Archives par mot-clé : annuaire

Jeanne Menjoulet

Réalisatrice audiovisuel et multimedia
Documentariste

Je réalise des films documentaires en ligne consacrés aux recherches menées dans le laboratoire d’histoire sociale CHS. Cette réalisation comprend pour chaque projet :

  •  Écriture synopsis puis réalisation d’entretiens filmés (sur fond bleu, pour incrustation chromatique au montage) avec des historien.ne.s . Je réalise aussi d’autres types d’entretiens filmés, archivistes, acteurs, protagonistes ou témoins selon les sujets
  •  Recherches d’archives audiovisuelles (auprès d’archives départementales ou associatives par exemple) et négociations pour l’utilisation gracieuse de ces archives dans le cadre d’une réalisation sans but lucratif, à vocation de diffusion de la connaissance (service public). Les images appartenant au domaine public ou sous licences creative commons sont un apport par ailleurs important
  •  Construction d’un documentaire d’une durée d’une heure en moyenne. J’effectue moi-même le montage, avec uniquement des logiciels libres : Kdenlive pour le montage en lui-même , Gimp pour travailler sur les images, Audacity pour travailler sur le son.
  •  Organisation des traductions (anglais, allemand, portugais, espagnol…), adaptation sous-titrage et voice over quand cela est nécessaire.

Tous les films sont mis en ligne sur Internet.

Contact pour projections ou autres diffusions de films du CHS

e-mail – jeanne.menjoulet[at]univ-paris1.fr
Adresse postale – Jeanne Menjoulet : CHS Réalisation audiovisuelle
CNRS, Campus Condorcet. Aubervilliers

Dernières réalisations :

Une histoire de la Commune de Paris – 1er volet. Vers l’insurrection
De la révolution à l’empire colonial : la grande histoire de la laïcité
Dans la France bombardée par les alliés, une histoire « par en bas » de la résistance au nazisme
Durée : 1h10
Allons enfants! Une génération issue de l’immigration contre le racisme
Durée : 1h12
Le « Devoir de mémoire », une mémoire collective ?
Durée : 1h15

Années 1968, une histoire française en recomposition
Durée : 1h03

L’identité nationale mise en récit, dans la France du 19ème siècle
Durée : 1h07

Histoire des retraites, les années 2000
Durée : 1h14

Décembre 1995, des retraites à la désertification des territoires, l’enjeu des services publics
Durée : 1h14

Le grand retournement des années 1980 (une histoire des retraites)
Durée : 1h10
Une histoire du salariat (troisième partie) du 20ème au 21ème siècle
Une histoire du salariat (deuxième partie) du salaire aux pièces au salaire au temps
Une histoire du salariat – 19ème siècle – un travail sans contrat de travail
Durée : 1h02
Au lendemain de 1945, entre reconstruction et construction de la sécurité socialeLes retraites, trois siècles d’histoire (2ème volet)
Durée : 55 mn

Descriptif, film et crédits

Les retraites, trois siècles d’histoire (1er volet)
Durée : 52 mn

Descriptif, film et crédits


Algérie, genèse du communisme et indépendantisme
Durée : 54 mn

Descriptif, film et crédits


Guerre d’Espagne, retour sur l’histoire, des Brigades Internationales au Secours Populaire
Durée : 1h03

Descriptif, film et crédits


De la colonisation au code de l’Indigénat (Histoire de l’Algérie)

Descriptif film et crédits


Une histoire du Patrimoine au présent
Une histoire du Patrimoinie au présent durée : 1 heure

Descriptif film et crédits


Une démocratie au travail est-elle possible ? L’autogestion en chantier (l’expérience yougoslave)
Durée : 1h05

Descriptif, film, et crédits



Une histoire du Conseil National de la Résistance
Durée : 58 mn

Descriptif, film et crédits


Ivry, une histoire de la banlieue rouge
Durée : 1h05

Descriptif film et crédits


Histoire de l’économie sociale et solidaire
Durée : 41 mn

Descriptif, film, et crédits


La guerre sous terre (1ère guerre mondiale)
Durée : 33 mn

Descriptif, film, et crédit

Histoire de l’Algérie des années 1968

Descriptif film et crédits

Afrique, histoire des années 1968

Descriptif film et crédits

Nogent, Histoire d’une banlieue résidentielle aux XIXe-XXe siècles

Descriptif film et crédits

Locataires et propriétaires, une histoire française

Descriptif film et crédits

Des vies en rouge

Descriptif film et crédits

En finir avec les bidonvilles – Immigration et politique du logement dans la France des Trente Glorieuses

Descriptif film et crédits

Le retour à la terre – L’utopie néo-rurale en Ardèche depuis les années 1960

Descriptif film et crédits

L’ Internationale situationniste – De l’histoire au mythe (1948-2013)

Descriptif film et crédits


Histoire Et Conflits De Mémoire En Espagne

Descriptif film et crédits


Jean-Jacques de félice, avocat militant des droits de l’homme

Descriptif film et crédits


CFDT, l’identité en question

Descriptif film et crédits


La Commission Vérité au Brésil, 30 ans après la fin de la dictature militaire

Descriptif film et crédits

(2) Brésil, du coup d’Etat de 1964 à la CNV

Cette seconde partie vise à apporter quelques éclairages sur le contexte brésilien des années de la dictature (1964-1985).

Descriptif film et crédits

Une version en langue portugaise a ainsi été réalisée, sur la base des traductions de Maitê Peixoto, avec les voix additionnelles de RFI, et mise en ligne sur le site des Archives Nationales du Brésil


Filmer les grands ensembles


« Prisonniers du FLN » (Raphaëlle Branche)


Cette liste n’est pas exhaustive, les 35 derniers « films du CHS » sont visualisables directement sur Youtube:

Lien page visionnage


Sinon, l’ensemble de mes réalisations sont visualisables sur la chaîne Canal U du centre d’Histoire sociale des Mondes contemporains; outre les « films du CHS », on y retrouve des interviews d’historiens et de témoins/acteurs de l’histoire sociale, des vidéos consacrées à des questions mémorielles, etc.

Lien chaîne canal U


Valorisation multimédia : Carnet Hypothèse
« Parcours et archives de militants » http://chsprod.hypotheses.org/
A l’occasion de l’inventaire du fonds d’archives Jean-René Chauvin au Centre d’Histoire Sociale, en 2012, j’ai créé un carnet hypothèse sur lequel j’ai inséré des documents d’archives de ce fonds (et leur conversion en OCR). J’ai ajouté à ces pages des vidéos que que j’ai réalisées à partir de films d’archives et de documentaires pour les quels un droit de diffusion en ligne a été accordé. J’ai par la suite ajouté au carnet des documents correspondant à des parcours croisés de militants, après avoir filmé un entretien avec une figure militante comme Michel Lequenne (ami de Chauvin) ou Jenny Plocki (compagne de Chauvin) ou bien concernant d’autres personnalités politiques dont les fonds sont conservés au CHS (Jean Zyromski).

