Archives par mot-clé : annuaire

Paul Boulland

Ingénieur de recherche CNRS

Co-directeur du Maitron

Thèmes de recherche
  • Histoire du travail ; Histoire sociale du militantisme 
  • Travail et emploi en contexte militant
  • Usages militants des disques vinyls (années 1930-années 1980)
  •  Sociobiographie des mondes militants au XXe siècle, notamment :
    • Professionnels et professionnalisation de l’activité militante en Europe (partis et syndicats)
    • Identités militantes et identités professionnelles au sein des industries électriques et gazières (1944-1990)
    • Sociobiographie des militants communistes français (1940-1968)
  •  Biographie et administration biographique, notamment :
    • Commissions des cadres et systèmes de gestion du personnel politique dans les partis communistes
    • Contrôle biographique et gestion administrative des expériences de la guerre en Europe
Parcours de recherche

2011 : Thèse de doctorat sous la direction de M. Jean-Louis Robert : Acteurs et pratiques de l’encadrement communiste à travers l’exemple des fédérations de banlieue parisienne (1944-1974). (Université Paris 1). Mention très honorable, avec les félicitations du jury à l’unanimité. En ligne sur HAL-SHS.

2009-2010 : Chargé de recherches IHOVAM

2006-2008 : ATER Université du Havre. TD d’Histoire contemporaine en L1 (« L’année 1917 dans le monde ») et L2 (« L’année 1945 dans le monde »), Informatique appliquée aux sciences sociales (L1) et Historiographie (L2). Interventions en Master 1 sur l’histoire sociale et sur les méthodes statistiques et prosopographiques.

Bibliographie

Page des publications sur HAL-SHS

Ouvrage

août 2016 : Des vies en rouge. Militants, cadres et dirigeants du PCF (1944-1981), Ivry-sur-Seine, Editions de l’Atelier.

Ouvrages collectifs
  • 2018 : membre du comité éditorial de Christophe Charle et Daniel Roche (dir.), en collaboration avec Christophe Duhamelle, Bruno Dumézil, Antoine Lilti, Brigitte Marin, Stéphane Van Damme et Blaise Wilfert-Portal, L’Europe. Encyclopédie historique, Paris, Actes Sud, 2 431 pages, octobre 2018. Grand Prix de la Fondation Prince Louis de Polignac 2021.
  • 2013 : BOULLAND P., Dictionnaire biographique des militants des industries électriques et gazières. De la Libération aux années 2000, Paris, Editions de l’Atelier.
  • 2009 : PENNETIER C., Figures militantes en Val-de-Marne, Paris, Editions de l’Atelier. (rédaction de notices biographiques de militants communistes)
  • 2003-2016 : avec PENNETIER C., BELOUET E., BESSE J.-P., BOUJU M.-C., DREYFUS M., GIRAULT J., MORIN G., VIET-DEPAULE N., Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier et du mouvement social, période 1945-1968, 12 tomes. (rédaction de notices biographiques de militants communistes, co-directeur)
  • 2005 : Avec PENNETIER C., VACCARO R. (dir), André Marty : l’homme, l’affaire, l’archive, CODHOS Editions, Paris, décembre 2005, 192 p. (Ouvrage disponible sur HAL)
Dossiers de revue

Coordination avec Emmanuel Bellanger et Julian Mischi du dossier « Les naissances du communisme en France (1915-1925) », Le Mouvement social, n°272, juillet-septembre 2020.

Coordination avec Isabelle Gouarné du dossier « Communismes et circulations transnationales », Critique internationale, n°66, janvier-mars 2015.

Articles et chapitres d’ouvrage
Comptes-rendus
Communications (2003-2014)
  • « Le Maitron : quelle histoire du travail ? », journée d’étude « Les Cinquante ans du Maitron (1964-2014) », siège du CNRS, Paris, 3 décembre 2014.
  • « Joining the dots of Labour biographies », Worlds of Labour Conference (GT “Mundos do Trabalho” – Associação Nacional de História-ANPUH), Salvador de Bahia (Brésil), 26-30 novembre 2014 (B. SCHMIDT).
  • ENS Ulm/EHESS, Séminaire « Sociologie des partis politiques » du Master « Pratiques de l’interdisciplinarité », 18 novembre 2014 (M. OFFERLE).
  • « La sociobiographie des cadres communistes : enjeux méthodologiques et interprétatifs », 17 janvier 2014, ENS Ulm/EHESS, Séminaire « Archives et sources » du Master « Pratiques de l’interdisciplinarité ».
  • « L’encadrement communiste (France/Bretagne) : prosopographie et socio-biographie d’une élite partisane (1944-1968) », 16 mars 2013, Brest, Centre de Recherche Bretonne et Celtique (Université de Bretagne occidentale), journée d’étude « Des -fiches aux fi-chiers. Les enjeux de la méthode prosopographique : élites politiques et sociales, notables, mondes militants en Bretagne (XVIIIe-XXe siècles) »
  • « Politisations populaires et rapports au parti à travers la vie interne du PCF. Eléments pour une histoire infrapolitique du communisme français » , 3 novembre 2011, Paris, Séminaire « Histoire Histoire sociale et économique du politique, histoire politique du social et de l’économie ».
  • « Sociobiographie des cadres communistes : au croisement entre vies militantes et logiques partidaires (1944-1968) » , 7 décembre 2011, Paris, Bibliothèque nationale de France, colloque « La sociobiographie des militants : autour des chantiers du Maitron ».
  • « [Les élus municipaux de banlieue parisienne au prisme de l’encadrement communiste, de la Libération aux années 1960 » in E. Bellanger et J. Mischi, Les territoires du communisme, Journées d’études des 1er et 2 décembre 2009 Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
  • « Genre et identités militantes : l’apport d’une approche prosopographique et sociobiographique des militantes communistes (1945-1968) », 28 mai 2008, Le Havre, CIRTAI (Université du Havre), journée d’études « Femmes, prosopograhie et histoire ».
  • « Les Français à l’école de Moscou dans les années 1960-1970 », 5 mai 2007, Paris, CHS XXe siècle (Paris 1/CNRS), journée d’études « Ecoles, formation et itinéraires militants dans le monde communiste ».
  • « Le PCF et la ‘‘lutte pour l’Indépendance nationale’’. Pérennisation et usages d’une thématique nationale, de la Libération à la Guerre froide (1945-1962) », 5 mai 2006, Bruxelles, Centre d’Histoire et de sociologie des Gauches (ULB), journée d’études « Quelle Europe ? Les partis communistes entre patriotisme et internationalisme (1945-1965) ».
  • Discutant lors de la séance du séminaire de recherche «  Territoires et militants communistes » (Centre d’Histoire sociale du XXe siècle, Université Paris 1/CNRS) consacrée à « L’Eurocommunisme en France et en Belgique », le 11 décembre 2004.
  • « Politique des cadres et itinéraires militants : l’enjeu des écoles centrales du PCF, de la Libération aux années 1970 », 13 décembre 2003, Bruxelles, Centre d’Histoire et de sociologie des Gauches (ULB), journée d’études « Les écoles de formation dans le monde communiste ».
Directions de maîtrises

Anne-Sophie Bruno

Maîtresse de conférences en histoire contemporaine.

Ancienne élève de l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm.

