Condorcet, 14-15 février 2022.
  • Co-organisateur, avec Pierre Sepulchre (CNRS), de la journée d’étude internationale « Migrations climatiques : passé, présent, futur / Climate Migrations: Past, Present, Future », centre parisien de l’Université de Chicago, 21 septembre 2021.

En cours et à venir :

  • Organisateur principal du séminaire mensuel interdisciplinaire climat-migrations dans le cadre du projet CLIMIG de l’ICM (2023-2024).
  • Co-organisateur d’un colloque international dans le cadre du projet CLIMIG de l’ICM, Campus Condorcet, 5-6 décembre 2024.
  • Co-organisateur, avec Bastiaan Bouwman (Université d’Utrecht), du colloque international « The Refugee-Migrant Distinction: Toward a Global History », Université de Princeton, 2025.
Thèmes de recherche
  • Histoire des migrations contemporaines, histoire des réfugiés
  • Histoire du logement populaire
  • Droit de l’immigration et de l’asile
  • Politiques migratoires
  • Migrations et climat
  • Épistémologie des migrations
Diplômes et titres universitaires
  • 2014-2019 : Ph.D. en histoire des migrations, Université de Cambridge, Royaume-Uni, financée la Fondation Gates et le Arts and Humanities Research Council du Royaume-Uni.
    Titre de la thèse : « A Microhistory of Migrants and Their Identifications in a Paris Tenement, 1882-1932 » (469 p.)
  • 2011-2012 : Master 2 en sciences sociales, EHESS, département d’histoire.
    Titre du mémoire de M2 : « Identifications migratoires croisées en période de construction nationale : le cas des migrants rhénans à New York, 1865-1914 » (239 p.)
  • 2008-2010 : Élève à l’École nationale d’administration, promotion Émile-Zola.
  • 2005-2007 : Master en affaires publiques, Sciences-Po Paris.
  • 2004-2006 : Élève à l’École normale supérieure de lettres et sciences humaines (ENS-LSH, Lyon). Licence et master 1 en histoire.
    Titre du mémoire de M1 : « L’Europe à l’heure du grand saut : influences fédéralistes et Communauté politique européenne, 1948-1954 » (231 p.)
Liste de publications
Monographies
  • Voisins de passage. Une microhistoire des migrations, Paris : La Découverte, collection Histoire-monde, 2023.
    Recensions :
    – Laurent Lemire, Livres Hebdo (2023) : lien ;
    – Igor Martinache, Alternatives économiques (2023) : lien ;
    – Hocine Bouhadjera, Actualitté (2023) : lien ;
    – Jean-François Laé, La Vie des idées (2023) : lien ;
    – Philippe Artières, En attendant Nadeau (2023) : lien ;
    – Pierre Karila-Cohen, Le Monde (2023) : lien ;
    – Christophe Kantcheff, Politis (2023) ;
    – Thibault Montbazet, Nonfiction (2023) : lien ;
    L’Histoire (11/2023) : lien ;
    – Sylvain Venayre, Libération (2023) : lien ;
    – Thibault Tellier, Urbanisme (2023) ;
    – Inès Baude, Lectures (2023) : lien ;
    – Pierre-Jacques Derainne, Hommes & Migrations (2023) : lien ;
    – Frédérique Letourneux, Sciences humaines (2024) ;
    – Elsa Marnette, Le Parisien (2024) : lien ;
    – Falila Gbadamassi, France Info (2024) : lien.