Romane Carballo

Doctorante en Histoire Contemporaine

CONTACT : Romane.Carballo@univ-paris1.fr

Thèse en préparation

La banlieue pavillonnaire des années 1940 aux années 2000 : territoires, sociétés, politiques, sous la direction d’Emmanuel Bellanger et Charlotte Vorms (Paris 1 – CHS). En préparation depuis octobre 2022.

Travaux universitaires précédents

Faire l’histoire de la banlieue parisienne : politiques de la mémoire et du patrimoine à Athis-Mons, 1959-2001, Mémoire de Master 2, sous la direction d’Emmanuel Bellanger et Charlotte Vorms (Paris 1 – CHS), 2020. Mention Spéciale du prix Maitron.

Parcours académique et professionnel

  • 2022-2025 : Doctorante  contractuelle chargée d’enseignement, Paris 1 
  • 2021-2022 : Professeur stagiaire d’Histoire-Géographie, Évry 
  • 2021 : Obtention de l’agrégation d’Histoire 
  • 2018 – 2020 : Master recherche « Histoire des Sociétés Occidentales Contemporaines » Paris 1, CHS
  • 2015 – 2018 : Bi-Licence Histoire – LLCER Anglais – Sorbonne Université

Communications

Recherches en cours
  • « Grandeurs mais surtout misères du pavillonnaire :  L’impossible aménagement des lotissements défectueux (1920-1980)», Table Ronde Loger/Se Loger : recherches en cours, organisée par l’Association Française d’Histoire Économique, 15 décembre 2023.
Recherches de Master
  • « Une banlieue d’art modeste et d’histoires simples : aux origines de la maison de banlieue d’Athis-Mons» colloque Habiter les faubourgs et les banlieues de la fin du Moyen Âge à aujourd’hui, organisé par l’Université du Mans et le service de l’Inventaire des Pays de la Loire, 17 novembre 2023. Actes à paraître en 2024. 
  • « Aux origines de la Maison de Banlieue à Athis-Mons», séminaire Bilatéral Paris-Valladolid organisé par le Labex Futurs Urbains (Paris-Est Sup), juin 2022.
  •  «Le Centre municipal de santé d’Aubervilliers: une structure sanitaire, sociale et politique en banlieue rouge (1896-2002)», avec Chloé Luneau, journée d’études « En-quête d’Aubervilliers », organisée par les étudiant.e.s et enseignant.e.s du Master recherche « Histoire des Sociétés Occidentales Contemporaines » Paris 1, CHS, 22 janvier 2020.

Organisation de journées d’études 

  • «Doctorantes et Doctorants face à leurs données: collecte, traitement, valorisation», Demi-journée d’étude de l’École Doctorale d’Histoire de Paris 1, prévue le 27 avril 2024. 

Valorisation de la recherche

  • Participation scientifique à l’article de Simon Bartolomé « Sardines, courses en sac et «lapinodrome» : quand la Fête de l’Huma égayait l’Essonne, déjà, en 1931», Le Parisien, 5 septembre 2022. 

Morin Gilles

Contact : gilles.morin4@gmail.com

Recherches scientifiques

Docteur en histoire, enseignant retraité, Gilles Morin est spécialiste de l’histoire politique et sociale de la France au XXe siècle. Quatre directions principales ont été explorées depuis la thèse soutenue en 1992. Tout d’abord, des recherches sur la gauche, le colonialisme et les anticolonialistes au XXe siècle. Ensuite, des études ont porté sur les relations entre les forces politiques françaises, suivant généralement une approche comparative, en privilégiant les rapports au sein la gauche démocratique française, notamment en s’intéressant à l’évolution de ses réseaux, mais aussi ses relations avec le gaullisme, le communisme et le communisme. Le dernier thème régulièrement abordé est l’exercice du pouvoir d’État, surtout sous le gouvernement provisoire et durant les IVe République, avec une attention plus particulière pour la police et le pouvoir parlementaire. Depuis 2012, a été entamé un travail de recherche de fonds sur les collaborationnistes, à travers l’étude du plus important parti de la zone occupée, le Rassemblement national populaire (RNP). En amont de ces différentes recherches, a été mené un vaste travail de rédaction de notices biographiques poursuivit depuis une trentaine d’années. Il a débouché sur la publication de centaines de notices dans divers dictionnaires biographiques. Pour organiser ce travail, une base de données nominative, comprenant à ce jour plus de 58 000 fiches est constamment enrichie. Des extraits de cette base ont été mis en ligne en 2009 et 2012 sur le site de la Fondation Jean-Jaurès. Ils comprennent environ 1700 fiches : elles recensent un ensemble cohérent, les parlementaires et les membres de la direction nationale de la SFIO, de 1905 à 1969, puis du PS de 1969 à 1981. Pour environ 500 fiches, sont jointes des notices de ces personnels, déjà publiées dans les divers dictionnaires cités ci-dessus. L’exploitation de ces éléments dans une démarche prosopographique a été initiée dans diverses communications recensées dans la bibliographie suivante.

Références bibliographiques principales

Thèse

« De l’Opposition socialiste à la guerre d’Algérie au parti socialiste autonome, 1954-1960 ; un courant socialiste de la SFIO au PSU », thèse de doctorat d’histoire sous la direction d’Antoine Prost, 1992, 708 p.

Direction d’ouvrages collectifs ou de numéro spécial de revue
  • Noëlline Castagnez, Frédéric Cepède, Gilles Morin et Anne-Laure Ollivier (dir.), Les socialistes français à l’heure de la Libération, perspectives française et européenne 1943-1947, Paris, OURS – CHS XXe, 2016.
  • Noëlline Castagnez et Gilles Morin (dir.), Le Parti socialiste d’Epinay à l’Elysée, Coll. Histoire, Presses universitaires de Rennes, juin 2015, 353 p.
  • Noëlline Castagnez, Laurent Jalabert, Marc Lazar, Gilles Morin et Jean-François Sirinelli, Le Parti socialiste unifié, histoire et postérité, Rennes, PUR, 2013, 329 p.
  • Noëlline Castagnez et Gilles Morin, Pierre Bérégovoy en politique, Paris, L’Harmattan—Cliopolis, 2013, 237 p.
  • Gilles Morin, Pascal Plas, Adrien Tixier, 1893-1946, l’héritage méconnu d’un reconstructeur de l’Etat en France, Limoges, Histoire et Mémoires, Lucien Souny ed., 2012, 314 p.
  • Bruno Benoit, Christian Chevandier, Gilles Morin, Gilles Richard et Cilles Vergnon, A chacun son mai ?, Le tour des France de Mai-Juin 1968, Rennes, PUR, 2011, p. 297-315.
  • « Robert Verdier (1910-2009). Hommage, Gilles Morin (dir.), Cahiers Léon Blum, n°36, automne 2010, 176.
  • Gilles Morin et Gilles Richard (dir.), Les deux France du Front populaire, Paris, L’Harmatttan, 2008, 413 p.
  • Noëlline Castagnez et Gilles Morin (dir.), Socialistes et radicaux, querelles de famille, Ours-Presse de Sciences Po, 2008, 192 p.
  • Pascale Goetschel et Gilles Morin, direction du dossier « Le PS, nouvelles approches », Vingtième siècle, revue d’histoire, n° 96, octobre-décembre 2007.
  • Christian Chevandier et Gilles Morin, André Philip, socialiste, patriote, chrétien, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2005, p. 3-21.
  • Serge Berstein, Frédéric Cépède, Gilles Morin et Antoine Prost, Le Parti socialiste entre Résistance et République, Paris, Publications de la Sorbonne, 2000, 357 p.
  • Jean-Pierre Biondi, Gilles Morin, Les Anticolonialistes (1881-1962)}, Robert Laffont, 1992, 388 p. (réédition en poche, dans la collection Hachette-Pluriel, en 1993).