Associée au Centre d’études de l’Emploi et du Travail.

Contact : annesophie.bruno@gmail.com

Thèmes de recherche

Histoire du marché du travail et des populations au travail.

Axes spécifiques de recherche : histoire de l’immigration ; trajectoires sociale et professionnelles ; mobilité sociale ; histoire du marché du travail ; histoire de la santé au travail ; indemnisation des accidents du travail.

Mes recherches portent sur l’histoire du travail en France, analysée notamment sous l’angle de l’immigration et de la santé. Dans mes travaux, je me suis attachée à mettre en lumière les effets sociaux de la construction du marché du travail et des catégories juridiques (catégories de populations et d’emplois et catégories médicolégales) sur les trajectoires des individus.

Mes recherches en cours s’organisent autour de deux principaux projets collectifs :

  • Recherche en cours, menée avec Eric Geerkens (Université de Liège), sur les pratiques et les règles d’indemnisation des accidents du travail en France et en Belgique depuis la fin du 19e siècle.
  • Membre de l’équipe CAGE (programme dirigé par N. Greenan, ANR) sur les pratiques de négociation relatives à l’égalité professionnelle : cette équipe pluridisciplinaire a pour objectif d’analyser le contenu des accords sur l’égalité professionnelle négociés au niveau des entreprises depuis le début des années 1980, au regard des pratiques de négociation de branche et des pratiques de gestion du personnel (en termes de salaires, de formation, de qualification…)
Publications
Ouvrages
  • A.-S. BRUNO, 2010, Les chemins de la mobilité. Migrants de Tunisie et marché du travail parisien depuis 1956, Paris, Éd. de l’EHESS, 288 p.
Codirection d’ouvrages collectifs et de numéro de revue
  • E. BARBIN et A.-S. BRUNO (dir.), 2014, « Éducation : Compter et décider », Histoire & Mesure, XXIX/1, juin, « avant-propos », p. 3-8.
  • A.-S. BRUNO, E. GEERKENS, N. HATZFELD et C. OMNES (dir.), 2011, La santé au travail, entre savoirs et pouvoirs (19e-20e s.), Rennes, PUR, 306 p.
  • A.-S. BRUNO et C. ZALC (dir.), 2006, Petites entreprises et petits entrepreneurs étrangers en France (XIXe-XXe siècle), Paris, Ed. Publibook Université, 275 p.
  • C. OMNES et A.-S. BRUNO (dir.), 2004, Les mains inutiles. Inaptitude au travail et emploi en Europe, Paris, Belin, 477 p.
Articles dans revues à comité de lecture
  • A.-S. BRUNO et E. GEERKENS, 2016, « Le tarif des corps accidentés : genèse, mobilisations et pratiques judiciaires France-Belgique (premier 20e siècle) », Revue du Nord, « La réparation des accidents du travail. Pratiques et acteurs », p. 129-147.
  • A.-S. BRUNO, 2016, « Aux sources de la segmentation du marché du travail. Le rôle des réseaux dans l’intégration des migrants de Tunisie sur le marché du travail parisien dans la seconde moitié du 20e siècle », Cahiers d’histoire, « Partir, travailler, s’organiser (XVIIIe-XXe s.) », 132, p. 105-121.
  • A.-S. BRUNO, 2015, « Les racines de la retraite pour pénibilité. Les dispositifs de compensation de l’usure au travail en France (de la fin du XIXe siècle aux années 1980) », Retraite et société, 3/72, p. 19-38.
  • A.-S. BRUNO, 2014, « Analyser le marché du travail par les trajectoires individuelles. Le cas des migrants de Tunisie en région parisienne dans le second 20e siècle », Vingtième Siècle. Revue d’histoire, n° 121, janvier-mars, p. 35-47.
  • A.-S. BRUNO, 2010, « Analyser les écarts de salaires à l’aide des modèles de régression : vertus et limites d’une méthode. Le cas des migrants de Tunisie en région parisienne après 1956 », Histoire et Mesure, 25/2, décembre, p. 121-156.
  • A.-S. BRUNO, G. NOIRIEL, L. PITTI, P. RYGIEL, Y. SCIOLDO-ZÜRCHER, A. SPIRE et C. ZALC, 2008, « Histoire et mémoires des immigrations en régions aux XIXe et XXe siècles », Hommes et Migrations, n° 1273, mai-juin, p. 6-17.
  • A.-S. BRUNO, 2008, « Quelques perspectives sur les travaux récents en santé et travail. Les approches développées dans les revues de sciences sociales (2001-2007) », Revue française des Affaires Sociales, n° 2-3, juillet, p. 71-96.
  • A.-S. BRUNO, 2008, « Programme de recherche « Santé et Travail », 2004-2006 : acquis et limites », Revue française des Affaires Sociales, n° 2-3, juillet, p. 355-390.
  • A.-S. BRUNO, 2007, « Les identités nationales à l’épreuve de la décolonisation et de la migration. Identités administratives et identités perçues des migrants de Tunisie en France de 1956 à la fin des années 1960 », Revue française des Affaires Sociales, avril-juin, n° 2, p. 113-135.
  • A.-S. BRUNO, P. RYGIEL, A. SPIRE et C. ZALC, 2006, « Jugés sur pièces. Le traitement des dossiers de séjour et de travail des étrangers en France (1917-1984) », Population, vol. 61, n° 5-6, p. 737-762.
Articles dans ouvrages collectifs
  • A.-S. BRUNO, 2016, « Catégories de main-d’œuvre et catégories d’emploi en France au 20e siècle », in N. HATZFELD, M. PIGENET et X. VIGNA (dir.), Travail, travailleurs et ouvriers d’Europe au XXe siècle, Dijon, Presses universitaires de Dijon, p. 183-195.
  • A.-S. BRUNO et E. GEERKENS, 2016, « L’indemnisation des accidents du travail : justifications et contestations du forfait en France et en Belgique au 20e siècle » in Thomas Le Roux (dir.), Risques industriels, une histoire longue (fin XVIIe-fin XIXe siècle), PUR, Rennes, p. 132-152.
  • A.-S. BRUNO, 2014, « Retour sur un siècle de protection sociale des travailleurs indépendants – France, 20e s. », in S. CELERIER (dir.), Le travail indépendant. Statut, activités et santé, Paris, Liaisons sociales, p. 31-52.
  • A.-S. BRUNO et C. DE FROMENT, 2014, « Les usages cédétistes du droit face aux transformations des formes d’emploi (du début des années 1970 au début des années 1980) », in C. GUILLAUME (dir.), La Cfdt : sociologie d’une conversion réformiste, Rennes, PUR, p. 253-269.
  • A.-S. BRUNO et C. DE FROMENT, 2014, « La Cfdt et la précarité du contrat de travail du début des années 1970 à 1982 », in M. PIGENET et A. NARRITSENS (dir.), Les pratiques syndicales du droit. France XXe-XXIe s., Rennes, PUR, p. 133-144.
  • A.-S. BRUNO, 2014, « CFDT-immigrés : le rendez-vous manqué des années 1970 », in Mémoires des luttes de l’immigration en France, éd. Gisti, « Penser l’immigration autrement », p. 40-45 (réédition de « Solidarité avec les travailleurs immigrés ? », Plein Droit, n° 90, octobre 2011, p. 37-40).
  • A.-S. BRUNO, E. GEERKENS, N. HATZFELD et C. OMNES, 2012, « Une santé négociée ou les limites de la gestion assurantielle du risque professionnel. La France au regard d’autres pays industrialisés (XIXe-XXe s.) », in C. COURTET et M. GOLLAC (dir.), Risques au travail. La santé négociée, Paris, La Découverte, p. 35-49.
  • A.-S. BRUNO, E. GEERKENS, N. HATZFELD et C. OMNES, 2011, « La santé au travail. Regards comparatistes sur l’historiographie récente », in A.-S. BRUNO, E. GEERKENS, N. HATZFELD et C. OMNES (dir.), La santé au travail, entre savoirs et pouvoirs (19e-20e s.), Rennes, PUR, p. 13-40.
  • A.-S. BRUNO et C. OMNES, 2011, « Statut d’emploi, situation de travail et santé : histoires de femmes et d’étrangers », in A.-S. BRUNO, E. GEERKENS, N. HATZFELD et C. OMNES (dir.), La santé au travail, entre savoirs et pouvoirs (19e-20e s.), Rennes, PUR, p. 97-117.
  • A.-S. BRUNO, 2009, « Les migrants de Tunisie et la banque : nationalité et genre des emplois bancaires », in P. BAUBEAU, C. COSSALTER et C. OMNES (dir.), Le salariat bancaire : enjeux sociaux et pratiques de gestion, Nanterre, Presses universitaires de Paris-Ouest, p. 51-67.
  • A.-S. BRUNO, 2006, « L’attribution des cartes de commerçants étrangers. Le cas des indépendants tunisiens (1978-1982) », in A.- S. BRUNO et C. ZALC (dir.), Petites entreprises et petits entrepreneurs étrangers en France (XIXe-XXe siècle) , Paris, Éd. Publibook Université, p. 63-82.
  • A.-S. BRUNO, 2005, « Le rôle de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris dans l’attribution des cartes de commerçant étranger. Le cas des indépendants tunisiens (1978-1982) », in M.-C. BLANC-CHALEARD, S. DUFOIX et P. WEIL (dir.), L’étranger en questions du Moyen Âge à l’an 2000, Paris, Le Manuscrit, p. 351-375.
  • A.-S. BRUNO, 2004, « Les acteurs de la sélection de la main-d’œuvre immigrée en France au XXe s. », in J.-P. LE CROM (dir.), Les acteurs dans l’histoire du droit du travail, Rennes, PUR, p. 399-409.
  • A.-S. BRUNO, 2004, « Inaptitude et immigration en France au XXe siècle », in C. OMNES et A.-S. BRUNO (dir.), Les mains inutiles. Inaptitude au travail et emploi en Europe, Paris, Belin, p. 125-145.
Document de travail
  • A.-S. BRUNO, S. CELERIER et N. HATZFELD, 2014, « Une fabrique française de transformation des conditions de travail. L’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail », Document de travail, Centre d’études de l’emploi, n° 175, novembre, 25 p.
Diffusion et valorisation de la recherche
  • A.-S. BRUNO, 2015, « 1898-1939. Le prix des corps accidentés », Santé & Travail, n° 92, octobre, p. 50-51.
  • A.-S. BRUNO, 2015, « 1910-2014. La laborieuse compensation de la pénibilité », Santé & Travail, n° 91, juillet, p. 50-51.
  • A.-S. BRUNO, S. CELERIER et N. HATZFELD, 2015, « L’Anact, une fabrique des conditions de travail », Santé & Travail, n° 90, avril, p. 50-51.
  • A.-S. BRUNO, 2012, « Le destin des migrants de Tunisie en France », Maghreb Magazine, n° 8, 30 avril, p. 81-83.
  • A.-S. BRUNO, 2004, « Une histoire de reconduite », Plein droit, n° 62, « Expulser », octobre, p. 21-22.
Directions de maîtrises