Articles
  • « Complexity, contingency and agency: the heuristic potential of modern microhistory of migration », Yearbook of Transnational History, vol. 6 (2024), numéro spécial « Between macro and micro-history: scales in migration studies », dir. Susanne Lachenicht, Université de Bayreuth (en cours de publication).
  • « Singular travels: microhistory as a museology of migration », in Cathrine Bublatzky, Burcu Dogramaci, Kerstin Pinther, Mona Schieren (dir.), Entangled Histories of Art and Migration. Theories, Sites and Research Methods, Bristol, 2024 (en cours de publication).
  • « The refugee-migrant distinction and the need for bridging analytical divides in the historiography », Journal of Migration History, vol.9 (2023), n° 3, pp. 245-268.
  • « Exploitation or public service? The import-export trade of underage glassworkers in Saint-Denis, France (1892-1914) », Journal of the History of Childhood and Youth, vol. 15 (2022), no 1, pp. 112-130.
  • « Pour un musée du logement populaire », Métropolitiques, 14 janvier 2021 (en ligne). Article collectif.
  • « Geodesic distance as metric of cross-group marriages and friendships in migration history », Journal of Migration History, vol. 6 (2020), pp. 405-428.
  • « The crossings of Louis Pirolli, a migrant among others (1886-1953) », Quaderni Storici, vol. 54 (2019), n° 3, pp. 831-857.
  • « Interethnic resentment or mundane grudges? A 1900 Paris fight under the microscope », Immigrants and Minorities. Historical Studies in Ethnicity, Migration and Diaspora, vol. 37 (2019), nos 1-2, pp. 24-43.
  • « The best interests of the child in French deportation case law », Human Rights Law Review, vol. 18 (2018), no 3, pp. 567-592.
  • « Contingent minorities: what the Great War meant for the migrant youth of the Plaine-Saint-Denis », Journal of the History of Childhood and Youth, vol. 11 (2018), no 2, pp. 208-226.
  • « Accueil et représentations des migrants en temps de guerre : les étrangers à la Plaine-Saint-Denis, 1914-1919 », Migrance, nos 45–6 (2016), pp. 161-172.

Antonin Gay-Dupuy

Doctorant

Contact : antonin.gay-dupuy@univ-paris1.fr

Sujet de thèse : Étude des bidonvilles en France dans les agglomérations parisienne, lyonnaise, marseillaise et niçoise. Analyse sociale et politique

Sous la direction d’Emmanuel Bellanger et Charlotte Vorms

Formation :

  • 2022 – 2024 : ATER en histoire contemporaine rattaché à l’AES (Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Centre d’Histoire Sociale)
  • 2018 – 2022 : Contrat doctoral en histoire contemporaine (Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Centre d’Histoire Sociale)
  • 2016 : Master recherche en histoire contemporaine « Voyage au bout de Noisy. Étude urbaine, sociale et urbaine du camp de l’Abbé Pierre. Noisy-le-Grand 1954 – 1971 » (Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Centre d’Histoire Sociale)
  • 2014 : Licence d’histoire à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne

  • Publications et communications

15 décembre 2023 : Participation à la table ronde « Loger / se loger: recherches récentes » lors de l’assemblée générale de l’Association Française d’Histoire Économique sur le sujet « Le relogement des résidents de bidonville : une politique racialisée ? ».

27 juin 2022 : Participation à la journée d’études sur l’histoire de la pauvreté sur le sujet : « Analyser la sociologie et la vie quotidienne des populations en bidonville, un outil pour comprendre les politiques de résorption en France dans les années 1950 – 1980 ».

1er avril 2022 : Participation à la journée des jeunes chercheurs de la société française d’histoire urbaine sur le sujet « Les bidonvilles niçois, une politique du laisser-faire ».

Recension pour Une enquête par sondage de 1945. Nouvelle édition présentée par Catherine Bonvalet éditée par l’Institut National d’études démographiques, Annales de démographie historique, 2022, n°143, p 215 à 236.

2017 : Présentation du mémoire de recherche Voyages au bout de Noisy : étude sociale, politique et urbaine du camp de l’abbé Pierre, Noisy-le-Grand, 1954 – 1971 au prix Jean Maitron du Centre d’Histoire Sociale des Mondes Contemporains.

Louise Bur Palmieri

Doctorante
louise.bur-palmieri[at]univ-paris1.fr

Recherche en cours

« Les femmes, le parti, et le syndicat. Une histoire de genre, de classe et de dominations des années 1920 à la Libération » sous la direction d’Emmanuel Bellanger et de Julian Mischi.

Travaux universitaires précédents

« Trajectoires militantes à la Gauche Prolétarienne. Une sociologie historique du genre de l’engagement révolutionnaire dans les années 1968 » sous la direction de Johanna Simeant-Germanos et de Julie Pagis, ENS-PSL, 2023.

« Représenter les femmes qui luttent. Militantisme féminin et engagement communiste dans l’entre-deux-guerres : l’exemple des militantes de région parisienne entre 1925 et 1934. » sous la direction de Julian Mischi et de Clyde Plumauzille, ENS-PSL, 2022.