Sélection d’articles ou de contributions

Seconde Guerre Mondiale, Vichy et épuration
  • « L’épisode du Mouvement national révolutionnaire (MNR), Fabien Conord & Jean-Philippe Rey (dir.), Guerre et politique, mélanges offerts à Gilles Vergnon, La Baume Rousse, 2022 1940-1941, p. 75-90.
  • « Justiciables et jugements de la cour de Justice de la Seine à la Libération, 20&21 Revue d’histoire, n° 155, juillet septembre 2022, p. 23-41.
  • « Le Cercle européen (1941-1944), Origine, action et épuration d’une “élite” franco-allemande », dans Philipp Müller et Hervé Joly (dir), Les espaces d’interaction des élites françaises et allemandes (1920-1950), Rennes, PUR, 2021, p. 143-162.
  • « Hommage à Adrien Tixier », Marc-Olivier Baruch (dir.) Vichy et les préfets, le corps préfectoral pendant la Deuxième Guerre mondiale, Paris, la documentation française, 2021, p. 251-259.
  • « Les archives des cours de justice, fonds majeur de connaissance de la collaboration et de la France de Vichy », 20&21 Revue d’histoire, n° 151, juillet-septembre 2021, p. 139-150.
  • « Le comité ouvrier de secours immédiat, une entreprise allemande sous le masque de la solidarité », 20&21 siècle revue d’histoire, n° 142, avril-juin 2019, p. 75-92.
  • « Regards d’historien sur un fonds original et ses apports à la prosopographie », dans Les jours heureux, dans les archives Conseil national de la Résistance-Louis Saillant, Paris, Codhos éditions, 2018, p. 83-91.
  • « Les syndicalistes collaborationnistes et la France Libre », Revue de la Fondation de la France Libre, n° 67, mars 2018, p. 3-8.
  • « Les services d’ordre du RNP et du MSR, nécessités organisationnelles et cultures politiques », dans François Audigier (dir), Histoire des services d’ordre en France du XIXe siècle à nos jours, Paris, Riveneuve éditions, 2017, p. 115-140.
  • « Paroles de “défaitiste”, communistes, pacifistes et protestataires pendant la drôle de Guerre », Vingtième siècle, revue d’histoire, octobre-décembre 2015, p. 105-118.
  • « Du CVIA au RNP, « Les tribulation d’un collaborationniste sincère » », dans Éric Bussière, Olivier Dard et Geneviève Duchenne (dir.), Francis Delaisi, du dreyfusisme à l’Europe nouvelle, Bruxelles, Euroclio, études et documents, PIE Peter Lang, 2015, p. 181-197.
  • « Les responsables des unions départementales CGT de 1939 à 1944 », avec Michel Dreyfus, dans Michel Margairaz et Danielle Tartakowsky (dir.), Le syndicalisme dans la France occupée, Rennes, PUR, 2008, p. 419-430.
  • Contributions au DVD-Rom, La Résistance en Ile-de-France, produit par la fondation de la Résistance.
  • « L’épuration syndicale à la Libération », dans Dreyfus Michel, Gautron Gérard et Robert Jean-Louis (dir.), La naissance de Force ouvrière. Autour de Robert Bothereau, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, Coll. « Histoire », 2003.
Histoire des socialiste et des partis socialistes en France
  • « Les socialistes et Édouard Herriot, chronique et relecture d’une mésentente fraternelle », dans Bruno Benoît (dir.), Édouard Herriot en quatre portraits, Villeneuve-d’Asq, Presses universitaires du septentrion, coll. Histoire et civilisations, 2020, p. 193-204.
  • « Les socialistes et l’épuration :
la mise en pratique des principes républicains », dans CASTAGNEZ Noëlline, CEPEDE Frédéric, MORIN Gilles et OLLIVIER Anne-Laure (dir.), Les socialistes français à l’heure de la Libération, perspectives française et européenne 1943-1947, Paris, OURS – CHS XXe, 2016, p. 201-214.
  • Les élus départementaux du Parti socialiste, 1971-1981 », dans Noëlline Castagnez et Gilles Morin (dir.), Le Parti socialiste d’Épinay à l’Élysée, Coll. Histoire, Presses universitaires de Rennes, juin 2015, 353 p.
  • « Les socialistes et la guerre froide (1946-1953) », dans Sylvie Le Clech et Michel Hastings, La France en guerre froide, nouvelles questions, Dijon, Éditions universitaires de Dijon, 2015, p. 63-70.
  • Frédéric Cépède et Gilles Morin, « Les socialistes et la symbolique républicaine, XIXe-XXIe siècle », dans Gérard Monnier et Évelyne Cohen, La République et ses symboles, un territoire de signes, Publications de la Sorbonne, 2013, 439 p., p. 97-110.
  • « Pourquoi le PSA s’est-il évaporé dans le PSU ? », dans Noëlline Castagnez, Laurent Jalabert, Marc Lazar, Gilles Morin et Jean-François Sirinelli, Le Parti socialiste unifié, histoire et postérité, Rennes, PUR, 2013, 329 p., p. 17-30.
  • « En passant par le PSU, l’affirmation d’un cadre de la SFIO au Nouveau Parti socialiste », dans Noëlline Castagnez et Gilles Morin, Pierre Bérégovoy en politique, Paris, L’Harmattan—Cliopolis, 2013, 237 p.
  • Frédéric Cépède et Gilles Morin, « Les socialistes et la symbolique républicaine, XIXe-XXIe siècle », dans Gérard Monnier et Évelyne Cohen, La République et ses symboles, un territoire de signes, Publications de la Sorbonne, 2013, 439 p., p. 97-110.
  • « Les socialistes et le général de Gaulle », dans Gilles Morin, Pascal Plas, Adrien Tixier, 1893-1946, l’héritage méconnu d’un reconstructeur de l’État en France, Limoges, Histoire et Mémoires, Lucien Souny ed., 2012, 314 p., p. 77-98.
  • « Les socialistes et le général de Gaulle », dans Gilles Morin, Pascal Plas, Adrien Tixier, 1893-1946, l’héritage méconnu d’un reconstructeur de l’État en France, Limoges, Histoire et Mémoires, Lucien Souny ed., 2012, 314 p., p. 77-98.
  • « La Convention des institutions républicaines, un levain présidentialiste de gauche », dans Bruno Benoit, Christian Chevandier, Gilles Morin, Gilles Richard et Cilles Vergnon, A chacun son mai ? Le tour des France de Mai-Juin 1968, Rennes, PUR, 2011, p. 297-315.
  • « La Convention des institutions républicaines, un levain présidentialiste de gauche », dans Bruno Benoit, Christian Chevandier, Gilles Morin, Gilles Richard et Cilles Vergnon, A chacun son mai ? Le tour des France de Mai-Juin 1968, Rennes, PUR, 2011, p. 297-315.
  • « Le PSU breton : le poids des héritages », dans Tudi Kernalegenn, François Prigent, Gilles Richard, Jacqueline Sainclivier, Le PSU vu d’en bas, réseaux, mouvements politiques, laboratoire d’idées (années 1950-années 1980), Rennes, PUR, 2009, p. 27-44.
