Camille Paillet

Chercheuse associée
Docteure en arts vivants (danse) de l’Université Côte d’Azur, Qualifiée en 18e et 22e section, Chargée d’enseignement (Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle)

Contact : paillet.camille@gmail.com

 Thèse de doctorat

Déshabiller la danse. Les scènes de café-concert et de music-hall (Paris, 1864-1908)

Direction : Marina Nordera, Université Côté d’Azur

Jury de thèse : Roland Huesca (Université de Lorraine), Hélène Marquié (Paris 8 Vincennes Saint-Denis), Felicia McCarren (Tulane University), Romain Piana (Paris 3 Sorbonne Nouvelle)

Domaines de recherche

  • Histoire sociale et culturelle des lieux de divertissement (bals, cafés-concerts et music-halls)
  • Histoire des spectacles (XIXe– XXe siècles)
  • Études de genre
  • Historiographie de la danse
  • Histoire des professions artistiques

Projets en cours 

  • Héritiers, héritages du music-hall (séminaire de recherche)
  • Dynamiques patrimoniales et circulations transnationales du cancan, 1860-1930 (projet postdoctoral)
  • La danse comme fête. Pratiques, imaginaires et cultures festives en danse (journée d’étude)

 Responsabilités scientifiques

« Danse(s) et politiques », Journées d’étude, co-coordination et organisation, Université Libre de Bruxelles, 1-2 avril 2011.

« Ateliers des doctorants », Journées d’étude, co-coordination et animation scientifique, Centre national de la danse, Pantin, 2011-2012 :

  • Danse et genre
  • Théories et pratiques dans la recherche en danse
  • Les oubliés de l’histoire de la danse
  • Sources et corpus de thèse

« Ateliers de la danse », Colloques internationaux, co-coordination et organisation, Palais des Festivals et des congrès, Cannes, 2009-2017 :

  • Les Temps de la danse
  • Écrire en corps. Entre description et interprétation
  • Traces : (Dé)racines

Publications

Codirection d’ouvrages

Marian Del Valle, Bianca Maurmayr, Marina Nordera, Camille Paillet et Alessandra Sini Pratiques de la pensée en danse. Les Ateliers de la danse, Paris, L’Harmattan, « Thyrse », 2020, 593p.

Chapitres d’ouvrages collectifs

 [2] « Introduction générale », [3] « Écrire encore. Entre description et interprétation », [4] « La dénomination danse indécente : entre catégorie juridique, mise en récit et normes identitaires. L’exemple du chahut-cancan à Paris au XIXe siècle » dans Marian Del Valle, Bianca Maurmayr, Marina Nordera, Camille Paillet et Alessandra Sini, Pratiques de la pensée en danse. Les Ateliers de la danse, Paris, L’Harmattan, « Thyrse », 2020, 7-12 pp.

Articles dans des revues à comité de lecture

[5] « Bâtir la catégorie populaire au music-hall », Recherches en danse, n.8 « Danse(s) et populaire(s) », [à paraître, décembre 2020]

[6] « Séduire par le geste. Le dénudement féminin au café-concert », Clio. Femmes, genre, histoire, n.54 « Se dénuder », [à paraitre 2021]

[7] Stéphanie Gonçalves, Audrey Gouy, Gerrit Berenike Heiter et Camille Paillet, « Du monde universitaire aux acteurs culturels », Recherches en danse, n.4 « Danse(s) et politique(s) », novembre 2015 [en ligne] https://journals.openedition.org/danse/1144?lang=en#quotation

[8] « La Féminisation du chahut-cancan sous le Second Empire parisien. L’exemple de Marguerite Badel dite la Huguenote dite Marie la Gougnotte dite Rigolboche », Recherches en danse, n.3 « Perspectives genrées sur les femmes dans l’histoire de la danse », janvier 2015 [en ligne] https://journals.openedition.org/danse/902

Autres publications : magazines scientifiques et presse spécialisée

[9] « Fabriquer l’oubli et faire trace. Pantomime d’effeuillage et censure dramatique », Roots§routes. Research on visual cultures, t.2, n.5 « Censorship », mars 2012 [en ligne] https://www.roots-routes.org/censorshipfabriquer-loubli-et-faire-trace-pantomime deffeuillage-et-censure-dramatiquedi-camille-paillet/

[10] « Grands entretiens : François Verret, Mathilde Monnier, Alain Platel, Maguy Marin », Paris Arts, 2010 [en ligne] https://www.paris-art.com/

Communications non publiées : colloques, journées d’étude, séminaires

Communications internes à l’Université Côte d’Azur

  • Colloques internationaux

L’expérience du temps morcelé aux archives, Atelier de la danse n.6 : « Le(s) temps de la danse », 22-24 novembre 2013, Palais des festivals et des congrès, Cannes

