Erica Ceola

J’ai commencé mon parcours doctoral sous la supervision de Judith Rainhorn en 2019. Ma thèse doctorale a pour objet l’étude de la nature, les modalités et les conséquences d’une chaîne migratoire qui a relié entre les années 1880 et les années 1950 les villages ruraux et bourgs du Piémont Vénète (Italie) d’un part, et plusieurs espaces ruraux de l’Arkansas (Etats-Unis) d’autre part.

Actuellement fellow de l’Institut Convergences Migrations, je suis lauréate de la bourse de mobilité Alliance de l’université Columbia, à New York.