  • « Les socialistes dans les conseils généraux, 1905-1940 », dans Bruno Benoit et Gilles Vergnon, Laurent Bonnevay, le centrisme, les départements et la politique, Lyon, éditions Stéphane Bachès, 2009, p. 217-233.
  • « Les oppositions socialistes à la CED : les acteurs du débat », dans Jean-Michel Guieu et Christophe Le Dréau, Anti-européens, eurosceptiques et souverainistes, une histoire des résistances à l’Europe (1919-1992), actes de la journée d’études du 6 février 2009, Les Cahiers Irice, n° 4, 2009, p. 83-100.
  • « Le PSU breton : le poids des héritages », dans Tudi Kernalegenn, François Prigent, Gilles Richard, Jacqueline Sainclivier, Le PSU vu d’en bas, réseaux, mouvements politiques, laboratoire d’idées (années 1950-années 1980), Rennes, PUR, 2009, p. 27-44.
  • « Les socialistes dans les conseils généraux, 1905-1940 », dans Bruno Benoit et Gilles Vergnon, Laurent Bonnevay, le centrisme, les départements et la politique, Lyon, éditions Stéphane Bachès, 2009, p. 217-233.
  • « Les oppositions socialistes à la CED : les acteurs du débat », dans Jean-Michel Guieu et Christophe Le Dréau, Anti-européens, eurosceptiques et souverainistes, une histoire des résistances à l’Europe (1919-1992), actes de la journée d’études du 6 février 2009, Les Cahiers Irice, n° 4, 2009, p. 83-100.
  • « Génération Front populaire ? Renouvellement et caractéristiques du personnel socialiste au temps du Front populaire », dans Gilles Morin et Gilles Richard (dir.), Les deux France du Front populaire, Paris, L’Harmatttan, 2008, 413 p.
  • « Les élus socialistes en Bretagne au temps de la SFIO », dans Christian Bougeard (dir.), Un siècle de socialisme en Bretagne, de la SFIO au PS (1905-2005), Rennes, PUR, 2008, p. 83-94.
  • « 1968, les raisons d’un hors-jeu de la FGDS », dans Parlement[s], « Mai 1969 en débats », numéro coordonné par François Audigier, n° 9, 2008, p. 62-79.
  • « La CED : les fédérations SFIO face aux indisciplines », dans Les socialistes français et l’Europe, documents et analyses, textes réunis et présentés par Thierry Hohl et Maxime Duruy, Dijon, EUD, 2008, p. 41-58.
  • « La trahison chez les socialistes, ou juger de ses traîtres durant la Seconde Guerre mondiale », dans Sylvain Boulouque et Pascal Girard, Traîtres et trahison, Paris, Seli Arslan, 2007, p. 124-141.
  • « L’image des élus locaux », dans Jean Vigreux et Serge Wolikow (dir.), Deux siècles de socialismes européens, Dijon, EUD, 2007, p. 159-174.
  • « Du parlementarisme au régime présidentialiste, mutations et adaptation des parlementaires socialistes », avec Noëlline Castagnez, dans Gilles Richard et Jacqueline Sainclivier, Les Partis et la République, la recomposition du système partisan, 1956-1967, Rennes, PUR, 2007, p. 75-88.
  • « Les socialistes et la société française, réseaux et milieux (1905-1981) », dans Pascale Goetschel et Gilles Morin (dir.), « Le PS, nouvelles approches », Vingtième siècle, revue d’histoire, n° 96, octobre-décembre 2007.
  • Albert Gazier, Autour d’une vie de militant, Présentation et appareil critique, avec Frédéric Cépède, Paris, L’Harmattan, 2006, 320 p.
  • « La culture socialiste à la Libération, une crise d’identité », dans Garnier Bernard, Leleu J.-L., Quellien Jean et Simonin Anne (dir.), Pourquoi résister ? Résister pour qui faire ?, Caen, Mémorial de Caen-Centre de recherche d’histoire quantitative, Coll. « Seconde Guerre mondiale, n° 6 », 2006, p. 135-154.
  • « Figures de parlementaires socialistes, 1905-1986 », dans Castagnez Noëlline (dir.), « Socialistes au parlement », Parlement[s], Histoire et politique, n° 6, 2006, p. 108-121.
  • « André Philip, la colonisation et la guerre d’Algérie »,, dans Christian Chevandier et Gilles Morin (dir.), Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, André Philip, socialiste, patriote, Chrétien, p. 275-300.
  • « Résistance et socialisme : brève rencontre », avec Noëlline Castagnez, dans Bernard Lachaise (dir.), Résistance et politique sous la IVe République, Bordeaux, PUB, 2004, p. 111-146.
  • « Michel Rocard et l’opposition socialiste à la guerre d’Algérie » (et appareil critique des textes publiés), dans Rocard Michel, Rapport sur les camps de regroupement et autres textes sur la guerre d’Algérie, Paris, Mille et une nuits, 2003, 332 p.
  • « Les Groupes d’action municipale et l’autogestion », dans Frank Georgi (dir.), Autogestion, la dernière utopie ?, Paris, Publications de la Sorbonne, 2003, p. 309-322.
  • « L’apport des nouvelles archives à la vision des femmes socialistes dans l’entre-deux-guerres », avec Cépède Frédéric, dans Un siècle de vie associative : quelles opportunités pour les femmes ?, Paris, Femmes et Associations, 2003, p. 203-214.
  • « Alain Savary et le socialisme », avec Maryvonne Prévot,, dans Serge Hurtig (dir.), Alain Savary : politique et honneur, Paris, Presse de Science Po, 2002, p. 51-64.
  • « Senghor et la SFIO », dans Jacques Girault et Bernard Lecherbonnier, Léopold Sédar Senghor, Africanité-Universalité, Paris, L’Harmattan, 2002, p. 163-170.
  • « Tanguy Prigent et la SFIO », dans Saint-Jean-du-Doigt, des origines à Tanguy Prigent, Actes du colloque organisé par le Centre de recherche bretonne et celtique, Université de Bretagne Occidentale, UMR 6038 du CNRS, Brest, Kretz 14, 2001, p. 405-415.
  • « Le Parti socialiste SFIO et les associations, 1944-1969 », dans Claire Andrieu, Gilles Le Béguec et Danielle Tartakowsky (dir.), Associations et champ politique. La loi de 1901 à l’épreuve du siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, Coll. Histoire de la France au XIXe et XXe siècle, 2001, p. 359-378.
  • « Les socialistes du Midi en 1940 entre refus, accommodements ou collaboration », dans L’Europe de la défaite, 1940, la France du repli, Toulouse, Privat, 2001, p. 299-316.
  • « Le parti issu de la Résistance », en collaboration avec Noëlline Castagnez-Ruggiu, dans Serge Berstein, Frédéric Cépède, Gilles Morin, Antoine Prost (dir.), Le Parti socialiste entre Résistance et République, Paris, Publications de la Sorbonne, 2000, p. 37 -60.
  • « Vincent Auriol, un grand élu socialiste », dans G. Le Béguec et D. Peschanski (dir.), Les élites dans la tourmente, du Front populaire aux années cinquante, Paris, CNRS-éditions, 2000, p. 145-155.