Parcours académique

Depuis 2023 – Doctorante contractuelle à l’Université Paris 1 en histoire. Chargée de travaux dirigés à l’Université Paris 1. Pantheon-Sorbonne.

2021-2023- Master en sciences sociales, parcours Pratiques de l’Interdisciplinarité (PDI), co-habilité ENS-PSL et EHESS.

2019-2021 – CPES Histoire, PSL.

2018-2019 – Hypokhâgne (A/L) au Lycée Condorcet, Paris.

Communications

« Les sépultures collectives du cimetière parisien de Bagneux. Histoire des liens entre les migrants juifs d’Europe de l’Est en France et leurs morts au 20e siècle ». Présentation du Lab Jeunes Chercheurs des Rendez-vous de l’Histoire, Blois, avec Inès Baude (ENS-EHESS) dans le cadre de l’ERC Lubartworld, sous la responsabilité de Claire Zalc (IHMC-CNRS), 7 octobre 2023.

« (Ré)uni.e.s dans la mort ? Une enquête autour des caveaux collectifs de l’association des originaires de Lubartow au cimetière de Bagneux ». Séminaire « Migrations et Persécutions dans la première moitié du XXe siècle », Paris, Mémorial de la Shoah, avec Inès Baude (ENS-EHESS) dans le cadre de l’ERC Lubartwolrd, sous la responsabilité de Claire Zalc (IHMC-CNRS), 13 janvier 2023.

« Enterrer ses mort·e·s, commémorer ses disparu·e·s : une enquête autour du caveau collectif des Amis de Lubartów au cimetière de Bagneux ». Participation à la journée d’études de l’Atelier d’Enquête : « Enquêter sur les migrations et les persécutions : histoire, quantification, ethnographie » encadré par Anton Perdoncin (CNRS-CENS) et Claire Zalc (IHMC-CNRS), Paris, Centre Malher, avecec Inès Baude (ENS-EHESS) dans le cadre de l’ERC Lubartworld sous la responsabilité de Claire Zalc (IHMC-CNRS), 1er juin 2022.

Valorisation de la recherche 

« LES CIMETIÈRES DE LUBARTÓW ET DE BAGNEUX, UNE HISTOIRE CROISÉE ». Épisode 17 de la série « OpCit ! » – Avec Claire Zalc et Inès Baude, octobre 2023.

Florian Moine

Docteur en histoire de l’université Paris 1 – Chercheur associé au CHS – Professeur d’histoire-géographie au lycée Louis Armand d’Eaubonne (95)

Thèmes de recherche

  • Histoire du livre et de l’édition
  • Histoire du patrimoine et des musées
  • Histoire de l’imprimerie et des techniques graphiques au XXe siècle
  • Histoire de la bande dessinée
  • Histoire des cultures de l’enfance

Recherches en cours

Mes recherches actuelles s’orientent dans deux principales directions : l’histoire culturelle de la bande dessinée, avec en particulier un intérêt pour les acteurs (collectionneurs, galeristes, institutions culturelles) de la patrimonialisation de ce qui est devenu le « neuvième art », et l’histoire des transformations de l’imprimerie dans le second XXe siècle, pour saisir les bouleversements techniques et les évolutions entrepreneuriales en France et en Belgique. Ces deux volets de ma recherche se rejoignent dans l’ambition de comprendre comment se construisent nos imaginaires culturels, en interrogeant en particulier la matérialité des objets.

Publications

Ouvrage

Casterman (1919-1919). De Tintin à Tardi, Bruxelles, Les Impressions nouvelles, 2022, 424 pages.

Chapitre d’ouvrages collectifs

« La circulation internationale des publications enfantines de Casterman (1950-1970) » in Anthony Glinoer (dir.), Les maisons d’édition francophones au prisme de leurs archives, Paris, Éditions des archives contemporaines, 2022. [En ligne : https://eac.ac/publications/9782813004130]

« Le tournant (À Suivre) de Casterman. Histoire d’une métamorphose éditoriale » in Sylvain Lesage et Gert Meesters (dir.), (À Suivre). Histoire d’une revue culte, Presses universitaires François-Rabelais, Tours, 2018, p. 55-74.