Camille Bourdiel

Responsable administrative de l’unité, je participe à la coordination des activités du Centre et en assure la gestion financière et comptable. Mes fonctions regroupent ainsi :

  • L’exécution des dépenses et le suivi du budget universitaire et CNRS sur dotation annuelle et sur contrats alloués à l’équipe, les opérations d’engagement et de liquidation des dépenses de missions, de fonctionnement et d’équipement.
  • Le montage et suivi des contrats de recherche.
  • Le suivi administratif des ressources humaines au sein de l’unité.
  • Le pilotage des projets d’évolution technique ou organisationnelle de la structure, le suivi des audits réalisés dans la structure et la mise en œuvre des recommandations.
  • La coordination des aspects logistiques du Centre et des manifestations scientifiques (colloques, journées d’études, séminaires, prix Jean Maitron).
  • La communication sur les réseaux sociaux du laboratoire et ponctuellement sur le site internet.
  • La proposition et la conception d’outils et processus pour améliorer le fonctionnement de la structure.
  • L’accueil des visiteurs, des nouveaux doctorants et chercheurs étrangers.
  • Les fonctions d’assistante de prévention et sécurité et secouriste.

Enseignements

Chargée de cours à l’Ecole du Louvre ( peintures italiennes, françaises, flamandes et hollandaises, XIIIe au XVIIIe siècles)
Guide-conférencière certifiée.

Recherches et publications

Histoire de la conservation-restauration et du laboratoire du musée du Louvre :

Catalogues d’expositions et collections muséales :

  • Guide des collections du musée des Beaux-Arts de Rennes, Rennes, musée des Beaux-Arts, 2019 : treize notices, dont trois portant sur les peintures des Primitifs Italiens, dix portant sur les peintures hollandaises dans les collections du musée.
  • « Les dessous de quatre chefs-d’oeuvre : Georges de La Tour au Laboratoire », dans cat. exp. Georges de La Tour. Trois ‘nuits’ pour une renaissance, Nantes, Passage Sainte-Croix (6 décembre 2013-8 février 2014), Rennes, musée des Beaux-Arts (18 avril – 18 août 2014), dir. Adeline Collange-Perugi et Guillaume Kazerouni, 2014.
  • « Notices n°1, 2 (Francesco di Stefano, dit Pesellino : études de draperies) », p. 12-15 et « Notice n°3 (Botticelli, Tête d’ange) » p. 16-17, dans cat. exp. Léonard, Raphaël, Michel-Ange. Dessins italiens de la Renaissance. Chefs-d’œuvre du musée des Beaux-Arts de Rennes, Rennes, musée des Beaux-Arts (14 décembre 2013 – 02 mars 2014), dir. Guillaume Kazerouni, Collection n°2, 2013.
  • “Un mois, une oeuvre” : Saint Sébastien soigné par sainte Irène, Pantin, collections municipales, attribué à l’atelier de Domenico Piola (v. 1670-1680), notice d’oeuvre suite à une conférence, mai 2013.