  • « Daniel Mayer et la SFIO, 1944-1958 », en collaboration avec Martine Pradoux, Matériaux pour l’histoire de notre temps, décembre 1998.
  • « Espace et réseaux socialistes après la Libération, pistes de recherches », dans Serge Berstein, Frédéric Cépède, Gilles Morin et Antoine Prost (dir.), Le Parti socialiste entre Résistance et République, Paris, Publications de la Sorbonne, 2000, p. 307-323.
  • « Les socialistes dans les geôles de Vichy : à la recherche d’une parole libre », dans P. Guidoni (dir.) et R. Verdier (dir.), Les socialistes en résistance, Paris, Seli Arslan, 1999, p. 45-56.
  • « Daniel Mayer et la SFIO, 1944-1958 », avec Martine Pradoux, dans René Girault (dir.), « Daniel Mayer: l’idéal et le réel en politique », Matériaux pour l’histoire de notre temps, n° 51-52, décembre 1998, p. 24-32.
  • « Les fédérations septentrionales dans l’élaboration de la politique algérienne de la SFIO (1956-1958) », dans Bernard Ménager, Jean-François Sirinelli, Jean Vavasseur-Desperriers (dir.), Cent ans de socialisme septentrional, Villeneuve d’Ascq, collection Histoire et littérature régionales, 1995, 425 p., p. 287-304.
  • « Les fédérations septentrionales dans l’élaboration de la politique algérienne de la SFIO (1956-1958) », dans Bernard Ménager, Jean-François Sirinelli, Jean Vavasseur-Desperriers (dir.), Cent ans de socialisme septentrional, Villeneuve d’Ascq, collection Histoire et littérature régionales, 1995, 425 p., p. 287-304.
Communisme et socialisme
  • « Mise en scène et mise en image de l’éloquence, les congrès communistes et socialistes (1936-1946) », avec Danielle Tartakowsky, dans Fabrice D’Almeida (dir.), L’éloquence politique en France et en Italie de 1870 à nos jours, Rome, Collection de l’École française de Rome, 2001, p. 169-182.
  • Profil et profit d’une union : le Programme commun de gouvernement et le Parti socialiste (1971-1978), dans Les partis à l’épreuve de 68, l’émergence de nouveaux clivages, 1971-1974, Rennes, PUR, 2012, p. 147-158.
  • « Oppositions et tensions socialistes face au programme commun », dans Danielle Tartakowsky et Alain Bergounioux, L’union sans unité, Le programme commun de la gauche (1963-1978), Rennes, PUR, 2012, p. 223-238.
  • « Les communistes et Jules Moch, représentations et pratiques en temps de guerre froide », dans Philippe Button, Olivier Büttner et Michel Hastings (dir), La guerre Froide vue d’en bas, CNRS Éditions, 2014, 382 p., p. 247-272.
Histoire du syndicalisme et des ligues de gauche
  • « Force ouvrière vue de droite », dans Michel Dreyfus et Michel Pigenet, Les Meuniers du social, Paris, Publications de la Sorbonne, 2011, p. 177-188.
  • « Les responsables des unions départementales CGT de 1939 à 1944 », avec Michel Dreyfus, dans Michel Margairaz et Danielle Tartakowsky (dir.), Le syndicalisme dans la France occupée, Rennes, PUR, 2008, p. 419-430.
  • « Les grandes ligues et les partis de la gauche démocratique », avec Nathalie Sevilla, dans Noëlline Castagnez et Gilles Morin (dir.), Socialistes et radicaux, querelles de famille, Ours-Presse de Sciences Po, 2008, 192 p.
  • « L’épuration syndicale à la Libération », dans Dreyfus Michel, Gautron Gérard et Robert Jean-Louis (dir.), La naissance de Force ouvrière. Autour de Robert Bothereau, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, Coll. « Histoire », 2003.
Histoire des droites et de l’extrême-droite
  • « Les socialistes face aux ligues d’extrême droite, regards et actions », dans Olivier Dard et Nathalie Sevilla, Le Phénomène ligueur en Europe et aux Amériques, Centre de recherche universitaire lorrain d’histoire, site de Metz, n°42, 2011, 442 p.
  • « Lorsque les ligues sont victimes des violences de la gauche : les incidents de la salle Franklin, à Bordeaux, le 7 décembre 1931 », dans François Audigier et Pascal Girard, Se battre pour ses idées. La violence militante en France, des années 1920 aux années 1970, Paris, Riveneuve éditions, 2011, p. 81-91.
  • « Les ligues d’extrême droite en France au miroir des autorités préfectorales : implantation et représentations » (en collaboration avec Aude Chamouard) et « Les effets de la dissolution des ligues en 1936 : le cas de l’Action française », dans Olivier Dard et Nathalie Sévilla, Le phénomène ligueur sous la IIIe République, Metz, Centre régional universitaire lorrain, d’histoire, 2009, p. 232-250 et p. 251-269.
  • « Georges Pompidou et la gauche, 1958-1974 », dans Georges Pompidou, politique, Paris, PUF, 2001, p. 239-258.
  • « Les voyages du général de Gaulle en France, (1946-1953), manifestations politiques et mises en scène de la légitimité gaulliste », dans Institut Charles de Gaulle-Université de Bordeaux III, De Gaulle et le RPF, 1947-1955, Paris, ed. A. Colin, 1998, p. 175 à 193.
Vie politique et institutionnelle française
  • « Multipartisme et bipolarisation », dans dossier « Les Français et la politique dans les années soixante », Bulletin de l’Institut d’histoire du temps présent, n° 79, 1er semestre 2002, p. 45-70.
  • « Les problèmes de la reconstruction de la police, 1944-1960 », dans J. M. Berlière et D. Peschanski (dir.), La police française (1930-1950), entre bouleversements et permanences, Paris, La Documentation française, 2000, p. 219-234.
  • « La police au Parlement, 1943-1951 », dans J. M. Berlière et D. Peschanski (dir.), La police française (1930-1950), entre bouleversements et permanences, Paris, La Documentation française, 2000, 271-284.
  • « La Troisième force, 1947-1951 », dans Jean-Jacques Becker (dir.) ; « La IVe République, Histoire, recherches et archives », Historiens et géographes, n° 361, mars-avril 1998, p. 361-371.
  • « Les élections de 1945, étapes du rétablissement du pouvoir central », dans Jean-Jacques Becker (dir.), « La IVe République, Histoire, recherches et archives », Historiens et géographes, n° 357, mai 1997, p. 215-231.
Divers
  • « Scandale à l’Assemblée. Itinéraire d’un imposteur, de la collaboration au Parlement », dans Parlement[s], revue d’histoire politique, n° 27, 2018, 179-199.
  • « Pierre Naville du progressisme aux nouvelles gauches », dans Françoise Blum (dir.), Les vies de Pierre Naville, Lille, Presses du Septentrion, 2007, p. 155-168.