« Le rôle central de l’éditeur dans la littérature destinée à la jeunesse. L’exemple de la maison Casterman (années 1920 – années 1960) » in Dominique Branche, Gaëlle Burg et Giovanni Berjolat (dir.), L’éditeur à l’œuvre. Reconsidérer l’auctorialité, Bâle, Universitätsbibliothek, 2020, p. 156-168. [En ligne : https://emono.unibas.ch/catalog/book/61].

« La novellisation dans la stratégie transmédiale de Casterman (années 1960 – années 1980) » in Laurent Déom et Benoît Glaude (dir.), Les novellisations pour la jeunesse. Nouvelles perspectives transmédiatiques sur le roman pour la jeunesse, Louvain-la-Neuve, Academia-L’Harmattan, 2020, p 123-141.

« Glénat / Casterman : esquisse comparée de deux trajectoires éditoriales », in Christian  Reyns-Chikuma (dir.), Histoire des éditions Jacques Glénat. Entre business et légitimation, Liège, Presses universitaires de Liège, 2020.

Articles dans des revues à comité de lecture

Avec Sylvain Lesage, « Martine aux archives. Appréhender l’auctorialité sérielle dans les archives Casterman », Strenae, 22, 2023 [En ligne : https://doi.org/10.4000/strenae.9696]

« Faire l’histoire de la bande dessinée à travers les archives éditoriales. Le cas de Casterman », Sociétés & Représentations, 53-1, 2022, p. 187-201.

« Construire la légitimité culturelle du neuvième art. Le cas du musée de la bande dessinée d’Angoulême », Belphégor, 17-1, 2019 [En ligne : https://doi.org/10.4000/belphegor.1593]

« Produire des “étuis à sermons” ? La valeur morale des livres de prix à l’heure de la “bataille du livre”. L’exemple de Casterman dans l’entre-deux-guerres », Hypothèses, 23-1, 2020, pp. 209-218.

Autre article

« Dans la bibliothèque d’un collectionneur tintinophile. Entretien avec Olivier Roche », Neuvième Art, revue en ligne de la Cité internationale de la bande dessinée, mars 2024 [En ligne : https://www.citebd.org/neuvieme-art/dans-la-bibliotheque-dun-collectionneur-tintinophile-entretien-avec-olivier-roche]

 Parcours universitaire

2016 – 2020 : Doctorat en histoire, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Sujet : Casterman (1919-1999), une entreprise du livre entre Belgique et France, sous la direction de Pascal Ory, soutenue le 12 décembre 2020.

2015 : Agrégation d’histoire

2011 2013 : Master 2 en histoire contemporaine, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne . Sujet : Bande dessinée et patrimoine. Histoire du musée de la bande dessinée d’Angoulême (1983-2010), sous la direction de Pascal Ory.

2011 : Licence d’histoire et licence d’histoire de l’art,  université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Diffusion de la recherche

« Histoire de Tintin #2. Publier Tintin, avec Florian Moine », épisode du podcast Paroles d’histoire, diffusé le 27 mai 2020 [En ligne : https://parolesdhistoire.fr/index.php/2020/05/27/125-histoires-de-tintin-2-publier-tintin-avec-florian-moine/]

« Les éditions Casterman aux sources de leur histoire », documentaire de Victor Macé de Lépinay pour La fabrique de l’histoire, diffusé sur France Culture le 17 octobre 2017 [En ligne :https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/une-moisson-darchives-55-les-editions-casterman-aux-sources-de-leur-histoire]

Jean-François Bonhoure

Docteur en histoire

Courriel : jean-francois-m.bonhoure[at]ac-versailles.fr

Axes de recherches
  • Histoire culturelle
  • Histoire sociale
  • Histoire politique
  • Historiographie
  • Épistémologie
  • Histoire de l’édition
Parcours universitaire

2014-2020 : Thèse de doctorat d’histoire contemporaine, sous la direction de Pascal Ory, à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, intitulée Les historiens à l’épreuve du temps : la production historique éditée en France des années trente au début des années cinquante. Thèse soutenue sous la présidence de Pascale Goetschel, jury composé d’Olivier Dard, Pim den Boer, Patrick Garcia, Benoît Marpeau et Pascal Ory.

