Algérie : des «événements» à la guerre

Sylvie Thénault, Algérie : des «événements» à la guerre. Idées reçues sur la guerre d’indépendance algérienne, Le Cavalier Bleu, 2012, Coll. « Idées reçues », 204 p.

Peut-on aujourd’hui parler de la «guerre d’Algérie» d’une façon dépassionnée ?
Cinquante ans après les Accords d’Évian, les blessures sont encore vives, les débats toujours d’actualité, les clichés tenaces. L’appellation de la guerre elle-même pose question : «Révolution» ? «Libération nationale» ? «Guerre d’indépendance» ?
Du long chemin menant des «événements» à la reconnaissance de la guerre, il nous reste bien des idées reçues : «La guerre aurait pu être évitée», «Ce n’était pas une guerre, mais des opérations de maintien de l’ordre», «La bataille d’Alger est le symbole de la guerre d’Algérie», «De Gaulle a donné l’indépendance à l’Algérie», «Les intellectuels français soutenaient le FLN», «Le FLN a mis en place un état autoritaire», «La violence est une permanence de l’histoire de l’Algérie»…
Des origines du conflit à nos jours, cet ouvrage retrace les moments-clefs et leur impact dans les mémoires.