La dénomination danse indécente : entre catégorie juridique, mise en récit et normes identitaires (Paris, XIXe-XXe siècles), Atelier de la danse n.5 : « Écrire en corps. Entre description et interprétation », 25-27 novembre 2011, Palais des festivals et des congrès, Cannes

La nudité en danse : traces d’une naturalité ? Atelier de la danse n.4 : « Traces : (Dé)racines », 27-29 novembre 2009, Palais des festivals et des congrès, Cannes

  • Journées d’étude

Le corps spectaculaire sur la scène du music-hall parisien dans la seconde moitié du XIXe siècle : une esthétique du divertissement en soi, en dehors, en dedans et à travers le statut d’art, Atelier des doctorants : « Le corps sur la scène et hors de la scène », Centre national de la danse/Université Côte d’Azur, Nice, 24 juin 2013

Le processus de féminisation du chahut-cancan, « Revisiter l’historiographie de la danse et éclairer l’histoire du genre : études de quelques figures de danseuses (France, fin XVIIe-XXe siècles)», Université Côte d’Azur, 21 novembre 2013

Identifier, enregistrer, effacer : la description de la danse dans les sources judiciaires et policières chargées du contrôle des spectacles dans l’entre-deux siècle parisien, « Études en danse européennes : méthodologies et interdisciplinarités », Université Côte d’Azur, 2-3 décembre 2010

  • Séminaires

Le travail artistique féminin dans l’industrie des spectacles au XIXe siècle. Sources statistiques et casse-tête méthodologique, Séminaire du Centre transdisciplinaire d’épistémologie de la littérature et des arts vivants, Université Côte d’Azur, 10-11 février 2017

Poser la danse en tant qu’objet illégitime : problèmes, limites, choix, Séminaire du Centre transdisciplinaire d’épistémologie de la littérature et des arts vivants, Université Côte d’Azur, 21-22 janvier 2016

Esthétique prostitutionnelle dans l’espace du music-hall, Séminaire du Centre transdisciplinaire d’épistémologie de la littérature et des arts vivants, Université Côte d’Azur, 26-27 février 2015

Comment s’intégrer en tant que corps dans le corpus ? Séminaire du Centre transdisciplinaire d’épistémologie de la littérature et des arts vivants, Université Côte d’Azur, 10-11 février 2012

La danse face à la censure : introduction et état des lieux, séminaire du Centre de recherches sur l’analyse et l’interprétation des textes en musique et dans les arts du spectacle, Université Côte d’Azur, 25 avril 2011

Communications externes à l’Université Côte d’Azur

  • Colloques internationaux

Femme et artiste de music-hall au XIXe siècle. Carrière professionnelle, statut social et représentations, Colloque international « Donne e lavoro : attività, ruoli e complementarietà (secc. XIV-XIX) », Istituto di studi sulle società del Mediterraneo, Naples (Italie), 3-7 octobre 2016

  • Journées d’étude

Le geste dansé : entre émancipation et aliénation, Journée d’étude dans le cadre de l’exposition « Danser brut : le corps instrument », Fondation Fluxum, Genève (Suisse), 3 mai 2019

La censure de la danse à la Belle Époque, « La Pornographie en France (XIXe-XXe siècles) », Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines, Université de Versailles Saint- Quentin-en-Yvelines, 18 mai 2011

La mise en scène de l’intime dans les pantomimes d’effeuillage (Paris 1880-1910), « Le corps dansant et l’intime », Université Libre de Bruxelles (Belgique), 1-2 avril 2011

Le numéro de la « danse du ventre » au music-hall en tant que divertissement exotique et érotique (Paris, 1880-1910), Atelier des doctorants : « Danse et divertissement », Centre national de la danse, Pantin, 25 février 2011

  • Séminaires

Surtout, ne vous faites jamais traiter de danseuse !, « Genre, historiographies et histoires des arts : le matrimoine en question », Université de Nanterre, 6 février 2018

Danseuses et prostituées au music-hall : corps, statuts, représentations (Paris – XIXe siècle), séminaire d’Histoire culturelle de la danse, École des hautes études en sciences sociales, Paris, 22 avril 2012

Corps dansant et contrôle social dans les sources judiciaires et policières (Paris, XIXe-XXe siècles), Séminaire d’Histoire culturelle de la danse, École des hautes études en sciences sociales, Paris, 4 avril 2011

 

annuairecafé-concert et music-hallscancanhistoire culturellehistoire de la dansehistoire du corps et du genrehistoire transnationaleNom Prénompatrimoine spectaculaire