2012-2013 : Agrégation externe d’histoire et CAPES d’histoire-géographie, à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

2010-2011 : Master 2 Recherche d’histoire culturelle et politique des sociétés contemporaines, sous la direction de Pascal Ory, à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Expériences professionnelles

2019-2021 : Professeur d’histoire-géographie au Lycée Louis Armand (Eaubonne, 95) et chargé de conférences de méthode à l’Institut d’Études Politiques de Saint-Germain-en-Laye.

2018-2019 : Attaché temporaire d’enseignement et de recherche à l’École nationale des sciences de l’information et des bibliothèques.

2017-2018 : Attaché temporaire d’enseignement et de recherche à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

2014-2017 : Doctorant contractuel à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

2013-2014 : Professeur d’histoire-géographie au Lycée Van Gogh (Eaubonne, 95).

2011-2013 : Assistant bibliothécaire à l’Université Paris VII Diderot (Site Villemin).

Responsabilités scientifiques et programmes de recherches

Membre du comité de rédaction et coresponsable de la rubrique « Épistémologie en débats » de la Revue d’histoire culturelle, XVIIIe-XXIe siècles.

Membre du comité de lecture de Retronews, Bibliothèque nationale de France.

Membre de l’ANR Histinéraires « La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte », 2014-2020, IHTP/TELEMME/LARHRA, sous la coordination de Patrick Garcia.

Organisations et fonctions administratives

Représentant des doctorants du CHS (Centre d’Histoire Sociale XXe siècle), UMR 8058, 2016-2018.

Co-organisateur de la Journée de l’École doctorale d’Histoire de Paris I Panthéon-Sorbonne (ED 113), Paris : La transmission des informations : acteurs, vecteurs, significations, 28 novembre 2015.

Articles et chapitres d’ouvrage

« Le commerce du passé. Éditeurs et historiens en France, de l’entre-deux-guerres à l’après-guerre », Hypothèses 2016, travaux de l’École doctorale d’histoire, 1, 20, 2017, p. 143-156.

« Avoir vingt ans en 1914 », Jean-François Sirinelli et Yann Potin (dir.), Générations historiennes, Paris, CNRS Éditions, 2019, p. 75-85.

« L’histoire contrefactuelle, au risque de la dérive », Revue d’histoire culturelle, XVIIIe-XXIe siècles, 1, 2020.

« “Tout ce qui inquiète me rassure” : jouer avec l’histoire, du contrefactuel à l’uchronique. Entretien avec Pascal Ory », Revue d’histoire culturelle, XVIIIe-XXIe siècles, 1, 2020.

Communications

« Être historien en France (1940-1944) : libertés, alternatives, contraintes », Faire de l’histoire sous des régimes dictatoriaux, Casa Velázquez / Universidade de Lisboa, Lisbonne, 18-19 mai 2017.

« L’Institut français d’histoire sociale, du fonds d’archives à la forme institutionnelle », Aux « sources » de l’histoire sociale, entre collecte et enquêtes, Atelier Condorcet, 2e session, Centre Malher, 27 avril 2017.

« Appréhensions du présent, compréhensions du passé : écrire l’histoire en France pendant la Seconde Guerre mondiale », Les Mémoriales, Mémorial de Caen, Caen, 1er décembre 2016.

« L’histoire et les historiens en France, de l’entre-deux-guerres à l’après-guerre : de l’objet culturel au groupe social », Séminaire doctoral de l’IHTP (Institut d’Histoire du Temps Présent), Paris, 23 mai 2016.

« Faire l’histoire de la société française sous l’Occupation : approches et méthodes », Atelier Lectures sociales de la guerre, Journée d’études doctorales, Paris, 12 décembre 2015.

« Vendre l’histoire : les mises en scène de l’information savante chez les éditeurs et les historiens, en France, des années 1930 aux années 1940 », La transmission des informations : acteurs, vecteurs, significations, Journée de l’École doctorale d’Histoire de Paris I Panthéon-Sorbonne (ED113), Paris, 28 novembre 2015.

« Les historiens comme groupe social : essai de prosopographie », Faire de l’histoire sociale avec la prosopographie, Journée des doctorants du Centre d’Histoire Sociale, Paris, 15 juin 2015.