Contact : camille.bourdiel@univ-paris1.fr

Adresse : Campus Condorcet Bâtiment Recherche Sud, 4e étage aile Sud, bureau 4139 5, cours des Humanités 93322 Aubervilliers cedex 01 88 12 04 57  

Simon Dubois

Post-doctorant DREAM, CHS, Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Courriel : sidubois.n[at]gmail.com

Axes de recherches :
  • La production théâtrale syrienne depuis les années 2000.
  • Les réseaux transrégionaux de la culture arabe.
  • Parcours transnationaux d’acteurs de la culture.
  • La formation artistique au Moyen-Orient.
Projet de recherche

Nouvelles arabités artistiques et recompositions culturelles dans l’après-2011

Ce projet vise à analyser la production artistique depuis le déclenchement des printemps arabes il y a huit ans. En prenant pour objet la trajectoire et la production de professionnels de l’art, je souhaite mettre en évidence les dynamiques et les nouvelles conditions de la création artistique arabe. Depuis les révoltes populaires, ces productions ont connu un ensemble de transformations qui reflètent un contexte politique et social en constante évolution. Deux axes jouent un rôle catalyseur : les mouvements contestataires qui ébranlent des champs artistiques très structurés autour de l’État et de ses institutions ; les exils et déplacements géographiques des artistes qui disloquent les ancrages territoriaux de la création. L’objectivation de la création contemporaine arabe requiert désormais une approche en plusieurs dimensions capable d’appréhender dans le temps et l’espace les mutations des scènes artistiques. Cette recherche à l’intersection de l’histoire de l’art, de l’anthropologie de la création et de la sociologie des migrations a pour ambition d’éclairer les processus révolutionnaires du monde arabe par l’observation du fait artistique et culturel. L’intrication du contexte politique et social dans les mutations de la scène artistique contemporaine transforme l’analyse de celle-ci en un révélateur éclairant des dynamiques à l’échelle des sociétés arabes, de la région voire de l’Europe. Il s’agit, à terme, de contribuer à écrire l’histoire culturelle du monde arabe depuis le début du XXIe siècle.

Formation

Thèse de doctorat soutenu le 4 novembre 2019, Allocataire de recherche, Aix-Marseille Université — Institut de Recherches et d’Études sur les Mondes Arabes et Musulmans (IREMAM, UMR 7310, CNRS, AMU). Thèse sous la direction de Richard Jacquemond intitulée « De la marge au centre, de Syrie en exil : itinéraires d’un jeune théâtre syrien ».

Publications
  • 2019 : « A Field in Exile: The Syrian Theatre Scene in Movement » in Jacquemond, Richard and Lang, Felix (ed.), Culture and Crisis in the Arab World: Production and Practice in Conflict, London: I.B. Tauris, 2019.
  • 2018 : « Négocier son identité artistique dans l’exil. Les recompositions d’un paysage créatif syrien à Berlin », Migrations Société, vol. 174, no. 4, 2018, pp. 45-57.
Expérience d’enseignement
  • 2017-2018 : Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche. Département d’Études Moyen-Orientales, Aix-Marseille Université. Nombre d’heures équivalent TD : 98,50 h.
  • 2016-2017 : Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche. Département d’Études Moyen-Orientales, Aix-Marseille Université. Nombre d’heures équivalent TD : 129 h.

Annie Fourcaut

Emeritus professor

University Paris1Panthéon Sorbonne

Annie.Fourcaut@gmail.com

Voir le livre d’hommage : Sous la direction de Emmanuel Bellanger, Thibault Tellier, Loïc Vadelorge, Danièle Voldman, Charlotte Vorms, Genres Urbains, Autour d’Annie Fourcaut, Créaphis éditions, 2019, collection Lieux habités, 381 p.

Le livre rend compte en 4 parties :

  • Du social à l’urbain
  • Qu’elle était belle la banlieue
  • Les habits neufs des politiques de la ville
  • Banc d’essai des modernités

et à travers 25 contributions du rôle d’ Annie Fourcaut dans la recherche urbaine des années 1980 à 2015.

« Les archives de recherche d’Annie Fourcaut ont été déposées aux Archives de Paris et de la Seine, boulevard Sérurier 75019 ; le numéro d’inventaire est D68J L’inventaire, en cours, sera mis en ligne en 2019. Ces archives portent sur la recherche en histoire urbaine et éclairent l’historiographie de la banlieue ; elles documentent l’expertise auprès de la mairie de Paris et l’histoire du Grand Paris et elles comportent un fonds iconographique »

For some years now, Annie Fourcaut has been working on the history of Paris and suburbs, and housing and urban history in contemporary France and Europe. She has published articles and edited special issues of historical journals on the following fields:social housing, urban crisis, finance and financing issues, daily life of urban populations, housing schemes and projects, and large housing estates in France and Europe.

With Prof. Voldman, they organised a symposium and an exhibition about the Bonnevay Law (1912) creating French way for social housing in Saint-Denis (2012) see virtual exhibition http://agence-evolve.com/work/toit-moi/

Cours en ligne /MOOC 2012 :Paris and suburbs , birth of an urban space 19°-20° centuries /Paris et les banlieues , naissance d’un espace urbain , sur UOH