Collaboration à des dictionnaires biographiques

  • Jean Maitron et Claude Pennetier, Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier, mouvement social (Le Maitron), Paris, éditions de l’Atelier (tomes 16 à 44). Écriture de plusieurs centaines de notices.
  • Claude Pennetier, Jean-Pierre Besse, Paul Bouland, Michel Dreyfus, Jacques Girault, Gilles Morin (dir.), Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier-mouvement social, (Le Maitron), Paris, éditions de l’Atelier (12 tomes parus). Responsabilité des corpus « socialistes et divers gauche » et écriture de plusieurs centaines de notices.
  • Tramor Quemeneur, Ouanassa Siari Tengour et Sylvie Thénault (Dir.), Dictionnaire de la guerre d’Algérie, Paris, Bouquins, 2023.
  • François Broche, Jean-François Muracciole, Dictionnaire de la France Libre, Paris, Robert Laffont, Coll. « Bouquins », 2010.
  • Marcot François, Leroux Bruno et Lévisse-Touzé Christine (dir.), Dictionnaire historique de la Résistance, Paris, Robert Laffont, Coll. « Bouquins », 2006, 1187 p.
  • Andrieu Claire, Philippe Braud, Guillaume Piketty (dir.), Dictionnaire De Gaulle, Paris, Robert Laffont, Coll. « Bouquins », 2006, 1265 p.
  • Michel Aubouin, Arnaud Teyssier, Jean Tulard (dir.), Histoire et dictionnaire de la police, du Moyen-âge à nos jours, Paris, Robert Laffont, Coll. « Bouquins », 2005, 1059 p.
  • Dictionnaire des parlementaires français (1945-1958), La documentation française, Paris, 2005 et publications électroniques ultérieures (une cinquantaine de notices).
  • Jacques Julliard et Michel Winock (dir.), Dictionnaire des intellectuels français, Paris, Seuil, 1996 (notices C. Bourdet, A. Philip, L. S. Senghor),

Archives et sources historiques

Publication de sources

« Robert Verdier, socialiste et enseignant face aux événements de Mai 1968. Extrait de son journal inédit », présentation avec Frédéric Cépède), LOURS hors-série Recherche socialiste, n° 84-85, juillet-décembre 2018, p. 161-167.

Albert Gazier, Autour d’une vie de militant, présentation et appareil critique (avec Frédéric Cépède), Paris l »Harmattan, coll. des Pings et des roses, 2006, 320 p.

Activités et publications concernant les archives et sources historiques

Ces travaux s’appuyant largement sur un retour aux sources primaires et sur le rassemblement d’une vaste documentation et de fonds archivistiques contemporains, ont conduit à s’intéresser de longue date aux archives.

  • Collation de fonds d’archives : sauvegarde et dépôt des fonds importants d’archives, aux Archives nationales ou dans des organismes privés : fonds national du PSU (AN 581 AP), Marceau Pivert (AN 559 AP), papiers d’Oreste Rosenfeld (AN 14 AR) et divers autres fonds (Yves Jouffa, au Centre d’histoire de la FNSP, Albert Gazier et Charles Lancelle à l’OURS).
  • Participation au Conseil scientifique de la nouvelle cité des Archives nationales (2007-2012).
  • Participation au comité des usagers des Archives nationales, 2019-2024…
  • Responsabilité de la rubrique archives de la revue {Vingtième siècle, revue d’histoire} depuis 2008. Publications régulières d’articles sur les centres et l’actualité des archives dans cette revue depuis cette date.
  • Audition par la mission parlementaire d’information sur les questions mémorielle (8 juillet 2008)
  • « Les archives en France. Bouleversements et controverses, Les points de vue de Bruno Delmas et de Gilles Morin », Histoire@politique, revue électronique du Centre d’histoire de Sciences Po, n° 5, mai-août 2008.

Fonctions sociales et mémorielles

Autres fonctions sociales et mémorielles
  • Création en 2002 et présidence de l’Association des usagers du service public des Archives nationales (AUSPAN).
  • Membre du Jury du prix de la Fondation Jean-Jaurès (2003-2022).
  • Ancien président de la Société des Amis de Léon Blum
  • Membre du bureau de l’OURS (Office universitaire de recherches socialistes)
  • Membre du Conseil d’administration de l’Institut Tribune socialiste
Directions de maîtrises

Giovaninetti Marc

/

contact : marc.giova@gmail.com

Chercheur associé

Professeur agrégé d’histoire, retraité de l’enseignement secondaire ; diplômé en histoire médiévale (Paris 7) ; docteur en histoire contemporaine (Paris 13) ; écrivain-biographe sous le pseudonyme de Marc Jouvenet.

