Tous les articles par Guillemette Prevot

Guillemette Prévot

Doctorante contractuelle

guillemette.prevot@univ-paris1.fr

Recherches en cours

Thèse de doctorat : « Musiciens d’orchestre fin XIXe -années 1920 : histoire d’une profession, d’une structuration syndicale et de conflits sociaux »

Directeurs de thèse : Pascale Goetschel (Centre d’histoire sociale des mondes contemporains) et Rémy Campos (Conservatoire national supérieur de musique de Paris)

Travaux de recherche antérieurs

Histoire de la musique

  • 2016 : « Musiciens en grève (1902-1906) » (récompensé par le Prix d’histoire sociale Jean Maitron 2018)
  • 2015 : « La Chambre syndicale des artistes musiciens : entre idéologie et pragmatisme (1901-1903) » (récompensé par le Prix d’histoire sociale Jean Maitron 2018)
  • 2014 : « La revue Musique en jeu après mai 1968 : chronique musicale, miroir social »

Esthétique

  • 2016 : « L’avant-garde : un concept à l’épreuve du temps »
  • 2016 : « Du littéraire au musical : transposition des méthodes d’analyse. L’exemple de Pulcinella d’Igor Stravinsky »

Formation et situation professionnelle

  • 2018-2022 : Contrat doctoral en Histoire (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
  • 2018 : Agrégation de Musique
  • 2016 : Master de recherche « Musicologie et Analyse » (Conservatoire national supérieur de musique de Paris)
  • 2013 : Licence « Musicologie et Analyse » (Conservatoire national supérieur de musique de Paris)
  • 2013 : Licence « Musique et Musicologie » (Université Paris-Sorbonne)
  • 2010 : Licence d’Histoire (Université Paris-Sorbonne)
  • 2007 : Diplômes de fin d’études de violon et de formation musicale

Publications

  • « Musique en jeu versus Revue de musicologie : contestation institutionnelle, opposition éditoriale, critique épistémologique. Revue des enjeux. », La Revue de Musicologie, tome 103, nº 2, juillet 2017, p. 255-282.
  • « Du littéraire au musical : transposition des méthodes d’analyse. L’exemple de Pulcinella d’Igor Stravinsky », La Revue du Conservatoire de Paris, nº 5, septembre 2016.
  • « L’artiste-enseignant, entre consécration institutionnelle et relégation sociale, compte-rendu du Colloque international sur les identités professionnelles des professeurs de musique : Conservatoire de Paris (15 et 16 décembre 2014) », Dissonance, nº 129, mars 2015, p. 35-36.
  • « Ivan Wyschnegradsky – La loi de la pansonorité (1954), Genève, Contrechamps, 1996. Ivan Wyschnegradsky – Libération du son – Écrits 1916-1979, textes réunis, présentés et annotés par Pascale Criton, Symétrie, 2013. Recensions. », Dissonance, n° 128, décembre 2014, p. 58-59.

Communications

  • « Rentabiliser un orchestre : enjeux et méthodes (1898-1914) », séminaire La musique et les arts du spectacle à la lumière de l’économie politique (XVIe-XXe siècle), organisé par Rémy Campos et Anne-Madeleine Goulet, Abbaye de Royaumont, 3-4 juillet 2021.
  • « Les casinos français : des lieux de travail musical hors juridiction syndicale ? Le cas du Casino de Vichy (1898-1914) », colloque Faites vos jeux : La vie musicale dans les casinos français (XIXe-XXIsiècle), 28-29 mai 2021.
  • « Working conditions and the rise of trade unions: A case study of Paris orchestral musicians at the turn of the twentieth century », colloque international Working in music, Glasgow (Mitchell Library), 14-15 janvier 2016.
  • « Les musiciens français face aux musiciens italiens : de la préférence nationale à la solidarité internationale », colloque international Les Italiens à Paris au tournant du siècle (1890-1918), Paris (CNSMDP), 14 avril 2016.
  • « Jean-Jacques Nattiez acteur de la revue Musique en jeu : la sémiologie musicale à l’épreuve d’une stratégie éditoriale », colloque Autour des écrits de Jean-Jacques Nattiez, Paris (CNSMDP), 12 novembre 2015.
  • « Les ombres de la  »Ville lumière » : conditions de travail et organisation syndicale des musiciens d’orchestre parisiens au début du XXe siècle », colloque international City of Light: Paris 1900-1950, Londres (Institut français du Royaume-Uni), 27-29 mai 2015.
  • « Incidences de la Révolution russe sur l’œuvre d’Ivan Wyschnegradsky », journée d’études Hommage à Wyschnegradsky, Paris (CNSMDP), 28 mars 2014.