Liste classée des publications :
I.1 – Ouvrages, direction d’ouvrages collectifs
  • Femmes à l’usine. Ouvrières et surintendantes dans les entreprises françaises de l’entredeux-guerres, Paris, Maspero, Collection du Centre de recherches d’histoire des mouvements sociaux et du syndicalisme, 1981, 269 p.
  • Bobigny, banlieue rouge, préface d’Antoine Prost, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques /Éditions Ouvrières, 1986, 216 p.
  • Un siècle de banlieue parisienne (1859-1964), Guide de recherche, Paris, L’Harmattan, 1988, 319 p., ouvrage publié avec le concours du CNRS. Rédaction de l’Introduction du guide : “ Le guide, mode d’emploi ”, p. 11-24, et direction de cet ouvrage collectif. Deuxième édition 1996.
  • Banlieue rouge 1920-1960, Années Thorez, années Gabin : archétype du populaire, banc d’essai des modernités, Paris, Autrement, Série Mémoires, octobre 1992, n° 18, 293 p. Conception et direction de cet ouvrage collectif et rédaction du Prologue “ Banlieue rouge, au-delà du mythe politique ”, p. 12-39.
  • La ville divisée. Les ségrégations urbaines en question. France XVIIIe-XXe siècles, Paris, Créaphis, 1996, 465 p. Ce livre est la publication remaniée sous ma direction des actes du colloque de Saint-Cloud : “ Réalités, évolutions et représentations des ségrégations urbaines en France de la fin de l’Ancien régime aux années 1960 ”, janvier 1994. Rédaction de l’introduction : “ Histoire urbaine, histoire sociale ”, p. 10-20.
  • La banlieue en morceaux. La crise des lotissements défectueux en France dans l’entre-deux-guerres, préface d’Antoine Prost, Paris, Créaphis, 2000, 339 p.
  • Dossier : Le grand ensemble, histoire et devenir, coordonné avec Thierry Paquot, Urbanisme, n° 322, janvier-février 2002, p.35-80 ; article sur : “ Trois discours, une politique ? ”p. 39-45.
  • Faire l’histoire des grands ensembles . Bibliographie 1950-1980, avec Frédéric Dufaux et Rémi Skoutelsky, Lyon, ENS Éditions 2003 ; rédaction de l’introduction : “ Faire l’histoire des grands ensembles ”.
  • Le Monde des grands ensembles, sous la direction d’Annie Fourcaut et Frédéric Dufaux, Paris, Créaphis, 2004, 255p ; ce livre est la publication du colloque « Les grands ensembles à l’épreuve du comparatisme » ENS Lyon octobre 2001 ; rédaction de l’introduction : « Le cas français à l’épreuve du comparatisme », p15-19.
  • Annie Fourcaut, Emmanuel Bellanger, Mathieu Flonneau (ed.), Paris/banlieues Conflits et solidarités, historiographie, anthologie, chronologie, 1788-2006, Créaphis, 2007, 478p. Préface : « Roger-Henri Guerrand, découvreur du logement social », p.4-14 à la réédition de R.H.Guerrand, Les origines du logement social en France 1850-1914, Paris, Les Editions de La Villette, 2010, 286 p.
  • Annie Fourcaut, Patrick Harimendy ( sous la direction de), Grands ensembles, intentions et pratiques (1850-1970), Saint Brieuc, rencontres urbaines du Mazier, 2011, 222 p.
  • Florence Bourillon, Annie Fourcaut ( sous la direction de), Agrandir Paris 1860-1970, Paris, Publications de la Sorbonne, 2012, 448p. Préface de Bertrand Delanoë, on line Open editions books
I.2 – Articles publiés dans des revues à comités de lecture
  • “ Mémoires de la “ banlieue rouge ” : occultation du mythe et mutation des images ”, Communisme, n° spécial Sociétés ouvrières et communisme français, n° 15-16, 1987, p.121-134.
  • “ Les historiens et la monographie, l’exemple de la banlieue parisienne ”, L’espace du local, Politix, septembre 1989, p. 30-34.
  • “ Solidarité nationale et crise régionale : la loi Sarraut (1928) ”, in Danièle VOLDMAN (ed.), Région parisienne, approches d’une notion, 1860-1980, Les Cahiers de l’IHTP, n° 12, octobre 1989, p. 13-24.
  • Rédaction d’un article collectif au nom du Comité de rédaction du Mouvement Social : “ Le riviste francesi di storia contemporanea tra crisi e svolta critica ”, Italia Contemporanea, n° 177, Dicembre 1989, p. 69-73.
  • En collaboration avec : Rémi Baudoui, Alain Faure, Martine Morel, Danièle Voldman, “ Écrire une histoire contemporaine de l’urbain ”, Vingtième siècle. Revue d’histoire, n°26, juillet-septembre 1990, p. 97-105.
  • “ La banlieue et la grâce : autour de Notre-Dame de la Mouise ”, Banlieues, Cahiers de la Cinémathèque, n° 59, février 1994, p. 63-69.
  • En collaboration avec Danielle Tartakowsky, “ Historiens et sources filmiques : réflexions sur une journée d’étude ”, Sociétés et Représentations, Cahiers du CREDHESS, nov. 1995, p. 241-259.
  • “ La loi Sarraut entre experts et politiques ”, Vie sociale, Autour de l’année 1928. Le social et l’urbain, n° 3-4, 1999, p. 49-58.
  • “ Les habits neufs des politiques de la ville depuis 1980 ”, Vingtième siècle, Revue d’histoire, n° spécial : Villes en crise ?, octobre-décembre 1999, p. 113-119.
  • “ La cité-jardin contre le lotissement. 1900-1930 ”, Urbanisme, n° 309 : Le XXe siècle : de la ville à l’urbain, novembre-décembre 1999, p. 22-24.
  • “ Aux origines du film de banlieue : les banlieusards au cinéma (19301980) ”, Sociétés et Représentations, n° : Le peuple en tous ses états, décembre 1999, p. 113-127.
  • “ Pour en finir avec la banlieue ”, Revue de géographie de Lyon Géocarrefour, vol. 75, n° 2, 2000, Questions de banlieue, p. 101-105.
  • Entretien avec Alain Corbin : “ Temps des loisirs, espaces de la ville ”, réalisé avec Florence Bourillon, Histoire urbaine, n° 1, juin 2000, Les loisirs et la ville : espaces, institutions, pratiques, p. 163-168
  • “ Peurs dans la ville, peurs de la ville ” introduction à Histoire urbaine, Peurs citadines, n° 2, décembre 2000, et coordination de ce numéro.
  • “ De la classe au territoire au du social à l’urbain ”, Le Mouvement social, L’histoire sociale en mouvement, n° 200, juillet-septembre 2002, p. 170-176.
  • “ L’histoire urbaine de la France contemporaine : État des lieux ”, Histoire urbaine, n°8, décembre 2003, p. 171 à 185.
  • “ Les premiers grands ensembles en région parisienne : ne pas refaire la banlieue ? ”, French Historical Studies, vol. 27, n° 1, winter 2004, New perspectives on modern Paris, p. 194-218.
  • « Le logement social, une histoire européenne », Dossier Le financement du logement social en Europe depuis 1945, Histoire et Sociétés, revue européenne d’histoire sociale,, n°20, sept.2006, p.4-11
  • Republié in Nasrine Seraji (dir.), Logement, matière de nos villes. Chronique européenne 1900-2007, Pavillon de l’ Arsenal/Picard,2007 p.189-192 et trad anglaise « Social housing, a european history » p193- 196
  • « Histoire de villes : de l’eau pour tous et des logements pour quelques uns », éditorial , Le Mouvement social, n°213, octobre-décembre 2005, p.3-7.
  • Direction du dossier avec Loic Vadelorge Villes nouvelles et grands ensembles , Histoire urbaine, n°17, décembre 2006, « présentation » p.5-6, et Annie Fourcaut « Les grands ensembles ont-ils été conçus comme des villes nouvelles ? » p.7-25.
  • Avec Loïc Vadelorge , « Les violences urbaines de novembre 2005 sous le regard des historiens » , Histoire urbaine, n°21, avril 2008, p.111-125
  • Direction du dossier avec Danièle Voldman :Financer l’habitat : Le rôle de la CDC aux XIX°-XX° siècles, Histoire urbaine, n°23, décembre 2008
