Les quartiers populaires au prisme de la jeunesse

Comprendre l’expérience de jeunes des quartiers populaires par la recherche participative

Colloque de clôture de l’ANR Pop-Part « Les quartiers populaires au prisme de la jeunesse » les 13 et 14 janvier 2022

Université de Nanterre, Bâtiment Max Weber (rez-de-chaussée)

Inscription obligatoire par mail avant le 3 janvier 2022.

Voir le programme des journées en PDF.

Qu’est-ce qu’être jeune dans un quartier populaire ? À quelle expérience sociale, urbaine, familiale, à quelles visions de sa place dans la société et dans le territoire cela renvoie-t-il ? Les médias et nombre de déclarations politico-médiatiques pointent bien souvent d’abord la délinquance, la violence, les trafics, l’islamisme, le communautarisme, la domination masculine, tout cela concentré dans un paysage triste et uniforme de barres d’immeubles grises et décrépies. Les jeunes sont ceux dont on parle, plus que ceux que l’on écoute, ceux que l’on montre plus que ceux qui montrent comment ils vivent.

La recherche POP-PART a tenté de relever ce défi : construire avec des jeunes, des professionnels de la jeunesse et des chercheurs une représentation « plus juste et plus étoffée du monde », prenant en compte la diversité des trajectoires et des situations. Elle a essayé de dépasser le double écueil que rencontrent les recherches sur les classes populaires ou sur les subalternes : d’un côté une vision d’en haut, contribuant parfois à la stigmatisation, de l’autre une forme de romantisme naïf. Associant 120 jeunes, une quinzaine de professionnels ou responsables associatifs et une quinzaine de chercheurs, elle a développé une méthodologie participative s’appuyant sur des ateliers, sur la production de vidéos et de textes, sur la mise en discussion d’analyses.

Ce colloque vise à mettre en discussion la méthodologie et les résultats de cette recherche en les mettant en perspective avec d’autres travaux. Il est organisé en deux journées. La journée du jeudi 13 janvier sera consacrée aux apports et limites de la recherche participative du point de vue épistémologique à partir du projet POP-PART et au regard d’autres expériences participatives. La journée du vendredi 14 janvier reviendra sur les principaux résultats de cette recherche.

jeunessequartiers populairesrecherche participativeterritoires