Publications au 1er juillet 2015 (en liaison avec l’histoire sociale du XXe siècle) :

Chapitres d’ouvrages collectifs
  • « La structuration de la Section de Politique extérieure du Parti communiste français sous l’impulsion de Raymond Guyot », dans Le Parti communiste français et l’année 1956, actes des journées d’étude organisées par les Archives départementales de la Seine-Saint-Denis les 29 et 30 novembre 2006 à Bobigny, Conseil général de la Seine-Saint-Denis et Fondation Gabriel Péri, 2007, p. 115-122.
  • « Les origines dionysiennes de l’Université Paris XIII », dans Jacques Girault, Jean-Claude Lescure, Loïc Vadelorge (direction), Paris XIII, histoire d’une université en banlieue (1970-2010), Berg International éditeurs, 2012, p. 68-83.
  • « Renaud Jean, cible “opportuniste” des années “classe contre classe” », dans Pierre Robin et Jean Vigreux (direction), Renaud Jean. La voix rouge des paysans, actes du colloque de Marmande des 22 et 23 octobre 2011, Éditions d’Albret et Association des Amis de Renaud Jean, 2012, p. 207-228.
Notices de dictionnaires biographiques
  • 3 notices du Dictionnaire biographique Mouvement ouvrier mouvement social de 1940 à mai 1968. Le Maitron, t. 6, Paris, Éditions de l’Atelier, 2010.
  • 9 notices biographiques du Dictionnaire… Le Maitron, t. 7, Paris, Éd. de l’Atelier, 2011.
  • 14 notices biographiques du Dictionnaire… Le Maitron, t. 8, Paris, Éd. de l’Atelier, 2012.
  • 2 notices biographiques du Dictionnaire… Le Maitron, t. 9, Paris, Éd. de l’Atelier, 2013.
  • 11 notices biographiques du Dictionnaire… Le Maitron, t. 10, Paris, Éd. de l’Atelier, 2014.
  • 12 notices biographiques en ligne et sur le Cd-rom associé au Dictionnaire biographique des kominterniens, Paris, Éditions de l’Atelier, 2010.
  • 3 notices biographiques du Dictionnaire biographique des fusillés, 1940-1944, Éd. de l’Atelier, 2015.
  • 29 notices biographiques en ligne (en sus des précédentes) sur le site du Dictionnaire Maitron.
Articles dans revues à comité de lecture
  • « Compte rendu de lecture : Guillaume Quashie-Vauclin, L’Union de la Jeunesse républicaine de France, 1945-1956, 2009 », Le Mouvement social, n° 231, avril-juin 2010.
  • « Annie Besse, jeune apparatchik du PCF », Communisme, n° 99-101, 2e semestre 2009, 1er trimestre 2010, p. 173-205.
  • « 1928-1929, “classe contre classe” : les sportifs ouvriers peuvent-ils se mesurer aux sportifs bourgeois ? », Cahiers d’Histoire, revue d’histoire critique, n° 120, janvier-mars 2013, p. 49-60.
  • « Courriers personnels entre cadres et dirigeants du Parti communiste français », Épistolaire, revue de l’AIRE, n° 39, actes du colloque La lettre et l’Histoire des 30 novembre 2012 et 25 janvier 2013, 2013, p. 143-153.
  • « Compte rendu de lecture : Vanessa Codaccioni, Punir les opposants. PCF et procès politiques 1947-1962, 2013 », Revue française de Science politique, n° 64-3, juin 2014, p. 585-588.
  • « Les implantations universitaires en Seine-Saint-Denis (1967-2013) : tensions et contradictions politiques et structurelles », Espaces et sociétés, n° 159-4, 2014, p. 77-94.
  • « Le Parti communiste français et les soldats du contingent pendant la guerre d’Algérie : prôner l’insoumission ou accepter la mobilisation ? », Le Mouvement social, n° 251, avril-juin 2015, p. 75-97.

Cheikh Ahmadou Tidiane Mané

Sujet de thèse : Les Assassinats Politiques en Afrique Francophone postindépendance : Analyse des représentations médiatiques de la mort de certains leaders

Directrice de thèse :Pr Françoise Blum (Paris 1)

CourrielCheikh-Ahmadou-t.Mane[at]etu.univ-paris1.fr

Publications:

  1. [Article] Crise congolaise et mort de Lumumba dans la presse écrite sénégalaise des années 1960, publié dans la Revue d’Histoire Contemporaine de l’Afrique
  2. [Tribune] Thomas Sankara, la construction médiatique d’un mythe, dans Jeune Afrique en ligne.
  3. [Article] Ernesto Che Guevara et Thomas Sankara, deux révolutionnaires que tout unissait, dans le site Thomas Sankara.
  4. [Article] La mort de Sankara et de la presse révolutionnaire au Burkina, dans le site Thomas Sankara.
  5. [Article] SAS Putsch à Ouagadougou, un livre de Gérard Villiers, dans le site Thomas Sankara.
  6. Communication sur le Panafricanisme à la Sorbonne, le 1 juillet 2019.
  7. « Le mouvement social de Mars 2021 au Sénégal : l’assaut des rappeurs contre le pouvoir » Actualités de la recherche à l’IMAF 7-8 juin 2021, salle 100, Campus Condorcet, Aubervilliers
  8. « La mort de Lumumba dans la presse écrite sénégalaise des années 60 » in Colloque Lumumba et la décolonisation du Congo, 2 et 3 juillet 2021, Campus Condorcet.

Thibault Bechini

Chercheur associé au CHS

Ancien élève de l’École normale supérieure de Lyon (2009-2014), agrégé (2013) et docteur en histoire de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (2020).

Fellow de l’Institut Convergences Migrations depuis 2018. Actuellement ATER en histoire contemporaine à l’Université de Lille (département « Carrières sociales » de l’IUT B de Tourcoing).

Contact : thibault.bechini@univ-paris1.fr

Thèmes de recherche 

Histoire économique et sociale des villes et des migrations.

Mes travaux actuels s’organisent autour de plusieurs axes :

  • histoire des circulations patrimoniales en contexte migratoire : transferts d’argent, administration à distance des biens, successions ;
  • histoire des interactions administratives et judiciaires transnationales (consulats, justices locales) : faire-valoir ses droits par-delà les frontières au tournant des XIXe et XXe siècles (indemnisation des accidents du travail, opérations successorales) ;
  • histoire du travail et des spécialisations professionnelles en contexte migratoire : filières, familles laborieuses, transferts techniques ;
  • histoire de la production des périphéries urbaines en Europe méridionale et en Amérique latine (années 1850-années 1950) : logement populaire, techniques de construction, normes municipales.

Ma thèse, soutenue en novembre 2020, portait sur la contribution des migrants italiens à l’urbanisation des quartiers périphériques de deux grands ports d’immigration, Marseille et Buenos Aires, entre les années 1860 et la Première Guerre mondiale (activation des ressources locales ; transferts techniques dans la construction et hybridation architecturale ; fabrique ordinaire de la ville ; interactions administratives et judiciaires en contexte migratoire).

Intitulée Des villes migrantes : Marseille, Buenos Aires. Construire et habiter les périphéries urbaines au temps des migrations italiennes (1860-1914), elle a été préparée sous la direction d’Annick Lempérière (CRALMI/Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) au sein de l’UMR 8168 « Mondes Américains » (EHESS/CNRS/Paris 1/Paris Nanterre) et a bénéficié d’une bourse de mobilité Walter-Zellidja (Académie française).

Prix de thèse obtenus : Prix d’histoire sociale Mattei Dogan édition 2021 (Fondation Mattei Dogan/Fondation Maison des Sciences de l’homme) ; Prix de thèse 2021 de la Fondation des travaux historiques et scientifiques (CTHS/Académie des Sciences morales et politiques/Ecole des Chartes) ; Prix de thèse 2021 de la Société française d’histoire urbaine (SFHU).