  • Avec Danièle Voldman, « La CDC et le logement.Une historiographie en chantier », H.U.,n°23 décembre 2008, p7-14
  • « Conclusions », Journée d’étude sur L’habitat collectif en Europe septentrionale, Revue du Nord, tome 91, n°381, juillet-septembre 2009, p.637-639.
  • Avec Loïc Vadelorge, « Où en est l’histoire urbaine du contemporain ? », Histoire urbaine, n°32, décembre 2011, p.137-158. Republié in ANR Histoire de la construction en Europe 2017.
I.3 – Contributions à des ouvrages collectifs
  • “ De Mickey au Maréchal Staline : fêtes politiques, fêtes publiques à Bobigny de la Libération aux années soixante ”, in Noëlle Gérôme, Danielle Tartakowsky, Claude Willard (eds), La banlieue en fête. De la marginalité urbaine à l’identité culturelle, Saint-Denis, Presses Universitaires de Vincennes, 1988, p. 185-195.
  • “ Loger la classe ouvrière en banlieue parisienne dans l’entre-deux-guerres : le cas de la cité Pax à Bagneux ”, in Susanna Magri, Christian Topalov (eds), Villes ouvrières 1900-1950, Paris, L’Harmattan, 1989, p. 143-153.
  • “ Le Comité supérieur d’aménagement et d’organisation de la région parisienne et la question des lotissements, de la loi Sarraut à la remise du plan Prost (1928-1934) ”, La ville fragmentée, Villes en parallèle, n° 14, Nanterre, 1989, p. 47-57 ; voir aussi mon rapport à la première séance du colloque sur les lotissements (décembre 1987) : “ Le lotissement, histoire d’un mot ou histoire d’une forme ”, p. 21-25.
  • “ Débats et réalisations de l’entre-deux-guerres ou le lotissement comme antimodèle ”,in Danièle Voldman (ed), Les origines des villes nouvelles de la région parisienne (1919-1969), Les Cahiers de l’IHTP, n° 17, décembre 1990, p. 11-21.
  • “ Naissance d’un quartier ordinaire en banlieue parisienne : le Nouveau Domont (1923-1938) ”, in Alain Faure (ed.), Les premiers banlieusards. Aux origines des banlieues de Paris (1860-1940), Paris, Créaphis/Fondation Royaumont, 1991, p. 215-247.
  • “ Lotissements, urbanisation et forêts : le cas de la forêt de Montmorency dans l’entredeux-guerres ”, in Le bois et la ville du Moyen Âge au XXe siècle, Hors collection, Les Cahiers de Fontenay, 1991, p. 171-192.
  • “ Du lotissement au quartier. Le cas de la banlieue parisienne dans l’entre-deuxguerres ”, Le quartier urbain en Europe. Approches et réalités, Mélanges de l’Ecole française de Rome, Italie et Méditerranée, tome 105-2, 1993, p. 441-457.
  • Article “ Banlieue rouge ”, in Jean-François Sirinelli (ed.), Dictionnaire historique de la vie politique française au XXe siècle, Paris, PUF, 1995, p. 77-82.
  • “ Les lotissements défectueux en région parisienne. Un exemple de gestion technique d’une crise urbaine ”, in Yves Cohen et Rémi Baudouï (eds.), Les Chantiers de la paix sociale (1900-1940), ENS Éditions, Fontenay/Saint-Cloud, 1995, p. 255-264.
  •  » “ Nous vivons dans un cloacte (sic) infect ”. L’absence de rue et ses effets dans les lotissements défectueux de la banlieue parisienne de l’entre-deux-guerres ”, in Alain Lemenorel (ed.), La rue, lieu de sociabilité ?, Rencontres de la rue, Actes du colloque de Rouen, 16-19 novembre 1994, Publications de l’Université de Rouen, n° 214, 1997, p. 133-144.
  • “ Faire l’histoire de la banlieue parisienne ”, in Christophe Charle et alii (eds), La France démocratique (Combats, mentalités, symboles), Mélanges offerts à Maurice Agulhon, Publications de la Sorbonne, 1998, p.37-44.
  • “ Le cinéma français d’après guerre ”, Le XXe arrondissement, La montagne à Paris, textes réunis par F. Gasnault et J.-P. Dumas, Action artistique de la ville de Paris/Archives de Paris, Collection Paris et son patrimoine, 1999, p.195-199.
  • “ L’urbanisme en quête de revues ” avec J.-P. Frey, in Jacqueline Pluet-Despatin, Michel Leymarie, Jean-Yves Mollier (eds), La Belle Époque des revues 1880-1914, Éditions de l’IMEC, 2002, p. 285-304.
  • “ Les lotissements pavillonnaires de l’entre-deux-guerres, du scandale au modèle ”, p.102-109, “ Régénérer la banlieue parisienne, les premiers grands ensembles”, p. 110-117, in Jean-Pierre Pranlas-Descours, Territoires partagés. L’archipel métropolitain, Paris, Éditions du Pavillon de l’Arsenal/Picard, 2002.
  • “ La Caisse des dépôts et le logement social dans la moyenne durée ” p.181-184, et “ La Caisse des dépôts et consignations et le logement social de la loi Loucheur (1928) à la guerre : un constat d’échec ? ” p.185-196, in Alya Aglan, Michel Margairaz, Philippe Verheyde (eds), La Caisse des dépôts et consignations, la Seconde Guerre mondiale et le XXe siècle, Paris, Albin Michel, 2003.
  • “ L’animation dans le béton : autogérer les grands ensembles ? ”, in Frank Georgi, (ed), Autogestion, la dernière utopie ?, Paris, Publications de la Sorbonne, 2003, p 585-595.
  • “ Les identités impossibles : le cas de la banlieue parisienne ”, in L. Morisset et L.Noppen (eds), Les Identités urbaines, Québec, Éditions Nota bene, 2003, p. 129-141.
  • « Alger-Paris : crise du logement et choix des grands ensembles. Autour du XII° Congrès national d’habitation et d’urbanisme d’Alger (mai 1952) », Alger , lumières sur la ville, actes du colloque de mai 2001, Alger, Editions Dalimen, 2004, p.128-133.
  • “ Entre Gabin et Marina Vlady, les banlieusards au cinéma pendant les Trente Glorieuses ”, Être parisien, colloque de l’Ecole doctorale d’histoire de Paris 1,Paris, septembre 2002, Publications de la Sorbonne, 2005,p 587-596
  • « L’éclatement de l’espace urbain : le cas de la banlieue parisienne », in Takao Nakano (ed.)L’espace urbain et le peuple : Japon et France, Tokyo, Yamakawa editions, p.113-140 ( en japonais), 2006.
  • vec Emmanuel Bellanger et Mathieu Flonneau « Aux origines historiques du Grand Paris », in Paris sous l’oeil des chercheurs, Paris , Belin/ Mairie de Paris, 2008, p.153- 173.
  • « Banlieues », in C.Delporte, J.Y.Mollier, JF.Sirinelli, Dictionnaire d’histoire culturelle de la France contemporaine, PUF, 2010, p.104-107.
  • « La crise de la ville européenne : le cas français », en français et chinois, Temps croisés, Editions de la MSH, Publication du colloque franco-chinois ECNU Shangaï/Université Paris 1, 2008
  • « On the origins of the banlieue film, 1930-1980 », in _Screening the Paris Suburbs : From the Silent Era to the 1980s_, Philippe Met et Derek Schilling (dir.), Manchester : Manchester University Press, 2017, 1-17.
  • « Sarcelles », in Les lieux qui ont fait la France, sous la direction d’Olivier Wieviorka et Michel Winock, Paris, Perrin, 2017.
  • « Ou en est l’histoire urbaine du contemporain dans l’historiographie française ? »et « L’histoire de Paris, un défi pour les historiens du contemporain » forthcomming, en japonais, 2018.
Ouvrages de vulgarisation
  • « Qu’elle était belle, la banlieue … », L’Histoire, n°315, décembre 2006, p
  • « Les banlieues populaires ont aussi une histoire », Banlieues, cités dans la cité, Projet, 299, numéro spécial, juillet 2007, p.7-15.
  • « Décret n°58-1464 relatif aux zones à urbaniser par priorité », Délégation aux célébrations nationales, Célébrations nationales 2008, cinquantenaire du décret du 31 décembre 1958.
  • « Les vertus de la rue », Urbanisme, n°353, mars -avril 2007, p.66-67.
Directions de maîtrises

