Blaszkiewicz-Maison Adeline

Doctorante

Contact : Adeline.Blaszkiewicz-Maison@univ-paris1.fr

Recherches en cours:

Thèse de doctorat (depuis septembre 2016) « Albert Thomas. Une trajectoire politique entre réformisme et expertise sociale ».

Directrice de thèse : Isabelle Lespinet-Moret

Travaux universitaires précédents:

Mémoire de recherche de M2 (2013) : « L’expérience Albert Thomas. Le socialisme en guerre, 1914-1918 », sous la direction de Gilles Vergnon, récompensé par le prix d’histoire sociale Jean Maitron 2013 et  le prix de la Fondation Jean-Jaurès 2013.

Parcours universitaire et situation professionnelle:

2019-2020 : ATER à l’Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne
2016-2019 : doctorante contractuelle à l’Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne
2015-2016 :   Professeure stagiaire d’histoire-géographie, collège Edgar Varèse, Paris.
2015 : Agrégation externe d’histoire
2014 : CAPES d’Histoire-Géographie
2013 : Diplôme de l’Institut d’Etudes Politiques de Strasbourg
2013 : Master 2 recherche ENS de Lyon, Sciences politiques, spécialité histoire de la pensée politique.

Publications :

Ouvrage:

Albert Thomas, le socialisme en guerre (1914-1918), préface de Gilles Vergnon, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2016, 192 pages.

Articles et actes de colloque:

« Jean Jaurès et Albert Thomas : le Verbe et l’Action du socialisme ? », Cahiers Jaurès, 2017/3 (n°225).

« La juste critique»,  Cahiers Jaurès, 2019/3 (N° 232).

« L’Organisation de la main d’œuvre par le Ministère de l’Armement d’Albert Thomas », in I. Lespinet-Moret et L. Machu et V. Viet (dir.), publication des Actes de Colloque Les mains d’œuvre en guerre (1914-1918), Paris, La Découverte, 2018.

« Entre espérance réformiste et antibolchevisme : les voyages d’Albert Thomas en Italie fasciste et en URSS dans l’entre-deux-guerres », in C. Poupault, F. Sallée, O. Dard et E. Mattiato (dir.), publication des Actes de Colloque Voyager dans les États totalitaires et autoritaires de l’entre-deux-guerres, Presses Universitaires de Savoie, 2018.

Notes en ligne et valorisation de la recherche:

« Albert Thomas, figure du socialisme réformiste ». Note 297 de la Fondation Jean-Jaurès, 25 février 2016. En ligne : http://www.jean-jaures.org/Publications/Notes/Albert-Thomas-figure-du-socialisme-reformiste

« Albert Thomas, un ministre socialiste dans la Russie entre deux Révolutions », Note de la Fondation Jean-Jaurès, En ligne, 11 mai 2017. https://jean-jaures.org/nos-productions/albert-thomas-un-ministre-socialiste-dans-la-russie-entre-deux-revolutions-avril

« 1919. Naissance de l’Organisation internationale du travail ». Note en ligne de la Fondation Jean-Jaurès, En ligne, 11 juin 2019. https://jean-jaures.org/nos-productions/1919-la-naissance-de-l-organisation-internationale-du-travail

« 1919. Albert Thomas prend la tête du BIT »,  Alternatives Économiques, juin 2019. https://www.alternatives-economiques.fr/1919-albert-thomas-prend-tete-de-loit/00089455

« Le Centenaire de l’OIT », avec Barbara Bonazzi (CHS): http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article215684

Comptes rendus de lecture :

Philippe Poirrier, La Grande Guerre. Une histoire culturelle, Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2015.

 Max Weber, Discours de guerre et d’après-guerre, Paris, EHESS, coll. ‘Audiographie’, Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2016.

Mathieu Fulla, Les socialistes français et l’économie (1944-1981). Une histoire économique du politique, Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2016.

Xavier Vigna, L’espoir et l’effroi. Luttes d’écritures et luttes de classes en France au XXème siècle, Lectures [En ligne], Les comptes rendus 2016.

Jessica Dos Santos, L’utopie en héritage. Le Familistère de Guise (1888-1968), Le Mouvement social, 2017/4, n°261.

Jean-Numa Ducange, Jules Guesde. L’Anti-Jaurès ?, Paris, Armand Colin, 2017. Vingtième siècle, revue d’histoire, 2017/4, n°136.