Projets de recherche 

  • Pilotage du projet Patrimoines et mobilités au XIXe siècle (PATMOB) : enquête comparative (France, Italie, Suisse) sur les affects matériels en contexte migratoire (administration à distance des biens, confiscations, séquestres, successions) et leur rôle dans la redéfinition des rapports entre les migrant.e.s et leurs familles (2021-2023).
  • Membre du projet « Petites industries, travail des femmes et diversité des chemins de l’industrialisation dans l’Europe méditerranéenne, milieu du XIXe siècle – milieu du XXe siècle », porté par Manuela Martini (Université Lumière Lyon 2) et Leda Papastefanaki (Université d’Ioannina, Grèce), inscrit dans l’axe « La fabrique de la variation culturelle » du contrat quinquennal de l’Ecole française d’Athènes (2022-2026).
  • Membre du réseau thématique de recherche « Habitants, mobilités et transformation urbaine (Méditerranée, XVe-XXIe siècles) », réunissant Aix-Marseille Université, École française de Rome, IHMC, Centre Norbert Elias (EHESS), Università di Roma La Sapienza, Università degli Studi di Napoli L’Orientale (2022-2026). 

Serge Ollivier

Chercheur associé (depuis 2020)

Contact : srg.ollivier@gmail.com

Fonctions actuelles

Manifestations scientifiques

  • Co-organisateur  avec Rafael Soarez Gonçalves (PUC-Rio)  du symposium “Citadinité populaire et citoyenneté en Amérique Ibérique (XVIIIe – XXIe siècle) : penser la citoyenneté vécue comme appartenance à la ville dans les agglomérations ibéro-américaines”, mesa 57, dans le cadre du colloque international XIX Congreso internacional de AHILA, Pensar los vinculos sociales en iberoamerica : Lenguajes, experiencias y temporalidades (siglos XVI-XXI), Campus Condorcet, 24 août 2021.
  • Co-organisateur, avec Juan Heredia (Mondes Américains) et Jean-Paul Lallemand-Stempack (Mondes Américains) de la Journée d’étude des doctorants de l’UMR 8168 Mondes américains  « Du discours aux concepts, du concept aux discours : écrire l’histoire hémisphérique », Paris, EHESS, 20 novembre 2014.
  • Co-organisateur avec Nathacha Vaisset (La Rochelle Université- CRHIA) du séminaire du GEIVEN, Institut des hautes études sur l’Amérique latine (IHEAL), Paris III, 2014
  • Co-organisateur avec Clémentine Berjaud (Paris 1-CESSP) Olivier Folz (Université de Lorraine – LIS) et Federico Tarragoni (Paris Cité – LCSP) de la Journée d’études internationale du GEIVEN « Le fait électoral au Venezuela : approches pluridisciplinaires et mises en perspectives », Paris, IHEAL, 7 juin 2013.
  • Co-organisateur avec Mario Ayala (Universidad Nacional de Tierra del Fuego – Icse)du symposium international « Rupturas y continuidades en proceso político venezolano, 1958-2012: democracia, partidos políticos y conflicto social », Tercera Jornadas Internacionales de Problemas Latinoamericanos, Mendoza, 30 novembre 2012.
  • Co-organisateur avec Clémentine Berjaud, Jessica Brandler-Weinreb (Centre Émile Durkheim), Federico Tarragoni, Paula Vasquez Lezama (CNRS) du séminaire « Approches des représentations sociales et symboliques au Venezuela », GEIVEN, Institut des Amériques, (2011-2012).

Thèmes de recherche

  • Histoire urbaine contemporaine
  • Histoire politique
  • Histoire de l’Amérique latine
  • Compérages militants
  • Mouvements sociaux urbains
  • Ville informelle
  • Politiques intégrationnistes latino-américaines
  • Théories du développement

Diplômes et titres universitaires

  • 2018-2020 : Post-doctorat au Centre d’histoire sociale des mondes contemporains rattaché au projet La ville informelle au 20e siècle. Politiques urbaines et administration des populations. Lauréat du 2019 Rockefeller Archive Center research stipe
  • 2010-2017 : Doctorat en histoire contemporaine, Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne sous la direction de la Professeure Annick Lempérière et dans le cadre du Centre de Recherche d’Histoire de l’Amérique Latine et du monde ibérique (CRALMI) de Mondes Américains (UMR 8168). Titre de la thèse: « « Existir como comunidad. »Vivre la démocratie dans les barrios de Caracas sous la IVe République vénézuélienne (1958-1998) ».
  • 2009-2010 : Master 2 en Histoire contemporaine, Paris 1.          Titre du mémoire de M2: «Barrios entre « social » et « político » au Venezuela, temps et contretemps de l’intégration politique des quartiers de Petare dans la démocratie partisane, 1958-1979 » (211p).
  • 2009 : Visiting student à la Columbia University of New York, .  Graduate School of Art and Sciences (Fall semester 2009)
  • 2008-2009 Bi-admissibilité à l’agrégation d’histoire.
  •  2008 : CAPES d’histoire-géographie
  • 2007-2008 : Master 1, Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences humaines (ENS-LSH) de Lyon.                                                     Titre du mémoire de M1 : « Barrios en construction et enracinement démocratique au Venezuela : socialisation et intégration politiques dans les quartiers de Petare, 1958-1969 » (175 p).
  • 2007 : Licence d’histoire, Paris 1.

Liste de publications

Direction de dossiers dans des revues à comité de lecture

  • « Race, ethnie, identité : écrire une histoire hémisphérique des signifiants identitaires » (avec Juan Heredia), Nuevo Mundo Mundos Nuevos [En ligne], Colloques, mis en ligne le 10 octobre 2016.
  • « Cambios, rupturas y continuidades la política venezolana (1958-2013)», (avec Mario Ayala), Revista TALLER, segunda época, 3, N°3, 2014, [En ligne]

Articles

  • « La emergencia de un desafío popular: hacia una historia del rechazo de la democracia de partidos en los barrios populares de Caracas (1973-1989) », Revista TALLER, segunda época, 3, N°3, 2014, pp. 46-60 [En ligne]
  • « Compérage contre voisinage ? Amitié et inimitié dans les barrios de Caracas sous la IVème République vénézuélienne (1958-1999) », Cahiers des Amériques – Figure de l’Entre : Amitiés. Le cas des mondes Américains, Vol. 2 – Dialogues, 2012, pp. 199-229.
  • « La démocratie au barrio: intégration politique et politisation dans les quartiers populaires de Caracas, 1958-1979 », Bulletin de l’Institut Pierre Renouvin, printemps 2011. [En ligne]

Recension

  • « Bryan MacCann, Hard Times in the Marvellous City, From Dictatorship to Democracy in the Favelas of Rio de Janeiro », International Review of Social History ,Vol. 60, n°02, Août 2015, pp 305-308.