Pascale Goetschel

Professeure d’histoire contemporaine à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (depuis septembre 2018)

Contact : pascale.goetschel[at]univ-paris1.fr

Page personnelle de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Née en 1962 à Limoges, agrégée d’histoire, j’ai enseigné durant une quinzaine d’années dans le secondaire avant de soutenir thèse de doctorat en 2000 sur la décentralisation théâtrale en France de la Libération aux années 1970 et de rejoindre la même année l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne comme maîtresse de conférences à l’UFR d’histoire.

En février 2016, j’ai présenté une habilitation à diriger des recherches intitulée Théâtre, politique, culture et société en France. Pour une histoire contemporaine des spectacles. L’inédit est intitulé La « crise du théâtre » : une histoire de controverses, de goûts et de représentations (milieu XVIIIe siècle-fin des années 1930). Il paraîtra sous une forme remaniée chez CNRS Editions.

Ex-directrice du Centre d’histoire sociale du XXe siècle 1er janvier 2014-31 décembre 2018.

Domaines de recherche
  • Politique et culturelle des spectacles (XIXe- XXe siècles) – France/Europe
  • Histoire des fêtes, des loisirs et du temps libre
  • Spectacle vivant, radio et télévision : histoire et intermédialité
  • Histoire de la Quatrième République
  • Histoire des controverses publiques en France (la « crise du théâtre »)
  • Événements francophones du second XXe siècle

Mon parcours de recherche s’articule autour d’une définition de l’histoire culturelle entendue comme une histoire sociale des représentations croisant pratiques et imaginaires sociaux et conditionnée par une série de facteurs techniques ou économiques, moraux ou politiques. Mes travaux relèvent d’une histoire contemporaine des spectacles vivants au sein des sociétés occidentales, et plus particulièrement du théâtre, attentive aux mutations des conditions de production, de médiation et de réception.

A/ Axes de travail
I/ Une histoire du contemporain : culture, société et politique : une histoire sensible des sociétés (XXe-XXIe siècles)

Trois séminaires successifs de recherche, coanimés avec Christophe Granger illustrent cette perspective d’histoire culturelle. Il s’agit de comprendre comment se sont imposés des goûts, des façons de vivre, des manières de prendre plaisir, voire de souffrir, ensemble.

  •  « Le corps à l’épreuve »
  •  « La fabrique de l’événement »
  •  En cours, « Histoire et culture sonore » (début mars 2018)

Dans ce cadre, je travaillerai, à titre individuel, sur la mise en spectacle du sonore en France au XXe siècle : quels métiers et quels savoir-faire engage-t-elle ? Quels espaces sont investis, par quels acteurs et selon quelles règles ? Quelles inflexions chronologiques sont les plus remarquables ? Le matériau sonore sera au cœur de cette recherche sur les « débauches sonores ».

II/ Sociétés culturelles (sociétés du spectacle, sociétés théâtrales) à l’époque contemporaine – France/Europe

Plusieurs pistes de recherche ont été successivement explorées, soit de manière collective, soit de manière individuelle :

  • Théâtre, politique, culture et société : politiques théâtrales ; engagements ; histoire de la sortie théâtrale
  • Une histoire sociale et politique du travail et des métiers du spectacle et, en particulier, l’histoire des directeurs de salles et de la protection sociale des métiers du spectacle aux XIXe et XXe siècles.

A l’heure actuelle, mes travaux s’articulent autour de plusieurs projets :