Jean-Louis Robert (dir.), Le syndicalisme à l’épreuve de la Première Guerre mondiale, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2017, Cahiers Jaurès, 2017/4, n°226.

Œuvres de Jean Jaurès, Tome 9, Bloc des gauches, édition établie par Gilles Candar, Vincent Duclert, Rémi Fabre, Paris, Fayard, 2016, Cahiers Jaurès, 2017/4, n°226.

Françoise Thébaud, Une traversée du siècle : Marguerite Thibert. Femme engagée et fonctionnaire internationale, Paris, Belin, 2017, OURS, janvier 2018, n°474.

Communications:

« Pragmatism and ‘active diplomacy’ : The Director of the International Labor Office and bolchevism (1919-1932) », European Congress on World and Global History, Budapest (septembre 2017).

« Le premier directeur du BIT face aux défis de la mondialisation et de la quête d’universalisme (1919-1932) », colloque Justice social et travail décent. L’Organisation internationale du Travail en action depuis cent ans, (Paris, Ministère du Travail, CESE, 26-28 juin 2019).

« Entre espérance réformiste et antibolchevisme : les voyages d’Albert Thomas en Italie fasciste et en URSS dans l’entre-deux-guerres », Colloque Voyager dans les Etats totalitaires et autoritaires de l’entre-deux-guerres, Université Paris IV, 21 avril 2017.

« De Paris à Genève, construire la paix par l’action sociale internationale. Albert Thomas et le Bureau international du travail au début des années 1920 ». Colloque Pacifisme et socialisme : de la IIe Internationale à la guerre froide, organisé par le GRHis – Rin PEACE, Rouen (28-29 mars 2019).

« Albert Thomas et l’invention dans les usines de guerre : un avatar du réformisme de guerre » : intervention au séminaire Histoire des sciences, histoire de l’innovation, organisé par David Aubin à l’Université Paris-IV (décembre 2016).

« À la recherche d’une voie réformiste dans l’après-guerre : Albert Thomas, le B.I.T. et l’internationalisation de la réforme sociale (1919-1932) », intervention au séminaire Les gauches et l’international organisé au Centre d’histoire de Sciences Po par Michele Di Donato, Mathieu Fulla et Bruno Settis (janvier 2018).

Présentation des enjeux méthodologiques de la thèse au séminaire Histoire sociale du politique et de l’économie, histoire politique du social et de l’économique, organisé au CHS XXe siècle, par Isabelle Lespinet-Moret, Michel Margairaz et Michel Pigenet (31 mai 2018).

« Albert Thomas et les supports de l’expertise sociale », Aux sources de l’histoire sociale, entre collecte et enquête, Journée d’études organisée par le Campus Condorcet, les Archives nationales, l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et l’université Paris 8 (mars 2017).

« Diversité de la gauche dans l’œuvre de Madeleine Rebérioux », Rencontre à l’EHESS autour de Pour que vive l’histoire. Écrits de Madeleine Rebérioux (mai 2017).

« Albert Thomas et les révolutions russes : de l’enthousiasme de février à l’antibolchevisme d’octobre », Journée d’études à la Fondation Jean-Jaurès, Les révolutions russes, regards des socialistes français et européens (octobre 2017).

Organisation de colloques et de journée d’études:

Comité de coordination et comité scientifique du colloque international et transdisciplinaire « Justice social et travail décent. L’Organisation internationale du Travail en action depuis cent ans » (Paris, juin 2019), avec Marine Dhermy-Mairal, Sandrine Kott, Isabelle Lespinet-Moret et Marieke Louis.

Comité d’organisation de la journée des doctorant.e.s de l’AFHMT du 7 avril 2018 sur le thème « Travail : conflits et négociation » avec Romain Castellesi et Amandine Tabutaud.

Comité d’organisation de la journée des doctorant.e.s de l’AFHMT du 6 avril 2019 sur le thème « La crise du travail, le travail en crise » avec Romain Castellesi et Amandine Tabutaud.

Responsabilités administratives et scientifiques:

Membre du Conseil d’Administration de la Société d’études jaurésiennes depuis 2016.

Membre du Conseil d’Administration de l’Association française d’histoire des mondes du travail (AFHMT) depuis 2017.

Représentante des doctorant.e.s au Conseil de Laboratoire du CHS Mondes des Contemporains depuis 2019.