  •  La publication d’un ouvrage issu de mon habilitation à diriger des recherches autour de l’histoire du théâtre XVIIIe-XXe siècles (CNRS Editions)
  •  Un projet éditorial sur l’Europe des spectacles, en lien avec Jean-Claude Yon et le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines de l’université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
  •  Un atelier d’histoire économique et sociale des théâtres parisiens (intitulé FORTUNA) au sein du CHS
  •  Une histoire des femmes de théâtre en France au XXe siècle, de Sarah Bernhardt à Ariane Mnouchkine. L’ambition est de fournir une analyse historique de ce « groupe social » et de ses mutations.
III/ Cultures audiovisuelles
  •  Spectacle vivant, radio et télévision ; histoire et radio J’expérimente au sein du master « histoire et audiovisuel » différentes recherches autour des cultures audiovisuelles. Programmes en cours de deux séminaires de M2 : Histoire de la radio et de la télévision : perspectives culturelles et transnationales (en coopération avec Léonard Laborie, CNRS)/Histoire et radio
  •  Patrimoines radiophoniques/Histoire et intermédialité Dans le cadre du programme PIMI en cours de transformation (voir supra), je m’attache à travailler sur le théâtre radiophonique, les chansons et chansonniers, de la salle de spectacle à l’écran de télévision, Rio à Paris : une histoire sonore et visuelle.
IV/ Histoire des fêtes, des loisirs et des temps libres
  •  Le sens de la fête Le lien que j’opère entre spectacles et loisirs me conduit à œuvrer sur le terrain de la fête. Le projet est de livrer une synthèse, à destination d’un public large, dans la collection que j’ai créée chez Atlande, « Histoire et culture », provisoirement intitulée Le Sens de la fête.
  •  Fêtes et festivals en francophonie Je souhaite travailler sur un phénomène lié aux premières décennies du XXIe siècle : celui des festivals francophones, organisés avec ou contre les institutions internationales dédiées à la francophonie, obéissant à des logiques sectorielles ou multidisciplinaires, nationales ou locales, culturelles et politiques.
B/ Programmes de recherche
Internationaux (2016-2018)
  •  Participation au programme PIMI consacré aux patrimoines audiovisuels dans le cadre du projet franco-brésilien Patrimoines –Images-Médias-identités (PIMI). J’ai rejoint en 2016 le programme franco-brésilien dédié aux patrimoines audiovisuels de la France et du Brésil (PIMI) (2015-2017). Liant plusieurs laboratoires en France (LARHRA/TELEMME/CEISME et plus récemment CHS) et au Brésil (universités fédérales de Rio de Janeiro, Salvador de Bahia et Belo Horizonte), il réunit des spécialistes de différentes disciplines, histoire, sciences de l’information et de la communication, sociologie. Ce projet, qui a pour objet d’étudier la diversité des processus de patrimonialisation des archives télévisuelles et médiatiques en France et au Brésil des années 1980 à nos jours, analyse les paysages audiovisuels des deux pays dans une démarche comparative.
  •  Dans la perspective d’insérer les pays africains et les espaces caraïbes comme terrains et partenaires de la recherche sur la francophonie en festivals, des rapprochements sont en cours avec les universités de Mannheim (Allemagne) et de Gdansk (Pologne) afin de créer un réseau de recherches européen, prolongé par une coopération avec des universités africaines.
Nationaux (2017-2020)
  •  Pilotage du projet ANR « ANTRACT », Analyse Transdisciplinaire des Actualités filmées (1945-1969), programme de recherches ANR autour des Actualités cinématographiques françaises (ANR ANTRACT), dans le cadre d’un consortium réunissant 7 partenaires (CHS, INA, Eurecom, l’Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités-IHRIM, le Laboratoire d’informatique de l’Université du Mans- LIUM et la société Voxolab). Il associe une dizaine d’enseignants-chercheurs de l’université Paris 1
  • .
C/ Manifestations scientifiques (2016-2018)
  •  Manifestations « Patrice Chéreau en son temps » 2016-2018
  •  Atelier Condorcet autour de l’histoire de l’histoire sociale, Archives nationales, Universités Paris 1 et Paris 8 (avec Marie-Cécile-Bouju, Yann Potin, Rossana Vaccaro), 30 mars, 27 avril 2017 et 6 mars 2018
  •  Journée d’études sur les « revues et les journaux de la décentralisation théâtrale de 1945 à la fin du XXe siècle » (avec Marco Consolini et Marion Denizot), 23 juin 2017
D/ Initiatives collectives (2016-2018)
  •  Manifestations 1968 au CHS (avec Françoise Blum, Frank Georgi et Sylvie Thénault) : débats historiographiques (janvier-mai 2018), journée d’études « Le CHS prend la parole (10 septembre 2018) ; projet Street Art 68
E/ Publications (sélection)
Ouvrages
  •  Histoire culturelle de la France au XXe siècle, Paris, La Documentation française, « La Documentation photographique », coll. « Point sur », n° 8077, 2010, 64 p. [présentation 1-15], repris et remanié dans Regards sur la France d’hier à aujourd’hui, Paris, La Documentation française, coll. « Doc’en poche. Regard d’expert », 2017, p. 65-113.
  •  Renouveau et décentralisation du théâtre, Paris, PUF, 2004, 574 p.
  •  Une histoire du théâtre XVIIIe-XXIe siècles, Paris, CNRS Editions, à paraître
Direction d’ouvrages
  •  Pascale Goetschel et Jean-Claude Yon (dir.), Au théâtre ! La sortie au spectacle XIXe-XXIe siècles, Paris, Publications de la Sorbonne, coll. « Histoire contemporaine », 2014, 320 p.
  •  Marianne Filloux-Vigreux, Pascale Goetschel, Joël Huthwohl, Julien Rosemberg (dir.), Archives et spectacle vivant, Paris, Publibook, 2014, 170 p.
  •  Anaïs Fléchet, Pascale Goetschel, Patricia Hidiroglou, Caroline Moine, Julie Verlaine (dir.), Une histoire des festivals. XXe-XXIe siècles, Paris, Publications de la Sorbonne, coll. « Histoire contemporaine », 2013, 354 p.
  •  Pascale Goetschel, Christophe Granger, Sylvain Venayre, Nathalie Richard, (dir.), L’Ennui. Histoire d’un état d’âme, XIXe-XXe siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 2012, 288 p.
  •  Evelyne Cohen, Pascale Goetschel, Laurent Martin et Pascal Ory (dir.), Dix ans d’histoire culturelle, Lyon, Presses de l’ENSSIB, coll. « Papiers », 2011, 314 p.
  •  Pascale Goetschel, François Jost et Myriam Tsikounas (dir.), Lire, voir, entendre. La réception des objets médiatiques, Paris, Publications de la Sorbonne, coll. « Histoire contemporaine », 2010, 400 p.
  •  Pascale Goetschel et Jean-Claude Yon (dir.), Directeurs de théâtre XIXe-XXe siècle. Histoire d’une profession, Paris, Publications de la Sorbonne, 2008, 254 p.
Direction de dossiers de revues
  •  « Le patrimoine, une histoire politique », Vingtième siècle. Revue d’histoire, janvier 2018 (avec Vincent Lemire et Yann Potin), p. 8-167 [Pascale Goetschel, Vincent Lemire et Yann Potin, « Historiens et patrimoine au 20e siècle. Le rendez-vous manqué ? », p. 9-19].
  •  « Écritures du feuilleton », Sociétés & Représentations, juin 2015, n° 39 (avec François Jost et Myriam Tsikounas), p. 9-164 [Pascale Goetschel, François Jost et Myriam Tsikounas, « La promesse d’une fin, p. 9-12].
  •  « Faire l’événement », Sociétés & Représentations, décembre 2011, n° 32 (avec Christophe Granger), p. 9-153 [« Faire l’événement, un enjeu des sociétés contemporaines », p. 7-23].
  •  « Le spectaculaire à l’œuvre », Sociétés & Représentations, avril 2011, n° 31, p. 9-188 [présentation, p. 9-15].
  •  « Le Parti socialiste. Nouvelles approches », Vingtième siècle. Revue d’histoire, n° 98, octobre-décembre 2007, (avec Gilles Morin), p. 3-136 [Pascale Goetschel et Gilles Morin, « Le Parti socialiste en France. Approches renouvelées d’un mouvement séculaire », p. 3-9].
Contributions à des ouvrages collectifs, articles [période 2014-2018]
  •  « Planchon-Allio au Théâtre de la Cité à Villeurbanne, 1957-1968. Jalons pour une lecture historienne », dans Sylvie Lindeperg, Myriam Tsikounas et Marguerite Vappereau, René Allio. Le mouvement de la création, Rennes, PUR, 2017, p. 155-174.
  •  « La fabrique événementielle », L’Observatoire des politiques culturelles, 2017/2 (n° 50), p. 16-18.
  •  « L’utopie réalisée du Théâtre du Soleil », dans Christophe Charle et Laurent Jeanpierre (dir.), La Vie intellectuelle de France. Tome II. De 1914 à nos jours, Paris, Le Seuil, 2016, p. 752-755.
  •  « Chéreau à Sartrouville : une expérience inédite de théâtre populaire (1966-1969), dans Marie-Françoise Lévy et Myriam Tsikounas, Chéreau à l’œuvre, Rennes, PUR, 2016, p. 55-62.
  •  Dans Patrick Bézier (éd.), Les Coulisses de l’histoire. La protection sociale de la presse et du spectacle face aux crises et aux mutations, tome 3, Paris, Presses du Châtelet, 2015, « Crise du théâtre et protection sociale : le cas de la France et de Paris », p. 21-31.
  •  « Directeurs de théâtre d’hier et d’aujourd’hui », Théâtre/Public, Théâtre en travail. Mutations des métiers du spectacle (toujours) vivant, coordination Martial Poirson et Emmanuel Wallon, n° 217, juin 2015, p. 109-113.
  •  « Le Système Fabrizzi : une pièce parmi d’autres de la « série » Au théâtre ce soir, dans Evelyne Cohen et Myriam Tsikounas (dir.), 1967 au petit écran. Une semaine ordinaire, Rennes, INA, Presses universitaires de Rennes, 2014, p. 265-279.
  •  « Autour d’Adagio (Mitterrand, le secret et la mort) d’Olivier Py en 2011. Un spectacle du Théâtre de l’Odéon dédié à un « grand homme défunt » dans Ariane Ferry (dir.), Le Personnage historique de théâtre, de 1789 à nos jours, Paris, Classiques Garnier, 2014, p. 285-300.
  •  « Théâtre, politique et société sous la IIIe République : quelques réflexions sur les discours et leurs usages », dans Alain Clavien, Claude Hauser et François Vallotton, (dir.), Théâtre et scènes politiques. Histoire du spectacle en Suisse et en France aux XIXe et XXe siècles, Lausanne, Éditions Antipodes, 2014, p. 31-47.
  •  « La Bibliothèque de Jean d’Arcy, clef de compréhension pour sa pensée et son action », dans Marie-Françoise Lévy (dir.), Jean d’Arcy. Penser la communication au XXe siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 2014, p. 53-65.
F/ Directions de maîtrise